Fil info
23:15 Le label tant convoité, qui a valu au une en… https://t.co/QhS9yRWBon
23:04Périgueux : Salué, le Sans Réserve se rassure sur son avenir -> https://t.co/yhRaS6ZL31
21:22Périgueux : Un piéton renversé en centre-ville -> https://t.co/8t76Xiyzij
18:10Mauzac-et-Grand-Castang : Début d'incendie près de Bergerac : les occupants arrachés à la fumée -> https://t.co/7tcCB10HkM
16:45RT : Bonjour , ça vous fait quoi d'être le seul président qui gaze des manifestants pour le climat ? La… https://t.co/rj5HnrwV0g
15:56RT : Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
15:53Brive-la-Gaillarde : Images positives sur grand écran -> https://t.co/DKRqbSSLxC
14:53Périgueux : (VIDÉO) "Si, on va aller vers la désobéissance civile !" -> https://t.co/JidZh8UPlH
14:19Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
13:55RT : Lano, magnifique taureau du gaec Camus père et fils, prix de championnat mâle au National limousin à Périgueux
13:06Périgueux : Périgueux célèbre l'agriculture de la Dordogne -> https://t.co/5fpJgOVP1B
08:27# # - : Toques et porcelaine, du bon dans du beau -> https://t.co/BQvyq28tFL
08:24-Claude Leblois Guérin - -Vienne : Pour Jean-Claude Leblois, pas question de stopper les proj… https://t.co/ezOrFnoJve
08:18# # - -Vienne : Hercule : c’est non ! -> https://t.co/e7w2guEo85
08:14Région : La petite mercerie dans la prairie -> https://t.co/ffLySXtqCC
08:10Région : La compagnie Chalair Aviation prend son envol à Limoges -> https://t.co/pcKku41F2g
08:00Flaugeac : L'accident en entraine un autre -> https://t.co/PWqKwDDpEB
07:52Environ 100 employés de contraints de quitter leurs postes le tps de l'intervention des… https://t.co/fXgSrtUkpH
07:45Sarlat-la-Canéda : Evacuation de Coloplast : une centaine de personnels impactés -> https://t.co/05fXYLpC0G
06:58 Au service juridique qu'elle a créé au "en voit des vertes et des pas mûr… https://t.co/J8eO32naJw
06:51Périgueux : Nadia Zrari, l'ange gardien du SDIS 24 -> https://t.co/FYbUXgwLgh

Département : vers une coupe franche dans les subventions aux associations culturelles ?

Conseil départemental

La commission permanente du Conseil départemental de la Corrèze se réunit ce vendredi pour voter la nouvelle enveloppe des subventions aux associations culturelles.

Les élus de l'opposition ont regardé de près les tableaux  répertoriant les demandes des associations et structures à vocation culturelle répartis sur les cinq territoires (à vocation économique) nouvellement créés par la collectivité : bassin de Brive, bassin de Tulle, de Vézère-Auvézère et Vallée de la Dordogne. «Il y a un gros, gros, gros souci sur l’action culturelle du Conseil départemental. La culture est sacrifiée alors qu’elle avait été annoncée comme sanctuarisée» constate Bernard Combes.
L’actuelle majorité avait annoncé des actions culturelles de territoires  «ambitieuses, favorisant la proximité et l’équité territoriale» rappelle Annick Annick Taysse, élue sur le canton de Tulle. L’élue qui critique le classement des  associations dites à caractère départemental ou pas, mais surtout le contenu des cinq enveloppes  des subventions allouées aux cinq territoires : «Selon que l’on est né ou pas né sous la bonne étoile, on gère la misère ou on répartit des subventions qui peuvent permettre aux associations du territoire  de vivre».
Selon les élus, le bassin de Tulle ne serait pas placé sous une bonne étoile. Ils ont dénombré seize associations touchées par une baisse située entre 33 et 45%, 12 de 50% et 10 associations pour qui la baisse  serait de 86%. Le Festival Autour du 1er mai et la Cour des arts en font partie.
Les élus ont décidé de ne pas avaliser ces choix de répartition des 67.850 euros échus au bassin de Tulle. L’opposition craint des effets délétères sur la vie de certaines structures comme la FAL 19 et le Bottom théâtre. Les petits festivals comme  ô les Chœurs ou Kind of Belou à Treignac -subventions divisées par deux- seraient ainsi fragilisés alors que la grosse machine de Brive Festival à 1,62 millions d'euros de budget a vu sa subvention multipliée par six passant de 6.000 à 35.000 euros.
«On est en plein arbitraire» estime Gilbert Fronty. Après la disparition de l’Addiam, la fin de l’opéra à Sédières, l’arrêt de l’Orchestre départemental des jeunes et les économies que cela a généré, Bernard Combes déplore  un manque de cohérence : «On ne sait pas lire la politique culturelle du département parce qu’il n’y en a pas !».

Serge Hulpusch

Air Jordan VI High