Fil info
09:51L toujours avec nous et dans notre ❤️ le faire vivre une urgence !! https://t.co/WkKC72f5CT
09:20Aujourd’hui jour de soutien à Sylvie postière à qui passe en conseil de discipline ✊🏼… https://t.co/eRtiBqNEM9
16:38Par contre, cette année, l' n'est plus là pour publier une photo de la commémoration au monument de l'e… https://t.co/euZNNcnbwt
14:55RT : Donner plutôt que vendre ou jeter, en quelques clics https://t.co/NbfaHrTj7k https://t.co/KCSKlGehoP
14:54RT : Séisme dans le sud-est : quatre blessés dont un grave (nouveau bilan préfectures) https://t.co/yxerv4pHvG
14:52RT : Après la démission d’Evo Morales, la Bolivie plonge dans l’inconnu https://t.co/bdeqjA64kS
14:48RT : Le commandant des forces armées avait exigé la démission de . Cette démission aux allures de coup d’Etat n’… https://t.co/p62tAQPYwp
14:47RT : « Le vinyle, on a commencé avec, on finit avec » : à Limoges, deux copains disquaires ont ouvert leur magasin il y… https://t.co/ZC45kNiNe2
14:40RT : Au lendemain des élections législatives qui ont vu un essor massif du parti fasciste Vox, des manifestants bloquent… https://t.co/CFZb5qTIrZ
14:38RT : Mardi 12 Novembre, disons stop à la précarité étudiante ! https://t.co/7gnj4omXPu
14:36RT : "Ce canard c'était un patrimoine, c'était le quotidien de la classe ouvrière" Georges Châtain, journaliste à l'écho… https://t.co/CTqnpWhBoL
14:35RT : Disparition de l'Echo Dordogne. Pour Germinal Peiro : "un signal inquiétant pour le pluralisme des idées (...) Il… https://t.co/UEaWHp8gIO
14:33RT : Hommage mérité pour une personne discrète et fidèle à la table de presse et à son métier de journaliste depuis tant… https://t.co/QnpGmShQ7q
14:27RT : Durant 33 ans, Gérard Raymond, mon ex-collègue du service des sports de n'a loupé qu'un seul match de ch… https://t.co/i34BFuY9RV

Une reconversion réussie à 57ans

Gilles Brun est traiteur depuis presque 2ans sur la commune de Compreignac. Vous avez une petite faim ? Un repas de famille ou un repas associatif ? Une envie de déguster des plats populaires et traditionnels ? L’enseigne « Je cuisine pour vous » est disponible pour petits ou grands repas, avec une fourchette de prix, adaptée à tous les portefeuilles.

Gilles Brun a 59 ans. La cuisine, il l’a apprise avec sa maman et sa grand-mère et elle le passionne depuis toujours. Electricien chez Bernardaud à Limoges pendant de nombreuses années, Gilles a du se faire amputer d’une jambe. Fini donc l’électricité mais pas question de se tourner les pouces et ne rien faire. Le quinquagénaire saisit l’occasion pour ouvrir son enseigne : « j’en rêvais depuis longtemps » confit-il ; il prend quelques cours de cuisine pour peaufiner son savoir et s’inscrit à la chambre des métiers et devient auto-entrepreneur.

De sa cuisine, Gilles Brun la veut généreuse et surtout savoureuse. Il propose entre autre et suivant la demande, des plats traditionnels comme de la tête de veau, des couilles de mouton, des ris de veau, du foie gras fait maison et une tourtière à l’ancienne (réalisée avec pommes de terre et petit salé) à tomber par terre. Ses plus grands succès auprès des associations est la « paëlla » qu’il propose avec ou sans fruits de mer et pas une semaine ne passe…sans qu’on lui en demande une. « J’adore cuisiner et je le fais souvent à l’instinct ; je goûte toujours mes plats pour les ajuster si nécessaire et ce que je souhaite avant tout c’est que mes convives se régalent ». Le cuisinier explique ainsi proposer de la cuisine pour tous les budgets : « il n’y a pas de petite cuisine, on peut faire de la qualité même avec un budget moindre » et de rajouter que « je cuisine pour vous » s’adresse aux particuliers, aux associations ou aux professionnels. « Dernièrement j’ai fait une cousinade et depuis que je me suis lancé dans cette aventure je demande toujours à mes clients, un retour sur leur ressenti «’gustatif’; tout le monde a toujours répondu et tous mes clients ont toujours été très satisfaits ».

Une petite entreprise qui tourne à plein régime. Et effectivement si Gilles Brun n’a fait que peu de publicité et communication autour de sa « petite entreprise » (tout le monde à Compreignac ne sait pas qu’il existe) elle tourne à plein régime : « je travaille avec 6 extras les week-ends (dont sa fille Anne-Laure), ce sont des étudiants qui ont besoin de se faire un peu d’argent et cela permet de gérer le service. Nous faisons beaucoup de repas pour les associations de Compreignac, Saint-Symphorien sur Couze et nous sommes intervenus pour des cousinades ou repas de mariage autour de Limoges, à Peyrilhac, à Couzeix…et avons travaillé aussi pour le LABC ».

Son épouse dit de lui qu’il est très exigeant, ce à quoi il répond : « J’aime que tout soit carré, parfait et que les clients soit satisfaits, c’est pourquoi parfois je stresse ». Ce que Gilles apprécie le plus, ce sont les défis que peuvent lui donner les clients : « j’adore relever des challenges et cela m’apprend toujours quelque chose » conclut-il.

Côté fournisseurs, Gilles prend sa viande de porc (cul noir) sur la petite ferme de Gilles et Julie à Nantiat, son bœuf à l’abattoir de Confolens et la pâtisserie, il l’a fait faire au pâtissier de Compreignac ou de Verneuil. Pour les menus, il propose soit un plat unique, soit entrées/plats et desserts et la fourchette de prix par personne, navigue de 10€ à 50€ et plus, suivant les mets demandés. (Pour une paëlla comptez entre 12 et 14€).

Pratique. Contact au 06.81.08.94.08.

Page Facebook : je cuisine pour vous.

Nathalie Petoux

 

Air Jordan IV 4 Retro Pinnacle Croc Pony Hair