Fil info
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).
06:30[Revue de Presse] Ça se passait comme ça à … Procès : les salariés n’ont rien oublié ! De p… https://t.co/SH46Xxvdal

Des mots griffonnés et des images pour apprendre la tolérance

Bien qu'il y ait eu peu de participants, une nouvelle rencontre a tout de même pu se dérouler samedi après-midi, organisée dans le cadre d'une action à long terme initiée par la Maison des jeunes, de la culture et des savoirs. Dénommée « Autour du regard », elle était basée sur la connaissance des uns et des autres. Cela quels que soient l'état de la constitution physique et/ou mentale, plu ou moins fragile, découlant de la génétique, d'un accident, d'une maladie ou encore au temps qui finit par tout détruire.
A la demande d'Anaëlle Montoya et de Fabienne Moreau, les deux sympathiques animatrices, l’atelier a commencé par mots griffonnés par chacun sur un papier pour essayer de se définir et qui, passés au hasard de main en main, lus à voix haute, ont fait entamer entre tous la conversation. Les propos échangés ont permis à chacun de présenter spontanément ou de manière elliptique plusieurs aspects de sa personnalité et de transmettre des opinions personnelles, le plus souvent partagées, au sujet de l'environnement quotidien et de ceux que l'on y côtoie. Puis, soumis à Didier, Denis, Sylvie, Françoise, Eva, Suzanne, un « photo langage » a permis d'affirmer et d'affiner la conception que l'on peut avoir de la rencontre. Que ce soit celle des gens que l'on revoit soit volontiers, soit avec plus ou moins de plaisir, ou que l'on ne connaît pas encore. Ceux avec qui l'on aime converser ou, plus rarement, que l'on préfére éviter.
Ce genre de séance, que l'on ressent comme une belle expérience, n'a aucunement pour buts d'appliquer une thérapie ni d'ailleurs de donner une ligne de conduite à quiconque. Sauf celle de continuer ou d'apprendre davantage qu'on ne le fait habituellement à respecter les gens bien portants comme ceux qu'une ou plusieurs déficiences, insoupçonnables à première vue ou même demeurant parfaitement invisibles, rongent de l'intérieur.