Fil info
22:44International : Gênes : derniers espoirs pour trouver des survivants -> https://t.co/X0fRad7Swd
22:40International : Tunisie : projet de loi pour l’égalité homme-femme -> https://t.co/9Vv7h9uXiF
20:47 Bravo à la Fondation. On ne sait plus quoi… https://t.co/BMEuydKenx
19:58Neuvic : Le revenu des producteurs en débat -> https://t.co/JTLNaLugAJ
19:41Atur : En mémoire des martyrs de la brigade Alsace-Lorraine -> https://t.co/wHO9v114e1
19:36Bassillac : La mémoire d’André Debet honorée -> https://t.co/Z1clq7lB5D
18:35Indre : [intégral] Rendez-vous nocturne avec les professionnels du Bien-être -> https://t.co/FVuEzFTWr6
18:33Indre : Il raconte le stage vu de l’intérieur -> https://t.co/IUd4PG9Zb4
12:35 Bravo aux personnes qui ont su expliquer e… https://t.co/9tuDJI9CfA
12:00 cérémonies du 15 août. Nathalie Marcillac interpréte le Chant des Partisans https://t.co/MXjx7zpgmt
11:34 cérémonies du 15 août défilé avec l'harmonie Sainte Cécile https://t.co/1OFVeU0BuU
11:25Un nouvel article sur le chantier d'Eymet 😃 Merci ! https://t.co/15uxHbgEFG(p%C3%A9rigueux/LEcho-Dord… https://t.co/TSlKHuIGbD

L'assemblée de l'ANACR a dénoté une inextinguible vitalité

Le comité local de l'association nationale des anciens combattants et ami(e)s) de la Résistance (ANACR) compte actuellement quarante-six affiliés dont huit authentiques maquisards (contre cinquante affiliés en 2016). « Il ne s'agit pas pour nous de faire des adhésions à tout prix mais d'accepter celles qui ont une signification », a déclaré Jean Luneau lors d'une récente assemblée générale qui n'a attiré qu'une vingtaine de personnes.
Le bilan des activités a fait état de la continuité de déplacements de collégiens des établissements du secteur: La Châtre, Neuvy-Saint-Sépulcre, Sainte-Sévère-sur-Indre, Aigurande, vers la bourgade martyre d'Oradour-sur-Glane, et de l'accompagnement renouvelé de membres de l'association, « même si nous n'en possédons plus la maîtrise financière », a précisé le secrétaire. Celui-ci a donné la liste des commémorations qui s'échelonneront en cours d'année, le jour du 27 mai en demeurant un moment essentiel.
2017 une année riche
Le voyage de Fanny, film contant la fuite vers la Suisse d'enfants juifs, projeté dans la salle de cinéma Maurice Sand en partenariat avec l'association Echanges et amitié-Tous citoyens du monde et en présence de Cécile Reims, survivante de la Shoah, a été vu par 290 personnes dont principalement les élèves de trois collèges. La lecture-spectacle de l'œuvre d'Eliane Aubert-Colombani Journal d'un collabo, adapté par Georges Buisson, par le groupe Paroles publiques, dans la salle du conseil de la mairie du Magny, en partenariat avec le comité local des Femmes solidaires, a été suivie avec une attention soutenue par une centaine d'auditeurs.
Le don de documents incontestables concernant la période incriminée, amassées par deux résistants décédés, Emile Dervillers et Charles Daugeron, a réjoui le comité qui prévoit de transmettre ces précieuses archives au futur centre de la mémoire qui doit un beau jour être installé à Châteauroux.
Le projet du musée
Jackie Foffano a détaillé la tenue récente d'une table ronde à ce sujet, ravivant l'espoir d'une concrétisation de ce projet. Un déjeuner de travail au château Raoul le mercredi 17 janvier dernier a réunis Serge Descout, président du Département, Gil Averous, maire de Châteauroux, et les plus éminents dirigeants de l'ANACR : Georges Lasserre, Eric Bellet, Michel Fouassier, et du directeur du musée de la Résistance de Champigny sur Marne, Thomas Fontaine, expert en histoire, qui a entre autres participé à l'érection du mémorial de Caen. « Ce centre dont nous désirons l'implantation repose sur un dossier vieux de plus de vingt ans, qui se justifie pleinement dans l'Indre qui a payé un lourd tribut, où se sont déroulés de nombreux combats, exprimait Jackie Foffano. Il s'agit d'en mesurer par avance les retombées économique, touristique, sociale, honorifique. Grâce à Serge Descout, nous pouvons nous autoriser à affirmer que le dossier a avancé. Gil Averous a montré sa volonté forte d'accompagner nos démarches, de nous aider et de rester en contact avec nous. »
Ce à quoi Serge Descout a répondu : « Il s'agit bien d'une volonté politique globale. On arrive toujours à régler les problèmes d'investissement. Il faut avant tout un comité de pilotage et définir le fonctionnement. Contrairement à certaines idées reçues, la jeunesse est très réceptive et nous permettra de connaître des jours meilleurs dans un monde apaisé, démocratique. Thomas Fontaine est à mes yeux un spécialiste incontournable, à la fois humble, compétent, intelligent. »
Par contre, la production d'un DVD a momentanément échoué faute de moyens pécuniaires. L'exposition Les femmes dans la Résistance, propriété du comité, après avoir été montrée à Montgivray au début du mois d'août puis à Vijon à la mi-juillet, sera de nouveau visible à la mi-mai à Briantes puis à la mi-juillet à Pérassay.
Toucher les jeunes
Reprenant la parole, Jean Luneau a exprimé son « souci de sortir des sentiers battus et rebattus en nous efforçant de trouver des idées neuves pour mieux parler de la Résistance aux jeunes, en utilisant les moyens qui sont les leurs pour s'en faire comprendre. » Et en ce sens, il a loué la Caravane des poètes qui pousse plusieurs comédiens admirables à faire en sorte, avec pédagogie et talent, des collégiens ou lycéens de la région Centre-Val de Loire à élaborer ensemble des prestations basées sur des poèmes écrits clandestinement au cours de la seconde guerre mondiale. Mais, selon Bernard Rapoport, président du comité, « il nous faut encore parler directement aux élèves dans les écoles ». Dans cette optique, Jackie Foffano a signalé que les demandes d'interventions d'anciens résistants émanant d'établissements scolaires ont tendance à augmenter.
Le comité envisage la tenue au printemps d'une conférence au cours de laquelle sera narrée l'activité résistante, par la plume, du poète Louis Aragon, auteur du recueil Le témoin des martyrs.
Le concours national de la Résistance aura cette fois pour thème « S'engager pour libérer la France ». L'épreuve écrite en est fixée le vendredi 23 mars, la correction le jeudi 5 avril. Les exposés seront soumis, pour un palmarès à l'échelon de l'Académie, à un jury à Orléans ; au plan national à Paris pour les copies estimées les meilleures.
Pour ce qui est de l''exercice financier de l'année 2017: dépenses 2620,75 euros, recettes 2633 euros. Cotisation individuelle, 39 euros.
A noter la remise à cette occasion de l'insigne de porte-drapeau à Alain Auvieux pour dix ans de bons et loyaux services.

Composition du bureau du conseil d'administration:
Présidents d'honneur (décédés), Jeanne Gasne, Gaston Langlois, Emille Dervillers - membre d'honneur (décédée), Yolande Rapoport - président, Bernard Rapoport - vice-présidents, Jackie Foffano (membre du bureau départemental et du comité national) et Jean-Pierre Muller - secrétaire, Jean Luneau - secrétaire adjoint, Alain Auvieux (membre du bureau départemental et du comité national) - trésorier, Robert Langlois - trésorier adjoint, René Brunet - membres, Colette Augras, Danielle Péaron, Carole Rivière, Yvette Berman, Marguerite Roosens, Monique Baron, Georges Nicolas, Georges Peyrot, Michel Théveniau.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.