Fil info
06:24 Le Conseil Départemental de la Corrèze a mis le paquet d’entrée pour couvrir tout son territoire!
00:36Ce chat a pris l'habitude de lire le journal. L' pourrait faire un effort... https://t.co/SNgBZRz4N5
23:21Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! | L'Echo https://t.co/twYxAdSsmO via
22:39Super article de l', comme bien souvent d'ailleurs ! 🛫🎤🎶😎 https://t.co/GGQgIFPZOA
21:42Région : La crème de la race vers Paris. La sélection des animaux a eu lieu à https://t.co/BY18DwRcX7
21:20Région : La crème de la race vers Paris -> https://t.co/ABaltULCRS
20:10Périgueux : Des voeux à deux voix dissonantes -> https://t.co/eVILAE0fMt
18:33Châteauroux : Visite nocturne au conservatoire -> https://t.co/yrBYgC9N6s
18:32Indre : Maintien des vols vers Ajaccio, Nice et Londres -> https://t.co/l4YZu0z5b1
18:27RT : Arnac-Pompadour : La fleur de «selle» récompensée -> https://t.co/an1e1Mle37
18:27RT : Un député qui vote contre son propre amendement, une députée qui signe une tribune pour l’interdiction du… https://t.co/oEyzH77riA
18:09 Allez courage..
18:07Arnac-Pompadour : La fleur de «selle» récompensée -> https://t.co/an1e1Mle37
18:03Dordogne : « Le capitalisme est un ogre insatiable » -> https://t.co/jEjjS0J7tf
17:57Dordogne : Après l’incendie, le laboratoire se reconstruit petit à petit -> https://t.co/okrcmV2bG1
17:12Après Clandestino en 2017, le festival Check In Party réinvestira cet été l’aérodrome de Saint-Laurent pour trois j… https://t.co/vJ6vQ9fGVU
16:43Le Blanc : Le pôle dentisterie de l’hôpital étoffe son offre de soins -> https://t.co/MnW36zw1eN
16:42Carsac-Aillac : Un pôle médical en projet -> https://t.co/kphknlfHHW
16:42Argenton-sur-Creuse : Deux événements d’importance à l’agenda du Moto-Club -> https://t.co/yt4PY9EeA4
16:41Aigurande : Bingo géant in english please ! -> https://t.co/HWyBVeusx6
16:39Dordogne : La Maison de l’emploi privée de ses emplois ? -> https://t.co/mwQ5m9fRbm
16:35Indre : Les rendez-vous sportifs du week-end -> https://t.co/ReGaTxOnnM
16:04Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! | L'Echo https://t.co/naFx0Ks6L1 via
15:57Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! -> https://t.co/54JYA9EfjU
15:45Périgueux : Un nouveau trimestre aux accents éclectiques au Sans Réserve -> https://t.co/SBjZX1QGZT
15:44Périgueux : Concertation avec le personnel -> https://t.co/4PiDGj375E
15:38RT : Atelier chant avec une centaine de jeunes d' à l' Sophie Dessus avec et le… https://t.co/HiPInEJgs0
15:32Atelier chant avec une centaine de jeunes d' à l' Sophie Dessus avec et le… https://t.co/HiPInEJgs0
13:07RT : Colloque de l’incubateur de Limoges. Une salle attentive. Des interventions de qualité. Après Me Marie Golfier-Rouy… https://t.co/nGJfoZJ2CR

Des mots simples qui subliment nos jours

Marie Duberry est le pseudonyme choisi par Isabelle Dupont pour signer une série de poèmes qui viennent d'être édités sous le joli titre Exquises saveurs de la vie. Cette femme encore jeune d'aspect et d'esprit, originaire du département du Nord, garde de cette filiation une approche directe des gens qu'elle rencontre. Née à Provins, en Seine et Marne, les villes flamandes de Dunkerque et de Lille sont en fait le décor de son enfance et de ses études.
Marie Duberry loge dans un hameau de la commune de La Berthenoux depuis la fin du mois de mars 2016. Dans ce lieu que chacun estimera calme et enchanteur s'il vient à s'y trouver, elle a écrit, en une éruption soudaine et irrépressible, des vers qui lui offraient la possibilité d'extérioriser, comme elle nous l'a confié, « ce que je ressens du bonheur d'habiter ici, au sein de la nature, loin du fol anonymat des villes. Cet état exceptionnel me fait apprécier jusqu'à la quintessence du moment présent. Je vis maintenant en admirant la beauté du monde qui m'entoure, pour m'en imprégner et apprécier de sentir la vie qui coule en moi. Fille de paysans, j'ai éprouvé une attirance pour la vie et l'œuvre de George Sand. Je voudrais comme elle partager un bonheur de vivre au travers de la langue française. Je tiens à demeurer aux antipodes de notre époque éminemment matérialiste, individualiste, poussant au pessimisme. »
Le recueil, composé de mots simples qui font penser à ceux de Jacques Prévert ou de Pierre Delanoë, pareillement susceptibles de sublimer les jours et de toucher les coeurs même les moins sensibles, est divisé en sept chapitres. Dans celui intitulé Les femmes, Marie Duberry fait montre d'une étonnante prémonition : « Il y en a plus qu'assez des hommes au pouvoir / La vraie autonomie des femmes est un devoir / Leur belle sensibilité est différente / Elles n'ont pas pour les hommes que le jeu d'amante / En fait, elles sont leurs muses, leurs inspiratrices / Elles sont du monde les vraies institutrices. »
Sous le titre Danser la vie est décrite ainsi la danseuse qui « s'élance, tournoie, s'enchante à l'infini / Oui oui oui dit-elle à la vie, souvent ravie / Pour elle, chaque jour est un nouveau défi. »
A méditer: « Un cœur, c'est vraiment fragile / Il faut le respecter, il se rompt comme un fil / Il exprime la vraie beauté de l'être humain / Dont les beaux battements peuvent s'éteindre demain. »
L'évocation des fleurs, des animaux, d'une chorale, l'amour et l'amitié, parsèment les pages de cet hymne à la joie de vivre et de pouvoir la transmettre autour de soi.
Marie Duberry œuvre à un deuxième ouvrage qui devrait tout autant enchanter ses premiers lecteurs.
Denis Bonnet

Marie Duberry - « Exquises saveurs de la vie » - Edition Antya, Descartes (Indre et Loire).
Prix : 22 euros.