Fil info
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw
15:40Périgueux : FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt -> https://t.co/KZcQydTMex
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU
08:48Marsac-sur-l'Isle : Dixième salon animalier du Périgord : coup d'envoi au parc des expo' ! -> https://t.co/p6CLIkLE08
07:47France : Nouvelle exposition au musée de la Résistance, regard sur les brigades internationales -> https://t.co/caNMHLqoaD
07:44# # - -Vienne : Les Petits Ventres, un succès sans cesse renouvelé! -> https://t.co/TTzFlA4Xuk
07:41Région : A la découverte de l’architecture contemporaine -> https://t.co/OSBGQvtF79
07:37Région : A Limoges, la voie du «faire pour apprendre» -> https://t.co/SqNTZduZAH
04:00La Douze : Un motard gravement blessé au sud de Périgueux -> https://t.co/MsiSO6cCfK
21:47 Un fait'div ! Vous ne vous sentez plus à Limoges...
20:36Périgueux : Juste "une pension digne du travail effectué" -> https://t.co/WJfjd1lZNU
20:29Le Blanc : Concert exceptionnel du chœur Mikrokosmos à Saint-Génitour -> https://t.co/NGRUEp7bS2
20:26La Châtre : La gauche se positionne et élabore dix propositions -> https://t.co/QVKtmmPuHT
20:22Châteauroux : Le nouveau quartier sur le site des 100 000 Chemises prend forme -> https://t.co/3YLUgPgWbG
20:19France : La question des enjeux alimentaires fait son cinéma -> https://t.co/FNy0X1qgvB

Patricia Darré veut réveiller la belle endormie

Quatre listes seront probablement en lice à La Châtre au cours de la campagne qui débouchera le 15 mars 2020 (second tour éventuel le 22 mars) à l'élection municipale. L'une de ces listes au moins sera conduite par une femme. En effet, lundi matin, depuis l'arrière-salle d'un restaurant castrais, Patricia Darré a confirmé devant la presse sa volonté, sous l'enseigne « Réussir pour La Châtre », de mener une équipe actuellement en période de constitution, confiant qu'elle attirait dans son sillage, pour l'instant, surtout des femmes.
Rappelons que Patricia Darré exerce la fonction d’animatrice radiophonique depuis 1982 sur France Bleu Berry. Elle a écrit, en obtenant un indéniable succès, plusieurs ouvrages à caractère personnel. Elle a été l'épouse de Jean-Paul Thibaud, qui fut avocat et maire (PS) de Villedieu-sur-Indre. Elle est mère d'un enfant. Son frère, Claude-Olivier, au goût prononcé pour l'image, a créé un pôle multimédia dans la Brenne.
Sa candidature au poste de maire n'étant jusqu'alors au stade des intentions, Patricia Darré a déclaré en substance que « je suis amenée à mettre fin à ce suspense. Je suis candidate au poste de maire. Mes raisons : je suis née ici, j'ai grandi ici, mes parents ont vécu ici, et j'ai toujours porté un regard sur cette ville où, particulièrement depuis le mandat de Maurice Tissandier [son père, Olivier, contribuant à ses côtés en tant que membre délégué de la commission de la culture], ont été mises en place beaucoup de belles choses. Je ne suis pas une experte en politique, je n'ai jamais pris de carte dans aucun parti, je n'ai pas de plan de carrière en ce sens, et c'est peut-être tant mieux car, avec une certaine fraîcheur, on peut rejeter une vieille façon de faire. Comme les Gaulois, nous allons à la bataille non pour gagner mais pour nous battre et acquérir de l'expérience. Sans étiquette et sans vouloir imposer de grands changements - très peu pour moi - mais avec ma petite notoriété, je compte apporter un œil neuf et partager mon désir d'une amélioration en termes de confort de vie, d'un patrimoine magnifique mais en partie laissé à l'abandon. Il n'y aura pas de calomnies de notre part, uniquement des propositions, des idées. Selon le choix des électeurs, si je suis maire, je demeurerais accessible, les portes de l'hôtel de ville seront ouvertes à tous les habitants. Mes colistiers et moi, nous ne serons pas des seigneurs, posés sur un piédestal. En avant-programme, je peux vous dévoiler notre souhait de transformation en matière d'urbanisme, avec une végétalisation des quartiers et donc plus d'ombrage, et d'embellir le cœur de ville, ce qui a déjà été fait mais pas de manière suffisante. Car ce cœur de ville s'endort tout doucement depuis quelques années, ce qui fait qu'il stagne et doit donc être réveillé. »
Par la suite, Patricia Darré a évoqué brièvement, pèle-mêle, quelques-uns des problèmes actuels qui affectent les progrès locaux: une différenciation entre haut et bas de la ville ; des formes d'industrie méconnues ; un commerce en souffrance ; un artisanat dont la capacité de production ne serait pas ce qu'elle devrait être ; un contournement envisagé de l'agglomération pour les camions et qui tarde ; une signalétique imprécise ; un musée fermé depuis longtemps à présent ; une histoire riche et singulièrement l'épopée de la guerre de Cent Ans à mieux faire connaître ; un nombre considérable de bâtiments vacants ; une exploitation plus rationnelle d'une culture artistique et théâtrale en lui offrant de nouvelles possibilités, avec de l'imagination, et des lieux convenables.
Connaître les impressions de la population au travers d'une communication accentuée et pratiquer une politique sociale permanente concourraient également, selon Patricia Darré, à repeupler et à rajeunir une sous-préfecture de 4200 habitants qui en comptaient quelques centaines de plus naguère.
Pour savoir la composition de la liste « Réussir pour La Châtre », il faudra patienter jusqu'à la fin du mois d'octobre ou le début du mois de novembre.
Denis Bonnet