Fil info
10:32Mussidan : On n'appelle pas sa copine "petite", même par SMS -> https://t.co/5iO2csQ3xU
05:36Bergerac : Dandinement jusqu'à Périgueux -> https://t.co/XJFptXY8oF
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV

Un petit nombre de délinquants exaspère tout le monde

Les thèmes abordés par une trentaine de personnes au cours de la première des réunions de quartiers programmées ce printemps par la municipalité seront certainement de nouveau discutés dans les semaines qui viennent, l'occasion étant donné huit fois de s'exprimer librement aux habitants de La Châtre.
Le quartier concerné par ce rendez-vous étant celui dénommé des Capucins, les sujets proposés et développés auront été la dégradation, due au gel hivernal et plus encore à la canicule qui induit le dessèchement de leur soubassement argileux, de plusieurs rues et particulièrement, dans le cadre désigné, celles du Maquis (ainsi que les deux ponts qui y enjambent l'Indre) et Joseph-Ageorges. Ce qui n'empêche pas quelques chauffards ignorant les nids de poules comme ils se moquent là et ailleurs des ralentisseurs d'y circuler à une vitesse excessive. Ce sont souvent les mêmes gens exempts de civisme que les autorités locales repèrent lorsque sont commises des incivilités comme de pétarader nuitamment sur un scooter, jeter partout des canettes d'aluminium ou de verre, abandonner sur la chaussée ou les chemins des crottes de chiens (geste dorénavant passible d'une amende de 35 euros), provoquer des dégâts multiformes, aller jusqu'à des vols.
Bien que le budget communal soit de plus en plus restreint, des progrès ne cessent pourtant d'être accomplis pour améliorer concrètement la vie quotidienne. Par exemple, des travaux de voirie ont récemment été entrepris dans la rue Périgois et dans l'avenue George-Sand ; l'accès au wifi sera possible prochainement dans les jardins de l'hôtel de ville ; une nouvelle signalétique sera mise en place avant l'été, a-t-il entre autres été annoncé par Patrick Judalet, maire, qui pratiquait pour la première fois en tant que tel cette forme de démocratie directe instaurée par son prédécesseur, Nicolas Forissier. Exercice qu'il a toutefois expérimenté alors qu'il était directeur du service technique puis premier adjoint. Pour engranger aussi bien les doléances que les propositions judicieuses, il était entouré des conseillers municipaux Christiane Rivière, Claudine Langlois, Jean-Claude Pichon ; et de Marc Touchet, directeur général des services, Mathieu Monnerie, directeur du service technique, Manon Rousseau, en charge de la communication.
Les propriétaires riverains de l'Indre seront bientôt sollicités par courrier afin qu'ils respectent leur obligation de laisser sans encombre l'eau de la rivière suivre son cours. Les parents et les adolescents ont été priés de ne pas utiliser les jeux réservés aux enfants de moins de dix ans.
Il a été regretté que les responsables des quatre officines de pharmacie que comporte le territoire communal n'arrivent plus à s'entendre comme cela était le cas naguère pour assurer tour à tour, c'est-à-dire et seulement une fois par mois, une garde le dimanche. Obligeant en conséquence la clientèle à de lointains et aléatoires déplacements.
Dans une topographie plus large, bien que l'on puisse en trouver la liste sur le site internet de la ville, il a été souhaité qu'un fascicule soit imprimé afin de connaître les praticiens qui occupent la maison de santé pluridisciplinaire. Et il a été indiqué que l'abattoir du Boischaut, fermé depuis le début du mois de février 2018, devrait recouvrir son agrément sanitaire le 1er juin.
La deuxième réunion de quartier, qui concernera les habitants du centre-ville, aura lieu aujourd’hui, à 19 h, dans la salle d'honneur de l'hôtel de ville.
Denis Bonnet

jordan shoes for sale outlet purple