Fil info
15:35Périgueux : De la démonstration au geste technique -> https://t.co/uY0g2qNrVH
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx
08:34 Quelle mascarade ...trois pékins de gauche ont appelé au secours les partis de gauche et que… https://t.co/nQRzli9szR
08:29RT : Rachat collectif du Magasin Général de Tarnac! Contribuez à ce projet sur https://t.co/dwuSJvzThN
08:08Bergerac : Rencontres catholiques de lycéens dans une église en crise -> https://t.co/AP8mUm3qrK
08:00➡🔎 A l'assaut d' dans sur avec et Alexandra Kassar. La découverte d'un magnifi… https://t.co/d4KKxqAMmf
21:08RT : ça pousse bien à Saint-Laurent-sur-Gorre, dans le bois, comme dans le jardin. Mais les gendarmes ont interpellé les… https://t.co/tO6LhezHJL
18:43Région : 17 octobre 1961 : massacre à Paris -> https://t.co/BOsHaQssov
18:35ça pousse bien à Saint-Laurent-sur-Gorre, dans le bois, comme dans le jardin. Mais les gendarmes ont interpellé les… https://t.co/tO6LhezHJL
18:12Indre : Alerte sur les retraites, les syndicats appellent à manifester -> https://t.co/G374biUkHI
18:11Dordogne : Un an de prison ferme pour maltraitance sur un très jeune garçon -> https://t.co/Q4zPDNK0ki
18:10Indre : Lisztomanias : cap sur l’Orient -> https://t.co/lK3PQkghtf
18:03A nos lecteurs : Une coupure de courant intervenue lundi à Presstalis a entraîné la non présence de L’Echo chez le… https://t.co/DxxR2Au9Is
17:51Beynac-et-Cazenac : Beynac : une visite de la déviation perturbée par les opposants -> https://t.co/QWc0gGpC2z
17:36# # - -Vienne : «Love» ou «ma vie est un film» -> https://t.co/Fk1a4rY0WJ
17:33Dordogne : Sinfonia se décline en saison -> https://t.co/LHi62MOGx5
17:32# # - -Vienne : Quand des élèves nettoient la planète -> https://t.co/iXaw9oAL9n
17:26Réforme des lycées : grandes inquiétudes à Valadon à Limoges. Lire communiqué https://t.co/MxEsb5BBTn
17:15Sarlat-la-Canéda : Les Sea Girls : la Revue, un pur divertissement -> https://t.co/tiGCEkXrth
17:13Ribérac : Deux ans d’arts pour la jeunesse -> https://t.co/ejwOXdDNKK
16:46# # - -Vienne : Un cross solidaire pour les enfants du Tchad -> https://t.co/NUVVCUb6HG

Des mots simples qui subliment nos jours

Marie Duberry est le pseudonyme choisi par Isabelle Dupont pour signer une série de poèmes qui viennent d'être édités sous le joli titre Exquises saveurs de la vie. Cette femme encore jeune d'aspect et d'esprit, originaire du département du Nord, garde de cette filiation une approche directe des gens qu'elle rencontre. Née à Provins, en Seine et Marne, les villes flamandes de Dunkerque et de Lille sont en fait le décor de son enfance et de ses études.
Marie Duberry loge dans un hameau de la commune de La Berthenoux depuis la fin du mois de mars 2016. Dans ce lieu que chacun estimera calme et enchanteur s'il vient à s'y trouver, elle a écrit, en une éruption soudaine et irrépressible, des vers qui lui offraient la possibilité d'extérioriser, comme elle nous l'a confié, « ce que je ressens du bonheur d'habiter ici, au sein de la nature, loin du fol anonymat des villes. Cet état exceptionnel me fait apprécier jusqu'à la quintessence du moment présent. Je vis maintenant en admirant la beauté du monde qui m'entoure, pour m'en imprégner et apprécier de sentir la vie qui coule en moi. Fille de paysans, j'ai éprouvé une attirance pour la vie et l'œuvre de George Sand. Je voudrais comme elle partager un bonheur de vivre au travers de la langue française. Je tiens à demeurer aux antipodes de notre époque éminemment matérialiste, individualiste, poussant au pessimisme. »
Le recueil, composé de mots simples qui font penser à ceux de Jacques Prévert ou de Pierre Delanoë, pareillement susceptibles de sublimer les jours et de toucher les coeurs même les moins sensibles, est divisé en sept chapitres. Dans celui intitulé Les femmes, Marie Duberry fait montre d'une étonnante prémonition : « Il y en a plus qu'assez des hommes au pouvoir / La vraie autonomie des femmes est un devoir / Leur belle sensibilité est différente / Elles n'ont pas pour les hommes que le jeu d'amante / En fait, elles sont leurs muses, leurs inspiratrices / Elles sont du monde les vraies institutrices. »
Sous le titre Danser la vie est décrite ainsi la danseuse qui « s'élance, tournoie, s'enchante à l'infini / Oui oui oui dit-elle à la vie, souvent ravie / Pour elle, chaque jour est un nouveau défi. »
A méditer: « Un cœur, c'est vraiment fragile / Il faut le respecter, il se rompt comme un fil / Il exprime la vraie beauté de l'être humain / Dont les beaux battements peuvent s'éteindre demain. »
L'évocation des fleurs, des animaux, d'une chorale, l'amour et l'amitié, parsèment les pages de cet hymne à la joie de vivre et de pouvoir la transmettre autour de soi.
Marie Duberry œuvre à un deuxième ouvrage qui devrait tout autant enchanter ses premiers lecteurs.
Denis Bonnet

Marie Duberry - « Exquises saveurs de la vie » - Edition Antya, Descartes (Indre et Loire).
Prix : 22 euros.