Fil info
05:36Bergerac : Dandinement jusqu'à Périgueux -> https://t.co/XJFptXY8oF
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV

Le maire poursuit ses réunions de quartiers

Le maire continue d’aller à la rencontre des habitants lors des réunions de quartiers.
L'installation en cours (qui a subi un retard de six à huit mois) de la fibre optique donnant accès au très haut débit a eu pour conséquence de devoir éventrer la chaussée en bien des endroits, la laissant abîmée au centre de la ville, tel que cela a été signalé lors de la deuxième réunion de quartiers, singulièrement dans les ruelles Tourtellat et des Bœufs. Bien qu'occupant une large part des récriminations, la voirie n'a pas été uniquement mise en cause puisqu'une série d'annonces informant et même apaisant les riverains aura démontré, dans le cadre solennel de la salle d'honneur de l'hôtel de ville, l'utilité de ce genre de rendez-vous ponctuel. La perspective de la pose de toilettes publiques convenables place des Carmes, la mise en place de bancs et de corbeilles à papier neufs (par exemple au pied des tours du Pré de la Barre) ; une nouvelle mise à disposition de sacs destinés au ramassage des déjections de chiens, s'inscrivent dans le but d'améliorer de la vie quotidienne. L'objurgation de ne pas nourrir les pigeons, trop nombreux et assez gras, participe aussi d'un civisme qui ne doit pas s'amenuiser.
Cette fois entouré des conseillers municipaux Christiane Rivière, Clothilde Loiseau, Dominique Massoubre, Jean-Claude Pichon, de Marc Touchet, directeur général des services, et de Mathieu Monnerie, directeur des services techniques, ainsi que de Manon Rousseau, en charge de la communication, Patrick Judalet, maire, a pu répondre précisément, sinon la diminuer, à l'inquiétude des commerçants de détail à propos de la nouvelle zone qui va s'implanter avenue d'Auvergne, le permis étant accordé pour sept magasins (deux de 1 000 m2, un de 7 ou 800 m2, quatre de 350 à 400 m2). La condition sine qua non étant toutefois l'écartement de toute concurrence avec les boutiques de la place du Marché et de la rue Nationale.
Pêle-mêle, il a été indiqué que, derrière un mur de l'école Sainte-Geneviève, un arbre pousserait ses racines dans la rue des Chevilles, faisant s'y lever le bitume. À l'égal de bien d'autres, mais il s'agit d'une question de budget communal, la rue de l'Enfer mériterait une réfection. Des arbres, il en manquerait au bord de l'avenue Gambetta pour que cette entrée de ville devienne attrayante. Rue Ajasson-de-Grandsagne, qui est en sens unique, il arrive tout de même que des conducteurs se trompent et constituent de ce fait un danger. A l'entrée de la rue Périgois, un passage pour piétons serait à déplacer. Le samedi surtout, la place de l'Abbaye est encombrée de véhicules, garés y compris là où des marques jaunes, presque effacées à présent, signifiaient naguère une interdiction. Des nuisances sonores provoqués par un haut-parleur diffusant de la musique et des annonces publicitaires lors de certaines manifestations festives ont été signalées par une habitante de la rue des Trois marchands. La localisation des défibrillateurs a été estimée difficile. À noter que le repas des personnes âgées a été déplacé du mois de mai à celui d'octobre.
Le dessaisissement de ce qui demeure des prérogatives communales au profit de strates administratives souveraines (communautés de communes, syndicat mixte du pays de La Châtre en Berry, bientôt un Parc naturel régional...) aura été une crainte fortement exprimée par Patrick Judalet.
La prochaine réunion de quartier, laquelle concernera les personnes domiciliées aux abords du faubourg saint Abdon et du P'tit Mur, aura lieu le jeudi 2 mai, à 19 h, dans l'annexe de l'ancienne auberge de jeunesse, rue du moulin Borgnon.
Denis Bonnet

jordan retro 11 mens youth