Fil info
20:45Tulle : Bobo Matondo a été expulsé | L'Echo https://t.co/VPSbyRDkni via
18:48Dordogne : En mémoire de ceux de la BAL -> https://t.co/LUkmeQ8UxN
18:05Lurais : Humour et récup à l'affiche -> https://t.co/n8om9aNZFD
17:58Châteauroux : A un mois du stage-festival, Darc accélère les préparatifs -> https://t.co/DI9tWf1nm0
17:55Indre : Une réserve d’arbres à visiter -> https://t.co/r9KDCwroAF
17:44 La fameuse Cliotiris !
17:23France : De Rugy emporté par le homard https://t.co/jAG7ou9dx2 via
17:02Terrasson-Lavilledieu : Conseil municipal : acheter du foncier, pour quoi faire ? -> https://t.co/tjTv7N8HNz
16:59Sarlat-la-Canéda : Sarlat se met à l’heure du Festival de Théâtre -> https://t.co/V5UMa5HWsm
16:52RT : François à fraudé le fisc et enfreint les règles de l'. En France, quand on est un fraudeur fi… https://t.co/T7hshyJsWI
16:50RT : Payer ses cotisations à en utilisant son indemnité représentative de frais de mandat pour ensuite déduire ce… https://t.co/ggK91ow95O
16:49RT : François de Rugy a utilisé ses frais de mandat de député (non fiscalisés) pour 1) payer ses cotisations à EELV et 2… https://t.co/Mkzy2PvspZ
16:15 Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés | L'Echo https://t.co/Ncw5tBRvOM via
15:44RT : À l’aube du 16 juillet 1942 débute à Paris la «rafle du Vél d’Hiv». Elle voit l’arrestation par surprise de plus de… https://t.co/Kiub0VSQTH
15:41RT : La Une de La Marseillaise du 16 juillet à retrouver en kioques ou en ligne ici 👉 https://t.co/CpONyPG6tHhttps://t.co/QcmFEfKLbY
15:38RT : Le train des primeurs Perpignan-Rungis, censé être supprimé cet été, circule-t-il à vide ? La réponse est oui. C’es… https://t.co/g3gp8GQJgG
15:24RT : DERNIERE MINUTE | Fragilisé par des révélations, François de Rugy présente sa démission https://t.co/Sb5wtrvOlt
15:24RT : Mood. https://t.co/AbVcKbPJr5
15:24France : Rugy emporté par le homard -> https://t.co/my5FpAob3P
15:24RT : donne la Légion d'honneur à l'ex-directrice de France․.. qui supprime 1.000 emploi… https://t.co/ZP8iTAsa8W
15:22RT : François vient de présenter sa démission. Nous lui avions envoyé hier soir des questions en vue de la publi… https://t.co/9g5nV5ynvh
14:33Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère -> https://t.co/1S9MjqKUuV
14:16Corrèze : Cinq jours pour sublimer la matière -> https://t.co/kEeF8zxz1M
12:58 Tandis que chacun sait qu'il s'agit d'un modèle de Renault!
12:51RT : Et , c'est de la délation aussi ? Le travail d’investigation des journalistes permet de révéler la corrupti… https://t.co/dXQYGuk9Io
12:51RT : Le ministre écologie minimise sa responsabilité il plaide l’ignorance et le pardon concernant les repas somptueux s… https://t.co/LhGvOKS5R1
12:47RT : Un défilé du 14 juillet presque parfait https://t.co/MjPZIXUI9g
12:47RT : Sondage : 89% des hommes pensent que le clitoris est un modèle de Toyota https://t.co/FdUUwenjeF
07:52Découverte à Limoges d'un parchemin de l'ordre de Grandmont datant de 1496 https://t.co/NbP7Wbp4QJ https://t.co/mPOD0mqX9l
07:46# # - -Vienne : A Clédat, la pause nature s’impose -> https://t.co/Ia2O2vr9Yt
07:40# # - : Quel futur pour l'îlot Elie-Berthet? -> https://t.co/zMs31MMn5t
07:37# # - -Vienne : 1001 Notes s’ouvre au Zénith de Limoges -> https://t.co/aKiWwRFXzR
07:35Région : La croissance économique ralentit -> https://t.co/DuwYyEZWQD
07:33# # - -Vienne : Pas si simples que ça! -> https://t.co/WrMAkEOlWz

(intégral] Un aspect tragique de l'histoire sandienne : la mort de Jeanne

Dans le même cadre de l'animation mensuelle « Une heure, une œuvre » organisée par l'équipe du musée George Sand et de la Vallée noire et d'un double volume qui lui avait été consacré, sorti peu auparavant des presses, Christophe Grandemange et Chantal Feignon avaient précédemment évoqué Gabrielle, l'une des figures de la famille de George Sand (sa petite-fille), dont il avait su alors le goût des voyages, relatés dans une correspondance.
Samedi dernier, devant un parterre d'une soixantaine de personnes réunies dans la salle d'honneur de l'hôtel de ville, c'est un épisode douloureux touchant l'entourage de George Sand qui a été évoqué de la même manière, par un récit à deux voix découlant de l'ouvrage de Christophe Grandemange « Solange Sand, un ange de sérénité », quatrième volume paru à la fin de l'année dernière dans la collection « Entre deux âmes » issue de la maison d'édition « La gare des mots », située à Sarzay.
Maurice étant le fils préféré, Solange, fille de George Sand (1828-1899), se marie à Nohant le 17 mai 1847 avec Auguste Clésinger, sculpteur de son état, de 14 ans son aîné. Le 1er février 1848, une première naissance, celle d'une enfant prénommée Jeanne, cause une joie de très courte durée puisque le bébé meurt peu après. Le 10 mai 1849, une seconde enfant est mise au monde, mêmement baptisée Jeanne. Au sein d'un foyer où l'on se dispute constamment pour cause de dépenses inconsidérées de la part de l'époux, « Nini », telle qu'on l'a surnommée, sera ballottée entre Paris où demeurent ses parents ; le manoir de Guillery, près de Nérac, dans le Tarn et Garonne, chez son grand-père, le baron Casimir Dudevant ; le domaine de Nohant, chez sa grand-mère ; et la ville de Besançon dont Auguste Clésinger est originaire. Finalement, elle est placée dans une pension parisienne mal famée où, victime peut-être plus de cet abandon, l'emplissant de tristesse, que d'un coup de froid, la fillette y meurt dans la nuit du 13 janvier 1855, et ce malgré les soins prodigués par le médecin personnel de George Sand. Une dépêche, transmise par Maurice Rollinat, avertira cette dernière, à Nohant, de cette perte irrémédiable. Une ultime polémique tendra encore pendant quelques mois les rapports de Solange et de sa mère, alors en passe de rejeter toute religion et refusant que la tombe de Jeanne, inhumée dans le cimetière de Nohant à côté de celle de sa soeur, soit surmontée d'une croix.
Bien que, en ce temps remontant à plus de 150 ans, les femmes subissaient un pourcentage élevé de décès (de l'enfant ou d'elles-mêmes) lors de l'accouchement par défaut d'asepsie et ensuite de médicaments, et que l'avortement comme l'infanticide étaient très durement réprimés par la loi, cette histoire contée avec talent aura ému les auditeurs, certains retenant à peine leurs larmes.
A ce sujet, à signaler également l'ouvrage « La vie brève de Jeanne, petite-fille de George Sand », par Sylvie Delaigue-Moins (préface de Georges Lubin), paru en 1997.
Rendez-vous le samedi 24 novembre pour la prochaine rencontre dans le cadre de l'animation « Une heure, une œuvre » pour une remémoration de la vie de Jules Péarron, ami de George Sand.

Vi Tilbyr Billig Asics Uttak