Fil info
22:23Cyclisme : Degenkolb gagne, les favoris passent -> https://t.co/5rdWwl9WQu
22:20Sport : Deuxième étoile et panache! -> https://t.co/86D7p4X13z
22:15Corrèze : La France championne du monde, Brive et Tulle en liesse -> https://t.co/m171RRQw9T
21:21Ils l'ont fait ! 20 ans après la France est championne du monde de football. Bravo les Bleus ! A Guéret c'est la fo… https://t.co/tyySCsYyMb
21:16Saint-Hilaire-Luc : Le Carré du Fournil, lieu de vie et de culture -> https://t.co/F21Us1kF82
20:41Périgueux : Deux étoiles dans les yeux -> https://t.co/mJqvW2T1yq
20:15RT : 🇫🇷 Paris, Lyon, Marseille, Rennes, Lille... https://t.co/Y515jEMQD4
19:54I posted a new video to Facebook https://t.co/rhzJqMB2E4
19:46RT : fanzone sous un soleil de plomb https://t.co/EPnYunzV4P
19:43Lourouer-Saint-Laurent : Ars : la filière du trad ! -> https://t.co/WMiZqHXi5S
16:30Trélissac : Dernier conseil avant l’été -> https://t.co/p1su7IGDFf
16:29Périgueux : Commémoration a minima -> https://t.co/odlMStUiZ1
16:28Périgueux : Podium 100 % Périgourdin -> https://t.co/c2qc1qvgGH
16:19Montpon-Ménestérol : La pétition pour sauver l’entreprise Grégoire atteint les 500 signatures -> https://t.co/NREmRWW7Qi
15:51Périgueux : La Cgt à Macron : « venez nous voir » -> https://t.co/jrDRympkR1

Mobilisation contre la fermeture de la ligne SNCF Brive/Aurillac

Transport

Une cinquantaine de personnes, usagers, cheminots, élus locaux et représentants communistes ont répondu à l’appel lancé par le comité de défense de la ligne Brive-Aurillac à se rassembler en gare de Bretenoux-Biars (Lot) pour contester la fermeture de la ligne jusqu’au 9 janvier prochain. La décision de fermeture de la ligne Brive-Aurillac, du 21 octobre au 9 janvier 2017, pour limiter les risques, ne passe pas auprès du comité de défense et développement de la ligne qui a appelé hier soir à se rassembler à la gare de Bretenoux-Biars.  
Pour le comité, les risques de deshuntage invoqués par la SNCF ne tiennent pas le rail. «Pendant trois mois, la ligne va être fermée sous prétexte que les feuilles sont tombées. Les feuilles qui tombent à l’automne, en voilà une nouveauté! Elles sont toujours  tombées et il y a toujours eu des trains sur cette ligne depuis la fin du 19e siècle» note avec amertume, Guy Constant le président du comité de défense.
«Les feuilles mortes ont bon dos»
Pour ce dernier, les feuilles ont surtout «bon dos». «Ces dernières années, deux équipes de cantonniers ont été supprimées. Du coup, on est passé de cinq problèmes de deshuntage en 2011 à vingt quatre en 2016. Le problème n’est pas tant un problème de deshuntage mais celui d’un manque de maintenance et de circulation» estime Guy Constant. Une décision d’autant plus incomprise pour le comité et la cinquantaine de personnes réunies devant la gare que «des trains de service vont continuer à circuler entre Bretenoux-Biars et Brive pendant cette période. Des trains lourds qui règlent le problème de deshuntage sur cette partie de voie».
Pour le moins surpris de ne pas avoir été consultés ni même informés, le comité et les élus locaux digèrent mal cette fermeture. «Nous avions conclu un accord sur un plan de transport adapté avec des circulations ferroviaires au départ de Bretenoux-Biars, lors d’une réunion de travail avec les représentants de TER Auvergne et Limousin, des élus. Cette façon de procéder n’est pas acceptable».
«Ils en profitent encore pour modifier les horaires d’ouverture de la gare. Tant et si bien que les voyageurs sur les bus de substitution de 6h, 19h et 23h trouvent portes closes. Des bus de substitution qui partent une demi- heure plus tôt pour arriver une demi-heure plus tard avec pour conséquence la perte de correspondance vers Bordeaux et Toulouse. Nous ne pouvons pas accepter cela» s’emporte le président du comité qui rit jaune lorsque la SNCF «prétend limiter les difficultés rencontrées par les voyageurs».
Mais si la pilule de la fermeture est dure à avaler, Guy Constant le sait : «C’est l’état général de la ligne qu’il faut prendre en compte. Des travaux urgents doivent être engagés parce qu’elle est vraiment au bout du bout».
Des travaux urgents qui tardent à venir
Des travaux qui avaient été pourtant budgétisés dans le cadre des contrats de plan Etat-Région. «27 ME pour la partie Turenne et la Lamativie et 6ME pour Brive Turenne» indique-t-il. Entre temps les nouvelles régions sont apparues. «Aujourd’hui du côté de la Nouvelle aquitaine, Alain Rousset nous indique une exécution sur trois ans en deux temps : deux pour des études et un an pour les travaux. Pour L’Occitanie, Carole Delga (PS) ne donne même pas de date. Est-ce que ces travaux vont être faits? Nous avons de grosses inquiétudes pour la pérennité de la ligne».
Une situation intenable d’autant plus que la même serait déjà envisagée pour l’année prochaine, «malgré des travaux prévus au printemps. Nous prendrait-on pour les dindons d’une très mauvaise farce?» s’interroge alors Guy Constant.
«D’autres solutions existent mais nécessitent des moyens humains. Car à terme les fermetures répétées et les ruptures de correspondances vont amener les usagers à se détourner du train. Voilà comment on vide une ligne de son contenu !» souligne le président.
«La SNCF prétend nous faire préférer le train mais au final, elle met tout en œuvre pour nous en détourner» notait un participant au rassemblement. A méditer. 

Mathieu Andreau

Commentaires

la ligne brive aurillac est-elle ouverte ?

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.