Fil info
19:06Indre : Rentrée littéraire : c’est parti ! -> https://t.co/VNBhCnj3hY
19:04Châteauroux : Deux semaines dans un monde merveilleux -> https://t.co/88ddYugPid

CGT : Un Secrétaire on the Roch !

Social

Sylvain Roch a été élu hier par ses pairs à la tête de l’Union Départementale du syndicat CGT de la Corrèze. Il succède à René Peyrical qui aura exercé à ce poste pendant plus de deux mandats. Le nouveau Secrétaire général de l’UD-CGT va poursuivre le combat syndical avec espoir et détermination.

René Peyrical a passé la main syndicale à Sylvain Roch qui était jusqu’à hier le secrétaire général de l’UL-CGT de Tulle.
Le tout nouveau Secrétaire général de l’UD-CGT a été élu lors de la réunion du Comité général de l’Union départementale CGT de la Corrèze. Cette réunion statutaire qui s’est tenue à la salle des fêtes de Laguenne a lieu entre deux Congrès du syndicat CGT. C’est l’occasion de discussions entre élus CGT sur des thèmes précis. Hier en matinée, les syndicalistes ont débattu des conséquences de la loi Travail et des suites à donner au mouvement de lutte contre la loi. «On va essayer, au travers de la mobilisation des salariés, au plus près de leurs préoccupations, en prenant des exemples précis, de faire en sorte que la loi n’entre pas dans les entreprises. Chaque fois on a gagné quelque chose, parce que les salariés occupaient les usines : 1936, 1945, 1946, 1968» rappelle René Peyrical. Le nombre d’élus, le temps des délégués du personnel, la mise en place des délégations uniques des personnels (DUP) font partie des angles d’attaques du syndicat CGT pour faire front contre les effets de la loi Travail et aussi de la Loi Rebsamen qui a modifié en profondeur le dialogue social. L’élection de Sylvain Roch s’est déroulée au cours de la réunion de la commission exécutive de l’UD-CGT (organe de direction de l’UD). René Peyrical a remis son mandat de Secrétaire général qu’il exerçait depuis 2009.
«Cela a été pour moi un enrichissement en connaissances diverses, humainement, un travail  de réflexion vis-à-vis de tous les camarades que j’ai pu rencontrer lors de mes deux mandats. Le Secrétaire de l’UD  est aussi  responsable au niveau régional et au niveau confédéral au CCN, le parlement de la CGT. La participation à trois Congrès fédéraux, ça apporte beaucoup. Je retiens de ce combat syndical la solidarité, la convivialité qu’on essaye de développer au maximum» souligne René Peyrical de son passage à la tête du syndicat en Corrèze. Cette formation syndicale, René Peyrical ne va pas la laisser en jachère. Il a pour objectif de  remonter l’UL-CGT d’Argentat. Il vient également de signer son adhésion au sein du Conseil d’administration de l’Institut CGT d’Histoire  Sociale  notamment pour travailler sur l’histoire sociale de la Corrèze. Sylvain Roch a été élu à l’unanimité  lors de la commission exécutive.
Il est à la tête  d’un syndicat fort de 3.500 adhérents, soit le premier syndicat du département. «C’est beaucoup de responsabilité de passer après René Peyrical avec une longue tradition en Corrèze de la CGT. On va continuer ce qui a été entrepris et essayer de développer nos actions et le collectif avec mon caractère à moi» annonce le jeune Secrétaire général de l’UD-CGT. Sylvain Roch avait été de tous les combats et de toutes les manifs contre la loi Travail au côté de Nuit Debout entre autres partenaires... «Il faut aller à la rencontre des salariés. Si on n’a pas réussi à mobiliser assez contre la loi Travail, c’est qu’on n’a pas réussi à mobiliser les salariés dans les entreprises. C’est dans la lutte qu’on arrive à gagner des choses et empêcher la casse» constate le Secrétaire général.
Au cours des discussions entre syndicalistes, l’élection présidentielle n’était pas absente. Il a été notamment question du FN et de son discours social. Eric Valade, élu du Comité régional CGT a rappelé que le FN avait été le seul parti appelant à interdire la CGT au début des manifs contre la loi travail. «Un des thèmes du programme du FN qu’il faut expliquer c’est celui des femmes. C’est juste un retour au Moyen-Age avec les hommes au travail et les femmes à la maison. En totale contradiction du programme de la CGT» a démontré Eric Valade. «Le FN a été invité par le MEDEF et la CGPME. Les patrons considèrent que ce parti est capitalo-compatible avec leurs intérêts. Le FN est anti-CGT. C’est une entrave à leur pouvoir» note Sylvain Roch.

Serge Hulpusch

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.