Fil info
23:04La une du Lundi 29 Mai 2017 https://t.co/x0T15Sz3ux
22:40International - Fin de la grève de la faim des prisonniers palestiniens https://t.co/bTBFwQSymY
22:39France - Total poursuivi pour homicide involontaire https://t.co/akm3U8d2Sn
22:26Cyclisme - Dumoulin en haut, Pinot au pied du podium https://t.co/CA5y9HEXeH
22:24Basket - Le BBD s'offre une belle https://t.co/3VbdDC9LFR
22:22France - Les électeurs face à un paysage politique en plein chamboulement https://t.co/YpskDwOsM9
22:20Football - Le Limoges FC en finale! https://t.co/GeJdqujfmY
22:19International - Plus de 10 000 manifestants pour la paix et la reconnaissance d'un État palestinien https://t.co/5FfTN5Lnb6
21:39Un automobiliste est décédé ce dimanche soir vers 18h dans un accident de voiture à le Grand Bourg sur la d912.... https://t.co/fclhb3XQD1
20:07Le Blanc - Chapitre nature sous le signe de la rencontre https://t.co/eblC2qF8WQ
20:01Indre - Escapages dévoile son quatorzième palmarès https://t.co/k1jFxgSxHs
19:59Issoudun - Des fêtes de la Tour blanche baignées de soleil https://t.co/eLsrveHXds
19:35Dordogne - Dans les roues des champions https://t.co/RYm0FqZlwq
19:33Périgueux - Des valeurs à défendre et transmettre https://t.co/xk7bMTO0AF
18:44Région - Les jeunes agriculteurs en quête de nouveaux débouchés https://t.co/ffBJWDcw0D
18:15Objat - Un premier prix des plaidoyers pour le collège Eugène-Freyssinet https://t.co/MDmnLyREja
18:12Région - De l’Amazone au Limousin https://t.co/pOoJgNtEWq
18:08Corrèze - La municipalité de Favars inaugue le "Square du 27 Mai 1943" https://t.co/D4f7Oqab1U
17:52Haute-Vienne - Du maquis aux combats, une exposition riche d’enseignements sur la Résistance https://t.co/yHfKeaU2FH
17:20Haute-Vienne - Limoges, une ville qui danse https://t.co/DSTmtZzcgd
17:15Haute-Vienne - L’appel à lutter contre les discours de peur https://t.co/HZ6ghcL7fT
16:25Haute-Vienne - Jeff Koons en porcelaine de Limoges https://t.co/i6UJ8ziqym
16:16Manque de reconnaissance et de professionnels, la maladie de Lyme, déjà gratinée en elle-même, laisse bon nombre... https://t.co/lLqqCYGEf3
16:16Creuse - Malades en errance, Lyme en peine https://t.co/s8fkXwjZm1
16:13Qu’elles sont belles ! A leur passage, passionnés ou non, tous se retournent sur les 32 voitures de la Virad’a.... https://t.co/AJxBCzYxDG
16:11Creuse - De belles anciennes sur les routes de Creuse https://t.co/YU6vBevkLN
16:07Près d’un millier de personnes, des habitués ou des nouveaux curieux, se sont pressés samedi à un des plus gros... https://t.co/H1bp37zejj
16:02Il faut une sacrée dose de courage pour venir expliquer au citoyen lambda comment et pourquoi il doit être... https://t.co/u2yEGGnjps
16:01Bellac - Quand la Culture « classique » entre à l'Ed Nat. https://t.co/huU10TiTCN
15:59Ambazac - Le Petit Prince réhabilité… https://t.co/KKF9Jktg85
15:53Avait lieu ce jeudi de l’Ascension le premier marché des producteurs de pays de la saison organisé par la Chambre... https://t.co/UWIt270YNB

Patricia Bordas et Christophe Jerretie en marche pour les législatives

Elections

Sur les trente-quatre dossiers déposés en Corrèze, dix neuf mille sur l’ensemble du territoire, la commission nationale d’investiture du mouvement En Marche a porté son choix sur Christophe Jerretie pour la première circonscription et Patricia Bordas pour la seconde. Le nom des suppléants reste pour l’heure inconnu.

Le mystère est enfin dévoilé. à «refondation politique», nouveau procédé. Depuis la mi-janvier, Emmanuel Macron avait fixé les objectifs de sélection des candidats et annoncé la création d’une commission nationale d’investiture afin de «bâtir une majorité de changement». Dix neuf mille dossiers étudiés par les membres de cette commission pour obtenir son lot de «candidats légitimes et loyaux». Tous les candidats se retrouveront dès samedi à Paris, au musée du Quai Branly afin de recevoir les modalités de communication afin de mener une campagne éclair sur le terrain.
Le dossier de presse bien ficelé annonce que «52% des candidats n’ont jamais eu de mandat, national ou local et 95% des candidats ne sont pas des députés sortants avec une moyenne d’âge de 46 ans». Richard Ferrand, secrétaire général du mouvement En marche depuis octobre 2016, en signe l’édito avec ces mots «Après un processus de sélection d’une rigueur, d’une objectivité  et d’une impartialité sans précédent sous la Vème République, je suis très fier, en tant que secrétaire général d’En Marche !, de vous présenter dans ce dossier de presse celles et ceux qui porteront nos couleurs pour mettre concrètement en œuvre le projet pour lequel Emmanuel Macron a été élu par les Français. Leurs profils parlent d’eux-mêmes : nos candidats signent en effet le retour définitif des citoyens au cœur de notre vie politique. Avec eux, la République se met en marche».

"Loyaux et légitime"

Pour la Corrèze ce sont des candidats qui se disent «loyaux et légitimes» qui seront «en ordre de marche derrière Emmanuel Macron». Patricia Bordas, candidate à la seconde circonscription, ne fait pas partie des 52% qui n’ont jamais eu de mandat. Ex-première adjointe à la mairie de Brive sous Philippe Nauche de 2008 à 2014, elle a été également sénatrice et vice-présidente du conseil régional du Limousin, chargée de la coordination du pôle Aménagement. Ancienne membre du PS, elle est devenue référente du mouvement En Marche depuis octobre dernier. Loin d‘être ingénue, elle est rompue à l'exercice et promet de démissionner de ses postes de conseillère municipale et communautaire si elle est élue.
Elle veut être une «député autrement, qui ne sera pas à mi-temps». Elle a déposé son dossier «sous la pression» des 885 adhérents d’En Marche. Quant à Christophe Jerretie, son profil est plus «macronien». à 38 ans, il est maire de Naves et était inconnu au bataillon avant cela. Originaire de Vigeois,  né à Tulle, il est urbaniste de formation. S’ il délaissera son mandat de maire dans la perspective de son élection, il restera conseiller municipal pour suivre les dossiers qui lui tiennent à cœur comme celui de Tintignac. Persuadé que «l’avenir du territoire se situe dans le développement touristique et culturel», il dit vouloir travailler sur ce qui lui semble être «les piliers de la refonte de notre société : l’éducation et l’économie». Il avait défendu le programme de Juppé en son temps et affirme qu’il y a des similitudes avec celui de Macron. Selon lui, le nouveau président y ajoute la modernité.
Dimanche, une réunion est prévue avec les 885 membres d’En Marche, saura-t-on alors le nom des suppléants ?

Sabine Parisot

Commentaires

J'ai suivi avec enthousiasme le parcours d'Emmanuel Macron et de son mouvement "En marche". J'ai rencontré E. Macron à Brive lors de sa venue pour la dédicace de son livre "Révolution", ce qui me conforte dans l'idée de rejoindre son programme.
J'ai pu communiquer avec Sam Bouvier par E-mail mais sans jamais pouvoir le rencontrer! J'aimerais participer à votre réunion de dimanche si c'est possible!
Voici mes coordonnées:adresse: Michel Faucon-Champagnac-19270-DONZENAC
E-mail : faucon.michel@sfr.fr --Cordialement, à bientôt, merci!

Bonjour

Votre message apparait sur le site du journal uniquement. En Marche Corrèze ne le verra pas. Il faut que vous les contactiez directement

 

Cordialement

Patricia Bordas candidate malgré elle ; Jerretie qui se soucie de développement culturel. Personne ne peut y croire. Le 1er avril est passé, vous avez dû vous tromper de date.

La gamelle du ministre de Hollande devenu son successeur attire loups et louves affamés au sortir de l'hiver. Recyclés du PS et des Rpr LR, l'un et l'autre démontrent bien l'imposture macronienne. Le peuple se laisse abuser mais le réveil sera douloureux.

c'est pas possible d'écrire aussi mal ...

je ressens aussi la même chose, qu'il s'agit d'une imposture mais comme il est au pouvoir je préfére voir ce qu'il fait et me faire un jugement en fonction

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.