Fil info
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC
10:05Périgueux : la FSU appelle les adhérents et plus largement l’ensemble des citoyens à rejoindre le rassemblement pré… https://t.co/6QZtf0teAW

Trois familles syriennes reçues à l'hôtel de ville

Hier matin, à 10 h 30, en provenance du Liban via les aéroports de Roissy-Charles de Gaulle et de Clermont-Ferrand, trois familles syriennes ont été reçues dans la salle d'honneur de l'hôtel de ville.

Les trois familles syriennes, dont deux d'entre elles demeurant initialement à Homs et l'autre à Alep (Syrie), comptent ensemble une quinzaine d'enfants âgés de trois mois à 18 ans. Elles étaient accompagnées de deux jeunes femmes, intervenantes sociales, et avaient besoin d'un traducteur, en l'occurrence Aziz Benmansour, interprète officiel près la cour de Bourges.
En présence des conseillères municipales Patricia Vilches Pardo, Danielle Péaron, Sylvie Birer et Marie-Thérèse Belluaud, et au près de lui Jean-Philippe Morel, directeur du pôle des réfugiés du comité « Viltaïs », Patrick Judalet, maire de La Châtre, a souhaité la bienvenue à chacun. Précisant qu'ici, en tant que « terre d'accueil, nous pratiquons une politique qui nous semble indispensable pour vous rassurer comme pour notre état d'esprit qui est de bien recevoir des gens dans la douleur. Plusieurs personnes et des associations ont été et pourront être mises à votre disposition. En particulier, Denis Plisson, notre garde champêtre, qui sera à votre écoute au quotidien, et Virginie Payet, qui sera votre guide en matière scolaire. » En effet, à la suite de la signature d'un contrat d'intégration républicaine, il s'agira pour nos hôtes étrangers d'apprendre la langue française, et pour les enfants de fréquenter une école ou un collège à la rentrée de septembre. L'été devra être propice à cet apprentissage.
Pour Jean-Philippe Morel, « ceci est la continuité d'un long processus de sélection qui est passé par le commissariat des Nations Unies aux réfugiés (UNHCR), par l'office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA), l'Union européenne, l'Etat français et la préfecture de l'Indre qui vous procure des récépissés pour un séjour de douze mois . Par la voie des communes et des bailleurs sociaux, des logements ont été mis à votre disposition. Vous serez très sollicités pendant les quatre mois prochains, surtout pour parler la langue française et l'utiliser au quotidien. Puis il vous sera demandé de vous insérer dans la société aux plans social et professionnel. C'est un challenge à relever. »
Nous souhaitons de tout notre cœur la bienvenue à ces trois familles syriennes qui habitent désormais à La Châtre, tout comme à celles qui viennent d'arriver à Sainte-Sévère-sur-Indre et à Aigurande (deux dans chaque commune) et à celle qui ne tardera plus à être accueillie à Neuvy-saint-Sépulcre.