La culture fédère Tulle et Brive autour de Nicolas Blanc

Culture

Le ministère de la culture a nommé hier Nicolas Blanc à la direction de l’établissement de coopération culturelle de Brive-Tulle. Cette nomination valide le projet de création d’une scène nationale regroupant les 7 Collines et les 13 Arches.

Le projet en cours depuis  deux ans de regroupement des deux entités culturelles de Tulle et Brive, portées par une association (7 collines à Tulle) et un EPCI (13 Arches à Brive) a connu mercredi une étape importante et décisive.
Sur proposition unanime du jury et en plein accord avec Frédéric Soulier, maire de Brive-la-Gaillarde, et Bernard Combes, maire de Tulle, Audrey  Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, a donné son agrément à la nomination de Nicolas Blanc à la direction de l’établissement public de coopération culturelle en cours de constitution.
Il réunira les 13 Arches de Brive et les 7 Collines de Tulle au sein d’un nouvel établissement culturel qui s’est vu également attribué le label de «scène nationale», l’un n’allant pas sans l’autre dans cette opération.
Ce label va ouvrir à un soutien économique plus important de la part de l’Etat, le but principal de ce mariage culturel de raison.
On peut penser que le bouclage de ce dossier tombe à point à quelques semaines de la fin du mandat de François Hollande.
L’ancien élu corrézien connaissait bien les deux structures et en particulier celle de Tulle portée sur les fonts baptismaux par Solange Charlot.
Dans son communiqué, le ministère de la Culture et de la Communication dit accompagner et soutenir «la démarche conjointe des maires de Brive-la-Gaillarde et de Tulle, portée par le Conseil départemental de Corrèze et le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine dont l’ambition est de  développer la vie artistique et culturelle, de soutenir les artistes et d’engager ainsi une nouvelle dynamique sur le territoire corrézien».
Le directeur Nicolas Blanc compte s’appuyer sur les savoirs-faire de chacune des équipes et sur l’identité artistique de ces deux scènes, pour fédérer ces singularités dans un projet unique. Il sera centré autour de la création pour l’enfance et la jeunesse, un choix ambitieux dans un département sociologiquement marqué par le  veillissement de sa population.
Le projet de Nicolas Blanc se nourrira du dialogue avec les territoires, entre ville et campagne, à la rencontre des habitants, aux côtés des artistes. Il sera mis en oeuvre à travers une diversité de partenariats avec les professionnels et les collectivités locales. Directeur des Scènes croisées de Lozère depuis 2010, Nicolas Blanc a auparavant été chargé de l’élaboration du schéma départemental de l’enseignement artistique du théâtre dans les Côtes d’Armor, puis de celui consacré à la musique, la danse, le théâtre et les arts du cirque dans le Gers, avant d’être en charge de la politique culturelle dans ce même département.
La ministre de la culture a tenu à remercier Solange Charlot et Jean-Paul Dumas d’avoir préparé ce projet novateur. Elle a salué leur engagement,  celui de Solange Charlot qui a patiemment construit durant près de 20 ans, un projet d’envergure à la tête du Théâtre des 7 collines à Tulle avant de prendre sa retraite fin 2015 et celui de Jean-Paul Dumas qui a porté la création des Treize Arches depuis 2009.
La scène nationale devrait être effective à la rentrée prochaine.

Serge Hulpusch

Légende photo : Le spectacle de danse contemporaine Maybe de Maguy Marin a été présenté à Brive sur la scène des 13 Arches

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.