La jeunesse au cœur du débat

Pont des Angles - PCF

La fête départementale du PCF se déroulera les 8, 9 et 10 juillet prochains au Pont des Angles. Elle aura pour thème la jeunesse. Au programme : des débats, des discussions avec Frédéric Genevée et Camille Lainé. Mais aussi des animations, de la gastronomie, un bal trad et des concerts...
Après celles de Brive et d’Eybrail à Ussel, vient la fête départementale du PCF au Pont des Angles. La manifestation politique et conviviale, organisée par la fédération départementale, a lieu chaque année depuis la Libération.
On s’y détend, on s’y régale, mais surtout on y débat de l’actualité politique nationale et internationale. «Cette nouvelle édition se déroule dans une période de lutte contre la casse du Code du Travail», commente Pascal Bagnarol, l’un des organisateurs de l’événement. «Notre fil conducteur sera la jeunesse. Car c’est elle qui est au cœur de la bataille contre la loi El Khomri». Autre contexte : celui du 80e anniversaire du Front Populaire et de la guerre d’Espagne. «En 1936, les jeunes s’étaient engagés pour aider la République espagnole. Nous évoquerons ce chapitre de l’histoire en résonance avec l’actualité». La jeunesse rejoint les rangs du Parti Communiste. «Sur 130.000 adhérents, 40% ont moins de 30 ans», indique Pascal Bagnarol. «La moyenne d’âge de notre Conseil national qui compte 172 membres, est de 48 ans», ajoute-t-il. Ces trois derniers mois, le PCF a vu 2.000 jeunes grossir ses rangs.
Le premier débat de la fête aura lieu le samedi 9 juillet, à la suite de l’ouverture de l’exposition consacrée aux brigades internationales. Il portera justement sur l’engagement de la jeunesse à travers l’histoire. Pour l’animer, la fédération a fait appel à Frédéric Genevée, responsable des archives du PCF et membre de l’exécutif national.
L’autre invitée de la fête est Camille Lainé. Elle est secrétaire nationale du Mouvement des Jeunesses Communistes. Le MJC redémarre en Corrèze depuis deux ans. C’est lui qui organise la soirée de samedi intitulée «On n’est pas couché avec la JC». «C’est une forme de Nuit Debout», signale Pascal Bagnarol. «Les échanges porteront sur la société, sur ses problèmes et les solutions à apporter». Les jeunes communistes de Haute-Vienne et d’autres départements voisins seront présents. «La soirée est ouverte à tous. Ceux qui viennent de loin auront la possibilité de camper gratuitement».
Le grand meeting de dimanche matin 10 juillet portera sur «une alternative politique de gauche». Les deux invités prendront la parole autour d’Alain Guilbert, le nouveau secrétaire départemental du PCF. Tous ceux qui le souhaitent pourront prendre la parole. «On a invité les partis politiques, les organisations syndicales, les associations citoyennes et tous ceux qui veulent une autre société, plus humaine», souligne Stéphanie Chassing, chargée de communication de la Fédération. Un autre débat se déroulera vers 17h.
Les  visiteurs trouveront de quoi se restaurer, de quoi s’informer sur différents stands et de quoi s’amuser avec des animations. Le bal trad, qui a séduit le public lors de l’édition précédente, est à nouveau programmé avec «Les couineurs de Trad», samedi soir. Ceux qui le souhaitent pourront danser sur le parquet. Dimanche Nicolas Farès et son groupe proposera un spectacle de variétés avant la venue du clown mister Dynamo. Enfin un concert aux accents jazz terminera les festivités avec Antoinette Trio.
Pendant toute la durée de la fête, les questionnaires de la grande consultation nationale «Que demande le peuple ?» seront distribués. Ils seront ensuite collectés et envoyés à la capitale. «Un institut va analyser les réponses et cela sera restitué lors de la Fête de l’Humanité. Cela sera versé dans la corbeille des propositions», note Pascal Bagnarol. «On souhaite avoir le plus de matière possible pour un pacte d’engagements en vue des Présidentielles». Le PCF souhaite d’abord réfléchir sur un programme avant de désigner un candidat. «Nous aurons une primaire citoyenne sur la base d’un pacte commun qui sera voté en octobre. La situation politique en 2017 sera bien plus dangereuse qu’en 2012».

nike free run 5.0 womens