Fil info
13:15RT : : une réforme qui s'attaque aux comme au . L’ensemble des interlocuteurs s… https://t.co/5TiCvKQhIF
13:14RT : Le rapport du gouvernement sur les travaux des époux Rugy confirme donc la réalisation d’un dressing sur mesure en… https://t.co/bevjgUrVWM
13:06[] Interview d’, pilote de l’ 2019, pour à . https://t.co/qXwRUPKZBB
12:17 Aucun souci... https://t.co/FNDIa7bwzn
12:16Sécheresse, le département de la Haute-Vienne placé en "crise renforcée"
12:14Canicule oblige, Le golf est ouvert aux pratiquants de 6h30 à 13h et de 18h à 22h. L’accueil ferme quant à lui à 19h30.
12:12 Quelle honte! Ils vont laisser quoi les petits salariés dont on est en train de casser la retraite… https://t.co/JlSpu1xcnS
12:08 Oups! Erreur rectifiée aujourd'hui.
09:38Châteauroux : Périple berrichon en petites voitures | L'Echo https://t.co/7CGZCahLNl via
08:49L’ECHO 22 juillet : Merci d’avoir relayé notre lettre ouverte. Pour info, c’est mon prédécesseur q… https://t.co/8mvjb2nJ41
07:38Région : Les vieux gréements mettent le cap sur Vassivière -> https://t.co/XzX1xmoVoI
22:59RT : Les « Patrick, je t’aime » fusent de tous les côtés. La bruelmania est toujours bien là ! https://t.co/f3mMJHGKwm
22:55Les « Patrick, je t’aime » fusent de tous les côtés. La bruelmania est toujours bien là ! https://t.co/f3mMJHGKwm
22:03RT : Dernière soirée pour . est sur scène et enchaîne morceaux récents et plus anciens, r… https://t.co/yFlQqOlnth
21:48Périgueux : Hussein Khairrallah veut « rassurer » l’opinion -> https://t.co/qOFSVvuy3C
21:35Périgueux : Le MoDeM pense tenir son homme providentiel -> https://t.co/hNL9Y23dxn
20:50Dernière soirée pour . est sur scène et enchaîne morceaux récents et plus anciens, r… https://t.co/yFlQqOlnth
20:06Gros-Chastang : Un labo à la croisée des projets -> https://t.co/WDifXIAyqZ
19:06Périgueux : Mimos 2019, une continuité ouverte -> https://t.co/eqRWgaL3Ya
19:04Périgueux : L’art, les hommes, le monde -> https://t.co/hl1enMiEYZ
19:02Saint-Marcel : Une découverte fortuite lors des travaux de restauration du temple 3 -> https://t.co/6jDl6OcbaQ
19:01Le Blanc : Un tournoi entre chevaliers du 21e siècle -> https://t.co/TCkPCNQ5Au
19:00Châteauroux : Périple berrichon en petites voitures -> https://t.co/P7uZwcokUr
18:59Indre : Chopin, l’illustre hôte de George Sand -> https://t.co/iFFIYSXP8q
16:44# # - -Vienne : Déclenchement du niveau 3 alerte canicule en Haute-Vienne -> https://t.co/1BZJpCRFYz
16:21Déclenchement du niveau 3 - alerte canicule du plan départemental canicule en Haute-Vienne.

Dix-huit lycéens vont reconstituer un bourg médiéval

Accompagnés de leurs professeurs Valentin Baudat (charpente), Laurent Vaillant (menuiserie) et Sébastien Touzeau (menuiserie et charpente), dix-huit jeunes de 14 à 17 ans fréquentant le lycée polyvalent George-Sand au niveau de la seconde, en apprentissage de spécialités sanctionnées par un baccalauréat professionnel, ont été reçus mardi après-midi au pied du château d'Ars.
Cet endroit deviendra le cadre d'un son et lumière auquel ils ont tous volontiers accepté de participer à leur manière.
Pour les accueillir, étaient présentes Patricia Vilchès Pardo, adjointe au maire en charge de la commission de la culture, Vanessa Weinling, doublement directrice du service culturel municipal et du musée George-Sand, Sandra Pinto, responsable des fonds patrimoniaux locaux. Ainsi que Jean-Pierre Chauvet, metteur en scène, directeur de la compagnie théâtrale montluçonnaise Eldorado. Lequel nous a d'abord confié être habitant de l'Allier mais originaire de Champillet, près de Sainte-Sévère-sur-Indre, avant de nous préciser que s'élabore sous son aile depuis un an déjà la participation active de comédiens, musiciens, jouteurs, bretteurs et cavaliers, pour les « Médiévales d'Ars » qui se dérouleront les 16 et 17 août.
Les plans des décors que l'on a demandé aux lycéens de façonner ont été dressés. Ils devront illustrer un pan de l'épopée castraise s'étendant sur deux siècles (les XIVe et XVe), le connétable Bertrand Duguesclin en étant l'un des héros.
Devant les élèves alignés dans la cour du château, Vanessa Weinling a révélé : « Il y aura des scènes de bataille, un mariage, des danses, de la musique, des feux d'artifice, et d'autres scènes s'appuyant sur une réalité historique avérée. » Ajoutant que « l'appel au bénévolat a été entendu, chacune des personnes mobilisées s'inscrivant selon ses compétences dans la confection de costumes, la communication, la technique, la cuisine... Pour tous, ce sera sans doute une grande aventure! Mais sans le concours de votre établissement, nous ne pourrions pas faire aussi monumental que nous l'espérons. »
Sandra Pinto a précisé que « 110 bénévoles de 3 à 80 ans s'apprêtent à devenir figurants, moines ou chevaliers ».
« expérimentation
de voies diverses »
Un brin emphatique, Jean-Pierre Chauvet a déclaré : « Mon père me disait que l'important n'est pas ce que tu fais mais avec qui tu le fais. Chaque fois que je dois monter un spectacle, pour moi c'est une page blanche, nouvelle, et les choses s'agencent différemment des précédentes. Avec vous, j'ai aujourd'hui la chance de travailler avec des jeunes gens. Je suis un peu inquiet de ce qui va se passer. J'ai besoin de vous, je suis vraiment heureux de vous rencontrer. Si certains veulent devenir acteurs, ce sera pour moi une grande satisfaction. Merci à vos professeurs qui ont accepté de relever ce défi. Comme il a été dit, nous resterons en effet dans le cadre de la vérité historique. »
En guise de conclusion, Patricia Vilches Pardo a lancé : « Ce sera pour vous la découverte et peut-être le goût soudain du théâtre, du cinéma, une expérimentation de voies diverses qui seront utiles dans votre futur. »
Concrètement, pour les apprentis menuisiers ou charpentiers, il s'agira de reconstituer, en pin Douglas et en six panneaux de deux mètres de large et de trois mètres et cinquante centimètres de haut, un bourg médiéval avec ses maisons à colombages et en torchis, ses échoppes aux façades à pignon plat et aux étals placés à l'extérieur. En faisant en sorte que portes, fenêtres, volets, puissent s'ouvrir et se fermer aisément.
Bon courage!
Denis Bonnet

nike air max 90 trainers