Fil info
21:47 Un fait'div ! Vous ne vous sentez plus à Limoges...
20:36Périgueux : Juste "une pension digne du travail effectué" -> https://t.co/WJfjd1lZNU
20:29Le Blanc : Concert exceptionnel du chœur Mikrokosmos à Saint-Génitour -> https://t.co/NGRUEp7bS2
20:26La Châtre : La gauche se positionne et élabore dix propositions -> https://t.co/QVKtmmPuHT
20:22Châteauroux : Le nouveau quartier sur le site des 100 000 Chemises prend forme -> https://t.co/3YLUgPgWbG
20:19France : La question des enjeux alimentaires fait son cinéma -> https://t.co/FNy0X1qgvB
19:24Boulazac : Face à face poids-lourd-voiture : un mort et un blessé grave près de Périgueux -> https://t.co/JbGEj2ICby
19:19Périgueux : Pour l’égalité des parents devant la loi -> https://t.co/HrDXS6XflH
17:35🛑 en cours près de , route de Buxerolles à . Une voiture serait sur le toit, les pompiers… https://t.co/w8pRkLy9wh
17:00RT : Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:44RT : Sarlat-la-Canéda : Des inquiétudes partagées par les professionnels de santé -> https://t.co/KJMIm8TvxW
16:44RT : Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:43RT : Viam : Des câbles de fibre optique vandalisés -> https://t.co/USG2IZ4mxU
16:42Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:40Sarlat-la-Canéda : Des inquiétudes partagées par les professionnels de santé -> https://t.co/KJMIm8TvxW
16:38Perturbations en Limousin aujourd'hui dans la circulation des trains, après le droit de retrait observé par les che… https://t.co/zH6DyVFLAa
16:35Périgueux : Le Zéro risque, une culture -> https://t.co/WWnBdnpQYh
16:34Viam : Des câbles de fibre optique vandalisés -> https://t.co/USG2IZ4mxU
16:29RT : Maurice Papon qui, faut il le rappeler, aura dans sa vie mis successivement les juifs dans les trains et les arabes… https://t.co/figlLMjJD1
14:03Si le maire de persiste avec pour SON projet ce dernier risque d’ê… https://t.co/sutXSicJhC
10:33RT : Saint-Geniez-ô-Merle : Une zone blanche, des tours, un pylône et des explications -> https://t.co/3Z8jUmvacO
10:12Périgueux : Les Trios de Beethoven pour ouvrir la saison Sinfonia -> https://t.co/Le9FUNFHN9
09:49Bel avenir pour le projet Montaigne 😰 https://t.co/U7y9KWCdPu
09:20# # - -Vienne : Olivier Gouéry présente ses «Paysages intérieurs» à la Galerie Obia -> https://t.co/8IM67ZoIXs
09:17# # - -Vienne : Une incroyable collection d’émaux de Limoges aux enchères à Nîmes -> https://t.co/ti1z7sLQYA
09:14# # - -sur-Vienne : Bruno Genest brigue un nouveau mandat -> https://t.co/sTJa2T01Au
09:12France : A Léon-Blum, «on cherche plus à transmettre des valeurs que des connaissances» -> https://t.co/dZlpbUZfLG
09:10Région : Le festival Les Zébrures a posé les bases d’un nouveau projet -> https://t.co/WIaJasnWHL
09:07Région : Journée Mondiale du Refus de la Misère, une braderie gratuite pour 200 familles en situation de précarité… https://t.co/jhJuAG4rgw
09:04Région : "Au bord du r^ve", de nouvelles peintures pour la façade du Secours Populaire de Limoges -> https://t.co/h7Y6IHhA3t

(intégral] Un aspect tragique de l'histoire sandienne : la mort de Jeanne

Dans le même cadre de l'animation mensuelle « Une heure, une œuvre » organisée par l'équipe du musée George Sand et de la Vallée noire et d'un double volume qui lui avait été consacré, sorti peu auparavant des presses, Christophe Grandemange et Chantal Feignon avaient précédemment évoqué Gabrielle, l'une des figures de la famille de George Sand (sa petite-fille), dont il avait su alors le goût des voyages, relatés dans une correspondance.
Samedi dernier, devant un parterre d'une soixantaine de personnes réunies dans la salle d'honneur de l'hôtel de ville, c'est un épisode douloureux touchant l'entourage de George Sand qui a été évoqué de la même manière, par un récit à deux voix découlant de l'ouvrage de Christophe Grandemange « Solange Sand, un ange de sérénité », quatrième volume paru à la fin de l'année dernière dans la collection « Entre deux âmes » issue de la maison d'édition « La gare des mots », située à Sarzay.
Maurice étant le fils préféré, Solange, fille de George Sand (1828-1899), se marie à Nohant le 17 mai 1847 avec Auguste Clésinger, sculpteur de son état, de 14 ans son aîné. Le 1er février 1848, une première naissance, celle d'une enfant prénommée Jeanne, cause une joie de très courte durée puisque le bébé meurt peu après. Le 10 mai 1849, une seconde enfant est mise au monde, mêmement baptisée Jeanne. Au sein d'un foyer où l'on se dispute constamment pour cause de dépenses inconsidérées de la part de l'époux, « Nini », telle qu'on l'a surnommée, sera ballottée entre Paris où demeurent ses parents ; le manoir de Guillery, près de Nérac, dans le Tarn et Garonne, chez son grand-père, le baron Casimir Dudevant ; le domaine de Nohant, chez sa grand-mère ; et la ville de Besançon dont Auguste Clésinger est originaire. Finalement, elle est placée dans une pension parisienne mal famée où, victime peut-être plus de cet abandon, l'emplissant de tristesse, que d'un coup de froid, la fillette y meurt dans la nuit du 13 janvier 1855, et ce malgré les soins prodigués par le médecin personnel de George Sand. Une dépêche, transmise par Maurice Rollinat, avertira cette dernière, à Nohant, de cette perte irrémédiable. Une ultime polémique tendra encore pendant quelques mois les rapports de Solange et de sa mère, alors en passe de rejeter toute religion et refusant que la tombe de Jeanne, inhumée dans le cimetière de Nohant à côté de celle de sa soeur, soit surmontée d'une croix.
Bien que, en ce temps remontant à plus de 150 ans, les femmes subissaient un pourcentage élevé de décès (de l'enfant ou d'elles-mêmes) lors de l'accouchement par défaut d'asepsie et ensuite de médicaments, et que l'avortement comme l'infanticide étaient très durement réprimés par la loi, cette histoire contée avec talent aura ému les auditeurs, certains retenant à peine leurs larmes.
A ce sujet, à signaler également l'ouvrage « La vie brève de Jeanne, petite-fille de George Sand », par Sylvie Delaigue-Moins (préface de Georges Lubin), paru en 1997.
Rendez-vous le samedi 24 novembre pour la prochaine rencontre dans le cadre de l'animation « Une heure, une œuvre » pour une remémoration de la vie de Jules Péarron, ami de George Sand.

Vi Tilbyr Billig Asics Uttak