Fil info
22:44International : Gênes : derniers espoirs pour trouver des survivants -> https://t.co/X0fRad7Swd
22:40International : Tunisie : projet de loi pour l’égalité homme-femme -> https://t.co/9Vv7h9uXiF
20:47 Bravo à la Fondation. On ne sait plus quoi… https://t.co/BMEuydKenx
19:58Neuvic : Le revenu des producteurs en débat -> https://t.co/JTLNaLugAJ
19:41Atur : En mémoire des martyrs de la brigade Alsace-Lorraine -> https://t.co/wHO9v114e1
19:36Bassillac : La mémoire d’André Debet honorée -> https://t.co/Z1clq7lB5D
18:35Indre : [intégral] Rendez-vous nocturne avec les professionnels du Bien-être -> https://t.co/FVuEzFTWr6
18:33Indre : Il raconte le stage vu de l’intérieur -> https://t.co/IUd4PG9Zb4
12:35 Bravo aux personnes qui ont su expliquer e… https://t.co/9tuDJI9CfA
12:00 cérémonies du 15 août. Nathalie Marcillac interpréte le Chant des Partisans https://t.co/MXjx7zpgmt
11:34 cérémonies du 15 août défilé avec l'harmonie Sainte Cécile https://t.co/1OFVeU0BuU
11:25Un nouvel article sur le chantier d'Eymet 😃 Merci ! https://t.co/15uxHbgEFG(p%C3%A9rigueux/LEcho-Dord… https://t.co/TSlKHuIGbD

La Châtre : où en est l'activité commerciale ?

Devant une centaine d'auditeurs, le journaliste indépendant Olivier Ramezon a décrypté, en la comparant à d'autres et en mettant en avant jusqu'au moindre détail, la situation commerciale de La Châtre dont il a pour la première fois parcouru les rues ces derniers jours. Son rapide constat a été que, malgré d'indéniables atouts découlant d'une histoire bimillénaire qui a laissé un patrimoine architectural abondant et digne d'intérêt, bien qu'en partie caché, La Châtre offrant « une densité normale car l'on s'y croise, s'y côtoie, on y fait société ».
Plusieurs points significatifs ont été pointés, des transports publics au taux de pauvreté en passant par l'étalement urbain qui s'accentue mais qu'il conviendrait d'arrêter, l'achat de produits par le truchement de l'informatique devenu courant, la transmission non assurée d'un magasin, même lorsque celui-ci a acquis une clientèle fidèle, l'inquiétude face à l'extension constante des supermarchés en périphérie ou pour d'autres l'intention proclamée de plus en plus fermement en haut lieu d'y percer un contournement routier réservé aux camions.
Mais comme il a été indiqué par un habitant lors du débat qui s'est ensuivi, « La Châtre ne demeure-t-elle plus en réalité et à jamais qu'une sous-préfecture sans préfet, avec une gare sans train, un palais de justice sans instance judiciaire, un hôpital de proximité sans moyen budgétaire ? ». Les commerçants réunis en association y sont trop peu nombreux et donc peu actifs pour animer les rues et places. De plus, le dossier des panneaux de signalisation qui doivent être rénovés, indiquant fort mal la direction à prendre pour atteindre les équipements divers disséminés dans la cité, traîne depuis au moins 25 ans.
L'espoir d'un renouveau réside-t-il dans les voyages qui se multiplient à partir de la zone aéroportuaire de Châteauroux, où l'on attend aussi sans rien voir venir jusqu'à présent que des entreprises s'installent dans la zone d'Ozans?
Faut-il persister dans le choix de vivre, travailler, décider au pays de La Châtre?
Faut-il encore croire dans une volonté qui se manifestera peut-être un jour de la part d'un gouvernement ou de l'Etat de ne plus négliger les villes petites et moyennes, aux atouts indéniables, aux idées et projets qu'il faudrait recommencer à planifier et qui sont constamment et pleinement à soutenir par les élus et la population ?
L'avenir le dira, mais rappelons que chaque administré possède un droit de vote qui permet de remplacer ceux qui se seraient montrés incapables de résoudre les problèmes qui se posent et qui perdurent trop longtemps.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.