Fil info
11:02 hélas ne pourra pas lui rendre hommage

Entre bilan mitigé et frémissements

Immobilier

Taux d’intérêt toujours bas, marché plus accessible, tous les signes semblent montrer que «la main est à l’acheteur».
Pourtant si au plan national les signes de reprises sont là, avec une hausse du volume de transactions de 16% en 2015, la situation corrézienne est plus mitigée selon l’enquête réalisée auprès de 60 acteurs de l’immobilier répartis sur l’ensemble du territoire.
Le volume des ventes corréziennes laisse même apparaître un léger tassement avec un recul des actes signés de 1,2 % sur un an.
Une année mitigée donc pour  les pros du logement qui restent cependant optimistes pour 2016 après avoir ressenti un léger frémissement sur les premiers mois de l’année. La stabilité des prix devrait même se poursuivre sur l’année 2016 selon le panel interrogé.
L’étude laisse toutefois apparaître quelques tendances sur le profil des acquéreurs avec un retour des acheteurs étrangers, notamment britanniques qui ont réalisés 5% des ventes soit une progression de 2 points sur un an. «On est encore loin du pic de 2005» tempère Anne Mambrini, responsable de l’enquête. Une tendance qui semble pourtant s’amplifier sous l’effet du Brexit, avec des acheteurs pressés pour anticiper la dévaluation de la livre sterling, même si ce dernier fait peser des incertitudes sur la relance de ce marché.
Représentant 21% des acquéreurs,  la part des seniors progresse et confirme une tendance de fonds même si une autre se dessine avec la retour des primo-accédants sous l’effet de la baisse des taux d’intérêt.
«La conjoncture n’est pourtant pas bonne en Limousin et cela reste compliqué pour les jeunes couples dont un membre est souvent en situation de précarité» indique un professionnel.    Pas de surprise donc sur la nature des biens recherchés. Les logements d’entrée de gamme restent privilégiés (en dessous de 150.000 euros) nécessitant très peu de travaux de rénovation et situés à proximité des bourgs et des centres urbains.
Côté construction, une baisse des mises en chantier a été constatée sur  2015 (-9%). «Cette baisse est moindre que l’année précédente, et les constructeurs disent sentir une tendance à la reprise qui ne se traduit pas encore dans les statistiques» indique Anne Mambrini.
Sur le département, sans surprise, le triangle Brive, Uzerche, Tulle est le secteur où se concentre une forte activité de construction avec prédominance de construction individuelle. Viennent ensuite les sous secteurs de Pompadour, Uzerche et Egletons.   
Sur le marché locatif, les avis sont plutôt hétérogènes sur l’année passée et à venir selon les professionnels qui constatent une évolution des montants des loyers entre baisse et stabilité. L’étude révèle aussi que dans l’ensemble, les loyers restent stables autour d’un prix moyen de 8,1 euros le mètre carré.   Enfin concernant l’immobilier à usage commercial une reprise d’achat a été constatée sur les premiers mois de 2016 même si 2015 a été particulièrement difficile. A noter une baisse des prix d’achat de l’ordre de 12%.
Sur le marché locatif, le développement des vacances commerciales se confirme pour atteindre 8,5% du parc.
Les grandes et moyennes surfaces ont augmenté leurs surfaces de vente de 41,1% en Corrèze. «Ces superficies sont très loin de celles enregistrées en 2013 et 2014» relativise Anne Mambrini.
A noter que la chambre interconsulaire de la Corrèze a relancé un site internet dédié à l’immobilier à usage professionnel sur lequel les professionnels du secteur peuvent annoncer leurs offres.

nike air max 2019 paypal