Fil info
07:24Région : Les dirigeants territoriaux francophones se rencontrent -> https://t.co/VuJ3UwXECG
06:52Pour la campagne des , ça chauffe déjà à Saint-Léon-sur-l'Isle. Dans ce bastion la liste sou… https://t.co/wYhb54aML7
06:48Saint-Léon-sur-l'Isle : Le maire sortant raccroche, un de ses adjoints candidat -> https://t.co/I8l8d02mB1
06:20Grun-Bordas : Une famille relogée après l'incendie de la maison -> https://t.co/Q7b914JAtN
06:05De nouveau, appelés cette nuit près de pour un départ d'incendie dans 1 maison. C dans… https://t.co/gPmA5zdzod
06:02Coulounieix-Chamiers : La maison brûle, elle saute du 1er étage près de Périgueux -> https://t.co/4gMR7K5EsL
23:59Creuse : Dîtes-le avec des fleurs... et des arbres | L'Echo https://t.co/paW3435n7a via
23:26 Va falloir remettre les bottes...
20:56 Décidément, entre départs de feu et incendies… C dans : https://t.co/3CUnCABuli https://t.co/9F2oTrL7Ui
20:51La Roche-Chalais : Les 300 m2 sont carbonisés… mais pourquoi ? -> https://t.co/28Xo4JP9HB
20:43Naves : Une rentrée tous azimuts à cheval et sans plastiques ! -> https://t.co/eJ3RJpWX2j
20:32 Avec 2 amis, 1 jeune de en ressuscite les "montres 24 h", qui perm… https://t.co/U2wk0eLS2J
19:24Vézac : Pour le respect des décisions de justice -> https://t.co/lsGusagRaP
19:22Périgueux : La gendarmerie sort de ses murs -> https://t.co/mAPf3VJYBN
19:19Périgueux : La Résistance vue par la jeunesse -> https://t.co/TToaYljkup
19:10Périgueux : Les pompiers de l’extrême sont de simples citoyens -> https://t.co/U6jBWZrcnZ
19:08Périgueux : Financer les retraites par l’égalité salariale -> https://t.co/NLQFbjLKvT
19:05Périgueux : La représentativité en question -> https://t.co/xgTh25PuPc
18:52# # - -Vienne : Bisbilles entre le Département et Limoges Métropole, Des problèmes de financement à la clé p… https://t.co/Fxb3E7qxED
18:52Argenton-sur-Creuse : Le dernier « Stop train » estival a encore mobilisé -> https://t.co/00rb0XyscZ
18:48Gournay : Des déchets que l’on ne peut ignorer et qui doivent diminuer -> https://t.co/vAC7n5YyvC
18:46Châteauroux : Une école de guitare a ouvert -> https://t.co/v59BejC83A
18:44Valençay : Énergies renouvelables : des exemples concrets présentés à E. Wargon -> https://t.co/9nhO3ozr5W
18:20# # - -Vienne : Salaires, retraite, service publics, logement...Mardi, c’est la rue qui va parler : -> https://t.co/ya2DvOZchk
18:14# # - -Vienne : L’aide à domicile, enjeu de société -> https://t.co/IpiecRne7d
18:10# # - -Vienne : Après les discours, la région doit agir -> https://t.co/bhp5AZoFFt
18:09Bergerac : Municipales : PS et EELV franchissent la marche libérale -> https://t.co/BhPA18pN3U
18:02# # - -Vienne : Théâtre de la Passerelle, une saison pour «s’aimer à tort et à travers» -> https://t.co/RNmc0QDgAS
16:01Périgueux : Crèche nouvelle, cuisine externe ? -> https://t.co/jINEBQhAk9
15:56 Martin Lesage, promo Marie Curie à l’ENA, fera sa 1ere sortie terrain à à . Ms les 1è… https://t.co/kLseehDc0Z
15:47France : Le nouveau secrétaire général s'appelle Martin Lesage -> https://t.co/PWZrYwU7Wh
15:46samedi, journée internationale de la Paix, on marche pour le climat et la biodiversité : déclaration à retrouver da… https://t.co/DzFfJi7SE9
15:29Brantôme : Ils ont ressuscité la montre 24h -> https://t.co/JJ90fSgMDl
15:15Boulazac : Le sport véhicule des valeurs importantes -> https://t.co/W3P1A4GeiT
15:14Périgueux : L’artère de tous les déplacements doux à l’honneur -> https://t.co/NzOFF6aong

Branle-bas de combat contre le cynips

Châtaigniers

Apparu il y a peu dans notre région, le cynips du châtaignier a d’ores et déjà fait des ravages. Pour contrer sa propagation, le Département a mis en place un programme de lutte contre ce parasite pour préserver la filière châtaigne à forte représentation patrimoniale et paysagère.

Apparu il y a quelques années dans notre région, le cynips du châtaignier est une véritable menace pour la filière. Pour la préserver, une lutte biologique est engagée avec des lâchers de torymus.
Originaire de Chine, le cynips est arrivé en Europe via l’Italie, aux débuts des années 2000. Depuis, ce parasite majeur du châtaignier poursuit sa conquête vers le Nord et met en danger les châtaigneraies. Et notamment celle de Migoule située sur la commune d’Ussac. Elle est l’un des rares sites en France encore en état, qui témoigne des efforts passés et des premiers travaux réalisés pour développer la production des châtaigniers.
Ici, le parasite est apparu il y deux  ans et a déjà fait des ravages. Pour ne pas voir ce patrimoine limousin disparaître, sous l’impulsion de quelques passionnés, la résistance s’est organisée.
L’arme la plus efficace pour lutter contre ce fléau est encore fournie par la nature : le torymus. Une micro-guêpe dont la femelle pond dans les jeunes galles encore tendres de cynips. Les œufs donnent alors naissance à des larves qui se nourrissent  de celles  du  cynips,  empêchant  donc l’émergence d’adultes. Fin connaisseur de la châtaigne, l’ancien maire de Beynat, désormais président du Conseil départemental, a mis en place un programme de lutte départemental contre le cynips du châtaignier. «Une feuille sèche constatée sur un châtaignier infecté en donne cinq l’année suivante. Et s’il n’y a pas de fleur, il n’y aura pas de fruit, donc pas de production. La maladie est exponentielle. Il faut agir rapidement», explique Pascal Coste.
Pour ne pas voir ces arbres disparaître, un lâcher de torymus a été effectué, hier, sur le verger de Migoule. Un programme financé conjointement par le Conseil départemental et l’agence «Une rivière-un territoire» d’EDF, respectivement à hauteur de 11.300 et 12.000 euros.
Ce programme de lutte élaboré par le Comité d’étude interprofessionnel de la Noix et de la Châtaigne du Bas Limousin et la fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles (Fredon), a pour objectif de maîtriser le ravageur sur plusieurs années. Car la  lutte contre la propagation du cynips revêt un intérêt économique pour le développement de la filière châtaigne aussi bien pour le fruit que pour la valorisation forestière. Sur les productions de fruits, des baisses de rendement de plus de 80% ont été observées. «Il faudra entre cinq et six ans pour retrouver un équilibre», confie Dominique Rocher, co-directeur du développement économique en charge des affaires agricoles du Conseil départemental.
D’ici là, il faudra bien évidemment procéder à de nouveaux lâchers de torymus pour endiguer les dégâts.
Et c’est tout l’intérêt des lâchers réalisés à Migoule, le lieu étant voué à devenir un site réservoir. «Nous sommes allés récupérer des galles parasitées dans le Sud-Est de la France pour ensuite les identifier. La phase du passage en labo est nécessaire pour ne pas lâcher des espèces qui viendraient perturber l’équilibre. Mais désormais au lieu d’aller chercher ces galles dans le Sud, l’objectif est de les développer sur place pour en produire d’une année sur l’autre», indique Sandra Chatufaud, conseillère spécialisée en arboriculture fruitière à la Fredon.
A plus de 150 euros l’éprouvette de torymus (chaque lâcher représentant plusieurs dizaines d’éprouvettes), cette réserve locale est un plus non négligeable pour contrer le cynips.  
Cette année le programme départemental a permis de réaliser plus de 200 lâchers de torymus en Corrèze auxquels s’ajoute une centaine via un programme national.

Mathieu Andreau


Production
La filière châtaigne fruit représente environ 150 ha en Corrèze et 1.800 ha de vergers sur le bassin de production du Sud-Ouest. Sur ce même bassin, ce sont plus de 2.400 tonnes qui sont collectées chaque année.

air max 90 essential yellow