Fil info
19:16Larche : Chasse aux déchets sauvages ouverte ! -> https://t.co/BdgxMlpjow
18:58RT : Derrière Zemmour, l’irrépressible banalisation de l’extrême droite dans les médias via https://t.co/bfcFXMeYh2
17:54Vous les croiserez sûrement ! La team des jeunes de sera de la partie pendant les vacances de la Tou… https://t.co/UURIejsocH
16:26Lissac-sur-Couze : «La paix et le climat, même combat» | L'Echo https://t.co/SQZVnPyhnC via
16:21RT : À chaque fois que ce message est liké je fais 10 pompes. https://t.co/jpZY7uK6ff
16:19RT : Le député et ancien a été mis en examen pour fraude fiscale, détournement fonds publics,… https://t.co/LW9h14CXJJ
16:17RT : On se souvient que le Député Villani a voté la suppression de l’obligation d’accès pour les handicapés à tous les l… https://t.co/owKnnRwlEk
16:17RT : rares images d'une sublime panthère des neiges . https://t.co/rF7vUAo5Db
16:16RT : STROMAE L’artiste belge va porter plainte contre les organisateurs et organisatrices de la marche anti PMA du 06 o… https://t.co/X14jPBr81q
14:00RT : ALERTE ORAGE Les services de météo France ont placé le département de la Corrèze en vigilance Orange, pour un épiso… https://t.co/PjpbeKZisS
13:02Périgueux : Lionel Pascal (PRG Périgueux) au PS Dordogne : "l'huile est plus utile dans les rouages que sur le feu"… https://t.co/6M2RE1l5GP
11:56Escoire : Orages : Dordogne passe en alerte orange -> https://t.co/NURStZhi5q
10:28Beaupouyet : Leur maison brûle entièrement cette nuit près de Bergerac -> https://t.co/UqSWXKjYK2
09:09# # - -Vienne : Les 20 ans de la petite unité de vie de la cité Thuillat -> https://t.co/hR4Vhnq8sk
09:07# # - -Vienne : Le mariage, tendance néo-trad -> https://t.co/0xOJfisOMS
09:06# # - -Vienne : Le NPA veut faire converger les luttes et les colères -> https://t.co/Jn2P13zXkG
09:04# # - -Vienne : Sensibiliser et inciter le public à être «co-producteur» de sa sécurité -> https://t.co/CwIB6vhDJG
09:00Région : Les besoins de logements d’ici 2030 -> https://t.co/J2azhaYyRv
08:58Région : Nouvelle alerte aux pesticides -> https://t.co/AjzF8p5M3t
03:42 A qq jours de l'appel à manifester de l', 1 coup… https://t.co/HY2B8v1dwZ
03:34Le Buisson-de-Cadouin : (VIDÉO) "Après avoir contribué à la richesse nationale… les agriculteurs retraités priés de… https://t.co/w3AfZdRzCE
00:27«On atteint même les 80% de communes soutenant le maintien des services de la DGFIP sur l’ensemble du territoire» d… https://t.co/r2vyp2A2ra

La petite entreprise dans le dur

Artisanat

Dans quel état se trouve la première entreprise de France, l’artisanat en Corrèze ?

C’est à cette question que l’assemblée générale de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat a essayé de répondre lors de sa traditionnelle assemblée.

Un équilibre fragile

«Dépression économique, difficultés pour nos entreprises et leurs salariés, ponction sur les budgets, baisse des financements publics, instabilité des dispositifs, réforme territoriale... de toutes parts incertitudes, questionnements, conjectures et flottements sont nos lots» résumait le président Lavent au cours de son rapport moral. Un moral en dents de scie donc pour ces acteurs économiques au nombre de 6.390 entreprises enregistrées au 30 septembre dernier, soit 125 de plus qu’en 2013. Volontariste, Christian Lavent a rappelé  trois pistes de travail que la chambre se doit de développer en direction des artisans.

Un renforcement des offres de service, une réorganisation des services de la chambre autour d’un Pôle d’accueil «pour accroître la qualité de la relation client de la chambre, le tout dans un souci d’économie de moyens» soulignait le président et pour finir une relance des instances
régionales de la chambre. «C’est sûrement un des enjeux majeurs de demain pour notre capacité  à retrouver des marges de manœuvre pour agir auprès des entreprises» insistait t-il.

Au sujet du mille-feuilles administratif en pleine recomposition, Christian Lavent a pris position pour un partenariat renforcé sur les territoires de projet corréziens (Agglo, com’com, pays) dans le respect des attributions des uns et des autres et pour un maintien de l’entité des chambres départementales dans une future grande région.

Gérard Bonnet, le président du Conseil général a participé à l’assemblée. Il est revenu sur les différents dispositifs d’aides de la collectivité en direction des artisans. «Entre 2008 et 2014, le Département a versé une enveloppe de 6,2Me, finançant 1.060 dossiers. On soutient pas mal d’artisans. C’est important»  constatait l’élu.

Christian Charbonnel, rapporteur de la Commission du Développement Economique et Territorial a tiré la sonnette d’alarme concernant une situation délicate dans le bâtiment. «Demande publique et privée très faible, plan de charges réduit, trésoreries exsangues, peu ou pas de lisibilité. On trouve aujourd’hui des entreprises sérieuses, ayant 20 ou 30 ans de bouteille qui sont dans le dur...» Inquiétant d’autant plus que ce  secteur représente quelque 2.509 entreprises (+1%) immatriculées dans le département.

Les autres secteurs de l’artisanat sont les services (1.762 entreprises, +4,4%), la fabrication (1.084 entreprises, +2,4%) et l’alimentation, stable, avec 1.035 entreprises. L’emploi artisanal dans les entreprises représente à ce jour 15.000 actifs, 8.268 salariés et 324 conjoints collaborateurs dont 271 sont des femmes.


Des évolutions, on constate au plan juridique une hausse des personnes morales liée à l’attrait fiscal du statut de la SAS. Le statut d’auto-entrepreneur, surtout dans le bâtiment, ne cesse d’augmenter et représente 17,5% (1.116) des entreprises immatriculées au Répertoire des métiers. On y dénombre au total 2.455 sociétés (38,4%), 2.819 entreprises individuelles (44,1%) et 26 entreprises individuelles en EIRL (0,72%). Depuis 2008, le solde des mouvements entre immatriculations et radiations est resté positif même en 2009 année de la crise. Au 30 septembre dernier, on comptait 452 inscriptions pour 319 radiations, soit un solde positif de + 133.

La création d’entreprise domine largement dans les immatriculations, entre 70 et 80% selon les années. Les reprises se maintiennent surtout dans le secteur de l’alimentaire.

Les radiations pour moitié se font pour raisons économiques et les autres motifs ne signifient pas toujours fin d’activité ou disparition. Au 30 septembre, 68% des entreprises immatriculées en 2009 sont encore actives. Le taux monte à 82% pour les entreprises reprises.

L’âge moyen du chef d’entreprise est de 47 ans alors qu’un chef sur 5 est une femme. 368 c’est le nombre de contrats d’apprentissage conclus depuis le 1er janvier 2014.

Nike Jordan Superfly 2017