Fil info
07:59Région : Dépôt de bilan de l’entreprise de porcelaine J.l. Coquet à Saint-Léonard -> https://t.co/PHjZHN9Cjk
07:35# # - -Vienne : Tati Limoges reste ouvert et change d’enseigne -> https://t.co/2hwwgiUo7O
07:33France : «Le labyrinthe de la Voix» sillonne la porte océane -> https://t.co/lWpldLZ5Bs
07:30France : Limousine Park, moins cher, plus interactif -> https://t.co/reUfVzI2SL
07:26Région : Contre les punaises de lit : notre meilleur ami, le chien -> https://t.co/dv2rPSJqZE
22:56 Désolée on ne peut pas y croire ou alors qu'il dénonce de toutes ses forces la remise en cause sans pr… https://t.co/48jOvXeUnj
22:12Ribérac : La photo de la voisine confond le voleur -> https://t.co/Vrvrmiwwwm
21:15Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/9ql4IKcjcl via
21:14Sarliac-sur-l'Isle : La preuve par l’exemple -> https://t.co/WNSVy1YIfv
21:12Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/9SP8yBiQ7k via
20:49Corrèze : A tire d'ailes à l'aéroport de Brive-Vallée de la Dordogne -> https://t.co/ZyElSS7EfE
20:21RT : Ce matin, un contrôleur de train originaire de Brive a été agressé dans le train aux Aubrais près d'Orléans. Les co… https://t.co/gHYrmurXPl
18:00 L ARS obéit sur ordre de l ÉTAT!!Encore une HONTE de la part de ce GOUVERN… https://t.co/S8amA2aWKk
17:45Ce matin, un contrôleur de train originaire de Brive a été agressé dans le train aux Aubrais près d'Orléans. Les co… https://t.co/gHYrmurXPl
17:42 😱😡😡😡
17:38Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/fjpzzWqWNM via 😳😤😤
17:34RT : Emmanuel Macron : "Si les Fennecs gagnent, les Français souhaitant se rendre sur les Champs-Elysées devront avoir u… https://t.co/LpBHy8ngET
17:33Châteauroux : La petite rue Grande de Stéphane Dubois -> https://t.co/gkoEAYEi2z
17:32Indre : Hommage aux martyrs et aux sauveurs -> https://t.co/vMUId6cCQ8
17:31RT : Lettre ouverte du Bâtonnier à Monsieur le Président de la République, à Monsieur le Premier Ministre, à Mesdames et… https://t.co/EVcm4iJHzi
16:50Domme : Aéromodélisme et délicates arabesques au meeting aérien -> https://t.co/H2yOXpMtmb
16:38Brive-la-Gaillarde : Le bloc rejette le projet... en bloc | L'Echo https://t.co/fKOgsTxOdR via
16:07Périgueux : A la Truffe, on se sent entre amis -> https://t.co/hQUeYMxXyf
15:26Argenton-sur-Creuse : Un groupe folklorique du Paraguay en visite à l'Ehpad du Clos du Verger -> https://t.co/8J27zsYZHz
15:22Eguzon-Chantôme : La fête du lac s’annonce époustouflante -> https://t.co/XoX8AUwgF5
12:15 ?????????????
12:12Tulle : François Hollande apporte son soutien aux facteurs grévistes -> https://t.co/gsxfRuIESK
11:16Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/joLKFrfoJ8 via

Un pôle inter-hospitalier en création

« Je vois mal l'état fermer cet établissement », a déclaré Patrick Judalet, maire et président du conseil de surveillance du centre hospitalier des Oiseaux, se montrant aussi rassurant que possible vis à vis d'une population bientôt informée de la création de ce qui a été dénommé « pôle inter-hospitalier territorial de médecine et de soins de suite et de rééducation ».
Ce nouvel organisme liera en partie le destin de l'hôpital castrais à celui de Châteauroux, en une décision empreinte toutefois de la crainte que l'annonce de cette démarche ne la fasse comparer avec celle, que l'on sait actuellement au point mort, qui n'a à l'évidence pas porté bonheur à l'hôpital du Blanc.
Personnalité connue et appréciée pour ses compétences et son ouverture d'esprit, le docteur François Christiann, spécialiste en oncologie (traitement des cancers) a néanmoins œuvré de manière pugnace et dynamique et orienté cette fusion sur la base d'un projet dont, historiquement et pour reprendre les termes d'un document mis à notre disposition, les axes partenariaux concernent en premier lieu : « le fonctionnement d'une consultation avancée d'obstétrique, de cardiologie et de cancérologie du centre hospitalier de Châteauroux-Le Blanc localisée dans le centre hospitalier de La Châtre; l'adhésion des deux établissements à une communauté hospitalière de territoire de l'Indre puis à un groupement hospitalier de territoire »; et d'autres rapprochements de formes sanitaires.
Cette évolution consistera à prendre en charge globalement les consultations externes et internes en oncologie médicale, lesquelles ont respectivement concerné près de 200 et 135 patients en 2018. Devant se révéler rationnelle, sera engagée la restructuration du centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic des infections par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH, vecteur du SIDA), des infections sexuellement transmissibles et des hépatites virales.
En prenant de nouveau les termes du document, il y est considéré qu'il convient dans cette optique « d'assurer une meilleure prise en charge des patients, de veiller à leur orientation entre les deux sites en tenant compte de la proximité géographique; de l'adaptation (pour chacun, N.D.C.L.) du plateau technique ; d'harmoniser les protocoles (...) sur la base des procédures médicales validées par les conférences de consensus; de faciliter le relais local (...) pour les malades provenant du bassin de La Châtre. »
Le parcours du patient, de son accueil à son accès à la modernité de la machinerie médicale, et la pérennisation des filières conduisant de la médecine polyvalente aux services spécifiques d'oncogériatrie et de soins palliatifs, devront, si cela convient en tenant compte d'une supposée période de crise budgétaire, souvent prétextée pour anéantir bien des espoirs et des efforts, en être facilités.
Pour Dominique Delaume, directeur du centre hospitalier de La Châtre, il s'agit « d'un moment important dans la vie de l'institution en matière de position des normes. Le docteur Christiann a gardé un grand intérêt pour l'hôpital de La Châtre et, parce qu'il a laissé ici une large empreinte, à son égard, le personnel soignant comme les agents administratifs et techniques, s'en souviennent et lui conservent le plus grand respect. D'ailleurs, le docteur Christiann revient régulièrement, pour une demi-journée, s'occuper dans nos locaux de patients installés en soins palliatifs. Il n'est donc jamais complètement parti. Nous souffrions jusqu'ici d'un réel manque d'objectifs. Désormais, l'institution s'adapte mieux à la démographie médicale. Favorisé par un rapport sentimental et amical, un besoin est comblé, en animant une équipe, avec au bout du compte la qualité du service rendu dans un contexte difficile. Mais nous avons l'expérience de devoir soigner une population âgée, en conséquence à forte dépendance. Et il est nécessaire de bouger pour faire face à tous les problèmes."

Air Jordan XX9 Low