Fil info
20:22Dordogne : Des caresses et des films porno pour éduquer sa belle-fille -> https://t.co/5b139lGFfV
19:24Dordogne : Ils demandent une évolution du droit -> https://t.co/MMMIAjLHVD
19:05Indre : Bluesberry, une sixième édition à la croisée des styles -> https://t.co/vuo8Bnznqv
19:04Châteauroux : Cinq habitants à l’honneur -> https://t.co/l6MTplEGb5
18:18Bergerac : Souvenir de Johnny Clegg à Bergerac -> https://t.co/iBexb9iiSZ
18:10Bergerac : Pétition et tractage, les personnels des Urgences ne lâchent rien -> https://t.co/uifEjW6eJ7
18:02RT : Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:15RT : UNE VALIDATION ABERRANTE DES BARÈMES MACRON PAR LA COUR DE CASSATION https://t.co/ddPWMejXPO
17:15Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:04RT : De Rugy ajoute l'indignité à l'incurie. Son honneur n'a pas été livré aux chiens. Il n'a pas subi 1 campagne de pre… https://t.co/PHf51TSwUB
17:04RT : Selon Christophe Barbier, la démission de Rugy est la conséquence du trotskisme d'Edwy Plenel. Voilà. Faut pas croi… https://t.co/kNSBoXEPxh
17:03RT : Vous ne savez pas où partir cet été ? Allez donc faire un tour à et passez par la plus belle gare du monde… https://t.co/StacqQXLqF
17:00RT : Alors qu’elle vient d’être nommée ministre de l’écologie vient de laisser partir pour le troisième… https://t.co/woCwSITPMy
16:23# # - : Un beau jour pour la Vienne -> https://t.co/iOImmXigcE
16:13Indre : Commémorations à Sainte-Sévère-sur-Indre, Pérassay et Vijon -> https://t.co/g8as7mOw8w
15:54Dordogne : Révolte au lycée -> https://t.co/ixsJL8bmAK
15:51Périgueux : Macadam revisite les frontières du Jazz -> https://t.co/gzTXU9TE33
14:59France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/YuJdjlJ4xE
14:49France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/1aMhTInzsL
07:41# # - : En mémoire des crimes perpétrés par l’Etat français -> https://t.co/YJ7g2cSia1
07:37# # - -Vienne : Limoges Métropole signe pour le déploiement de la fibre -> https://t.co/nfzSHSe7mP
07:35# # - -Vienne : Caisses à savon pour la Sainte-Madeleine -> https://t.co/0NEE2OZrFq
07:33Région : Nouvelle-Aquitaine, la ressource en eau une priorité absolue -> https://t.co/SrkJ3sv670
07:30Région : Visite privée chez Sarah Caryth -> https://t.co/mTlAFI1Jp3

Faire du handicap une richesse

Société

Le Festival de la mixité culturelle et artistique a rassemblé près de 2.500 personnes dans le parc du château de Faugeras à Condat-sur-Ganaveix.
Organisé par le GEMSEL et mené par l’association de Faugeras & la Fondation Perce-Neige, ce festival avait choisi pour thème «Mon Handicap à moi, ma Différence à toi» ; «La culture c’est de la dynamite». Une charge explosive pacifique qui a pour but de faire tomber les barrières sociales et morales autour du handicap.
La quête de mixité sociale par la fête !
Le GEMSEL qui regroupe une soixantaine d’établissements Médico Socio-Educatifs implantés dans l’ex région Limousin avait fait les choses dans  l’ordre et en grand pour arriver à ce but louable. Sous un soleil enfin de retour, le site verdoyant du château de Faugeras s’est transformé en un immense parc d’attractions festif. Tout au long de la journée, ont convergé sur le site les personnes handicapées avec leurs équipes encadrantes  (environ 600 résidents d’une soixantaine de structures du Limousin et des départements limitrophes), leurs familles, des enfants des ALSH de Treignac, Saint-Clément, Chanteix, Lagraulière, des élèves des écoles primaires d’Uzerche, de Condat-sur-Ganaveix, des étudiants du secteur Médico-social en ESF... «Cela fait 8 ans qu’on participe à l’animation du GEMSEL en tant que bénévoles pour animer des ateliers, ça permet aux étudiants de découvrir le monde du handicap d’une manière festive parce que certains étudiants n’ont pas pu le faire lors de leurs stages» explique Catherine Sélébran, formatrice à Polaris Formation, basée à Limoges.
Des chapiteaux, des stands, des scènes, une roulotte, un espace jeu, une piste de danse... des spectacles, des concerts, une quarantaine d’ateliers interactifs  d’initiation à la musique, aux arts du cirque, aux arts plastiques, du théâtre, de l’expression corporelle, etc ont nourri cette grande fête de la mixité sociale.
A voir jouer, chanter, danser, s’amuser ces personnes en toute simplicité, on peut dire que le pari était gagné. «On est très satisfait. On savait qu’on aurait du monde mais c’est au delà de nos espérances. Les professionnels ont répondu présents et les personnes en situation de handicap aussi.
L’objectif est que les gens se rencontrent, qu’il y ait un brassage social parce qu’en fait pour ne pas avoir peur du handicap, il faut le côtoyer dès le  plus jeune âge pour que ça devienne naturel d’être auprès de personnes handicapées» soulignait Véronique Saubion,  directrice du foyer de Faugeras et présidente du GEMSEL.
L’ouverture des établissements comme celui de Faugeras à un public plus large est un des moyens pour faire vivre cette  inclusion sociale tant  recherchée par les institutions.
«C’est un moyen de faire connaître le milieu du handicap. Beaucoup ne le connaissent pas, en ont peur. Les gens appréhendent mais quand ils ont connu une manifestation de ce type, ils sont surpris du comportement des personnes handicapées ou en mobilité réduite. C’est un plus, ça rapproche tout le monde même si il y a encore des regards difficiles» constatait Agnès Mazounie, mère d’un enfant handicapé, résident à Faugeras et bénévole sur le festival.
La musique pour ne pas être indifférents
Mercredi, les regards étaient bienveillants en ce jour de partage tous azimuts. Sur une scène, un groupe de rock  a particulièrement mis l’ambiance.
Cette formation «Les indifférents» est composé de jeunes adultes vivant dans un Foyer occupationnel à Nîmes. Sous l’impulsion d’un éducateur,  Mathieu, qui animait un club musique au sein du Foyer, le groupe s’est monté avec les meilleurs éléments. Petit à petit le groupe a pris son envol.
«Le groupe anime des soirées dans des villages, dans des maisons de retraite, fait des tournées. Grâce à la musique, les membres du groupe se sont épanouis. C’est évident. Ce ne sont plus les mêmes personnes. Ils ne pensent qu’à la musique. Quand ils sont sur scène, ils sont au top. C’est extraordinaire. Nous les parents, on les suit partout et on se régale» se réjouissait  Marie-Claude. Et nous avec eux.

Vidéos sur la page FB de l’Echo :  www.facebook.com/pg/EchoCorreze