Fil info
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

DécOUVRIR : un millésime 2019 de grande qualité

Festival

Retour sur le festival DécOUVRIR .

Après quatre soirées d’une riche animation culturelle, le bourg de Concèze est un peu triste d’avoir perdu les nombreux artistes qui ont animé les rues et attiré une foule considérable à chacun des spectacles. Matthias Vincenot, discret et affable, a reçu ses nombreux invités avec bonhomie et sa gentillesse coutumière. Depuis 17 ans, le festival s’inscrit dans la durée et son succès va crescendo, ce qui conforte son directeur artistique et tous les bénévoles qui gravitent autour de lui. Il est déjà sur la 18e édition.
Chaque soir a été différent par son programme et ses artistes. Ainsi le public a pu se régaler des poèmes de Matthias, de Jenna Boulmédaïs et J Besse qui lui ont fait la surprise de mettre ses textes en musique. Sapho a enflammé la salle avec ses reprises de chansons de Barbara qu'elle a interprétées avec beaucoup de sensibilité. Moment magique avec «poésie en liberté» où des comédiens ont déclamé la jeune poésie, sélectionnée par un jury international, d'auteurs de 15 à 25 ans, qui parlent avec justesse des faits de société: homophobie, harcèlement, viols, problèmes des migrants... Tous ont écrit des recueils édités par Matthias Vincenot. Georges Chelon et ses textes empreints de poésie, d’humour et de réalisme. De la musique cajun et créole par Eric Guilleton et Didier Sustrac a apporté un petit air exotique. Guy Carlier, avec beaucoup de fantaisie, a tiré des portraits de célébrités qu’il a taclé avec causticité, n’hésitant pas à se moquer de lui de façon plutôt acerbe. Etienne Champollion et l’ensemble «Dec’Ouvrir» ont accompagné la lecture des poèmes avec leur talent habituel. Matthias Vincenot a tenu à féliciter et remercier tous les bénévoles, la municipalité, les artistes, les partenaires ainsi que les médias pour l'aide apportée tout au long de la semaine, qui permet de perpétuer le festival.

Fernande Breuil