Fil info
19:43Sainte-Orse : Une découverte sportives des sentiers et des bories -> https://t.co/vfA6wElVJb
19:40Dordogne : De l’ombre qui produit de l’électricité -> https://t.co/cQsXKDom8r
18:16Coulounieix-Chamiers : Quatre mois de travaux en vue -> https://t.co/9DxT4NVa43
18:13Beynac-et-Cazenac : Le chantier du contournement ouvert à la visite -> https://t.co/1mo9f1CLSt
18:07Douadic : Un hommage solennel rendu aux déportés -> https://t.co/gg1MPDzyaL
18:03Indre : Retour en images sur le Festival international des sports extrêmes -> https://t.co/4nwa33KUXh
17:54Châteauroux : Un air de guinguette pour les résidents des Rives de l’Indre -> https://t.co/6E2VQAyolz

Les Médiévales d'Ars motivent les collégiens

Le 18 janvier, lors de la signature d'une convention liée au spectacle des Médiévales d'Ars, Patrick Judalet, maire de La Châtre, a souhaité que « cet événement populaire exceptionnel, qui aura lieu les 16 et 17 août au château d'Ars, suscite la participation de nombreux bénévoles et reste fidèle à l'histoire du territoire. » Depuis le début de l'année, les professeurs du collège George Sand, et particulièrement ceux de la section d'enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) et de l'unité locale d'inclusion scolaire (ULIS), ne ménagent pas leurs efforts. En se basant sur des recherches effectuées sur Internet et surtout au contact de Vincent Portier, professeur d'histoire, membre de la fédération des chemins de la guerre de Cent Ans, Jacques Dhaese et Didier Baudin encadrent leurs élèves auxquels ils ont demandé de fabriquer des jeux. De grand ou moyen format, en utilisant des pieux de jardin, par groupes de sept, ils ont façonné un jeu de solitaire, des quilles numérotées (d'après un divertissement nordique dénommé « Mölkky »), un billard japonais, un  jeu d'anneaux... Les garçons ont également fait de grandes épées qui, peintes en rouge, noir, bleu, rose, serviront de fléchage.
Un autre atelier a vu le jour, d'autres collégiens s'étant formés à la calligraphie afin de reproduire les lettres de l'alphabet telles qu'on les écrivait au Moyen Age. Stéphanie Maudet, Alexandre Souquet, et Cécile Minier-Saulle, leur ont appris à manier le calame, cylindre de bois taillé au biseau, rempli d'encre. Les lettres découpées ont été collées sur les 26 panneaux vernis fournis par leurs copains de l'atelier d'initiation à la menuiserie. Ainsi, les visiteurs pourront aisément se diriger vers « le campement, le breuvage, les ripailles » et l'espace où se déroulera le son et lumière ; sans oublier les « latrines ».
Des mets affinés... et toujours de la culture !
Chaque jeudi, préparation culinaire avec Coralie Touzeau et Gilles Loeuillet. Après avoir « travaillé » à propos du goût, des odeurs, du matériel et de la technique, cherché des recettes dans des livres de recettes spécifiques ou sur les réseaux sociaux, sept garçons et filles, et de même leurs professeurs, ont découvert des plats et des boissons assez simples à confectionner. Entre autres, ils ont réinventé une tourte aux trois poissons (thon, lieu, merlu) garnie de fruits secs (figues, pruneaux, raisins, dattes), des boissons à base de jus de pommes et de gingembre ou d'alcool de vinaigre blanc et de fraises, et des « sorties de table », terme désignant les desserts.
Soutenus par Corinne Mauru, professeur de français, et Stéphanie Rodriguez, documentaliste, les élèves de cinquième ont écrit une saynète qu'ils aimeraient voir ajouter au huitième tableau du scénario élaboré par Jean-Pierre Chauvet, le metteur en scène. La vidéo qui en découle sera soumise à son approbation ainsi qu'à la bienveillance de Vanessa Weinling, directrice du service culture municipal, de Sandra Pinto, responsable des fonds patrimoniaux, et de Vincent Portier, déjà cité.
Beaucoup d'énergie et d'enthousiasme se dégagent des occupants de ces ateliers. Très investis, les élèves côtoient l'histoire et la culture ; apprennent et se perfectionnent en matières de géographie, de français, de vocabulaire, mathématique, géométrie; découvrent les principes de la réflexion préalable et les astuces nécessaires à la bonne conduite du travail manuel; et la voie de la création. Fait remarquable, ils progressent en mode d'expression, deviennent de plus en plus autonomes, se fondent dans une équipe.
Le pari est en passe de réussir.