Fil info
09:51L toujours avec nous et dans notre ❤️ le faire vivre une urgence !! https://t.co/WkKC72f5CT
09:20Aujourd’hui jour de soutien à Sylvie postière à qui passe en conseil de discipline ✊🏼… https://t.co/eRtiBqNEM9
16:38Par contre, cette année, l' n'est plus là pour publier une photo de la commémoration au monument de l'e… https://t.co/euZNNcnbwt
14:55RT : Donner plutôt que vendre ou jeter, en quelques clics https://t.co/NbfaHrTj7k https://t.co/KCSKlGehoP
14:54RT : Séisme dans le sud-est : quatre blessés dont un grave (nouveau bilan préfectures) https://t.co/yxerv4pHvG
14:52RT : Après la démission d’Evo Morales, la Bolivie plonge dans l’inconnu https://t.co/bdeqjA64kS
14:48RT : Le commandant des forces armées avait exigé la démission de . Cette démission aux allures de coup d’Etat n’… https://t.co/p62tAQPYwp
14:47RT : « Le vinyle, on a commencé avec, on finit avec » : à Limoges, deux copains disquaires ont ouvert leur magasin il y… https://t.co/ZC45kNiNe2
14:40RT : Au lendemain des élections législatives qui ont vu un essor massif du parti fasciste Vox, des manifestants bloquent… https://t.co/CFZb5qTIrZ
14:38RT : Mardi 12 Novembre, disons stop à la précarité étudiante ! https://t.co/7gnj4omXPu
14:36RT : "Ce canard c'était un patrimoine, c'était le quotidien de la classe ouvrière" Georges Châtain, journaliste à l'écho… https://t.co/CTqnpWhBoL
14:35RT : Disparition de l'Echo Dordogne. Pour Germinal Peiro : "un signal inquiétant pour le pluralisme des idées (...) Il… https://t.co/UEaWHp8gIO
14:33RT : Hommage mérité pour une personne discrète et fidèle à la table de presse et à son métier de journaliste depuis tant… https://t.co/QnpGmShQ7q
14:27RT : Durant 33 ans, Gérard Raymond, mon ex-collègue du service des sports de n'a loupé qu'un seul match de ch… https://t.co/i34BFuY9RV

Incursion dans le cœur historique de la ville

Le temps est revenu des incursions à thème culturel ou historique. C'est dans cette seconde catégorie qu'était située la balade commentée par Clémence Charrier, laquelle quittait mardi à 11 h l'accueil de l'office de tourisme et son poste de conseillère en séjour spécialisée dans la cumulation numérique de clichés photographiques pour aller guider une douzaine de personnes à travers des rues plus ou moins étroites. Toutes ou presque possèdent au moins quelques maisons de caractère et de loin en loin des monuments classés.
Le point de départ était donné près de la statue de George Sand qui orne le square portant son nom, entre l'hôtel de la sous-préfecture et l'hôtel de Villaines dont la construction remonte au XIXe siècle, à l'endroit qui constituait jadis l'un des faubourgs de la cité.
Le cheminement était sciemment destiné à faire resurgir le passé médiéval de La Châtre. D'abord celui de l'hôtel de ville et de la salle Maurice Sand qui lui est accolée puis de l'hôtel du chevalier d'Ars. Et, en face, même intention au travers de la maison à pans de bois (l'une des deux qui ont été conservées ici) que la municipalité, propriétaire comme elle l'est des lieux précédents, ne cesse d'entretenir avec grand soin.
Puis les pas assortis d'explications brèves mais précises ont mené naturellement vers le quartier du P'tit Mur. Le presbytère était alors signalé pour avoir abrité naguère la sous-préfecture. L'ancien donjon des anciens seigneurs de Chauvigny a été une prison avant de contenir le musée, ce qui ne sera plus désormais. Il y a eu le rappel que des tanneries faisaient jusqu'en 1969 la prospérité d'une population composée de meuniers, d'artisans et d'ouvriers. Le pont aux Laies, classé monument historique, y a été admiré. Il a été fait savoir que, rue des pavillons, George Sand fut bien heureuse d'être logée chez des amis, s'y réfugiant après la crise de 1848. Et beaucoup d'autres anecdotes ont été narrées.
De retour en haut de la ville, un arrêt s'imposait sur la place de l'abbaye, à l'ombre de vénérables grands arbres. Après un regard complet sur l'église dont l'épisode de l'écroulement du clocher date de 1896 (il a été reconstruit et tient bon jusqu'à présent), les promeneurs se voyaient signifier la fin du parcours  en arrivant sur les places du docteur Vergne et du marché, lieu névralgique en terme de commerces, qui reste vivant comme autrefois grâce à la tenue chaque samedi d'un marché que chacun s'accorde, locaux comme estivants, à trouver d'un constant intérêt.

Prochaines visites guidées :
- mardi 23 juillet, La Châtre et George Sand, Rendez-vous au square George Sand.
- mardi 6 août,  11 h, La Châtre au Moyen Âge. Rendez-vous devant le donjon des Chauvigny, rue Venôse.
- mardi 20 août, 11 h, La Châtre et son histoire. Rendez-vous au square George Sand.
Participation : 4 euros pour un adulte, gratuite pour les enfants.
Renseignements et réservation auprès de l’office de tourisme, 134 rue nationale ou au 02 54 48 22 64.

 

NikeLab ACG.07.KMTR