Fil info
05:36Bergerac : Dandinement jusqu'à Périgueux -> https://t.co/XJFptXY8oF
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV

La municipalité de Favars inaugue le "Square du 27 Mai 1943"

Journée de la Résistance

amedi, sur la commune de Favars, une belle cérémonie a marqué l’inauguration du «Square du 27 mai 1943» en cette Journée Nationale de la Résistance.
La municipalité de Favars a mené une belle initiative en nommant le «Square du 27 mai 1943» un espace vert situé à quelques dizaines de mètres de la maison commune, de l’école à l’entrée de la place Jean-Bertin, ancien maire de Favars, destitué par Vichy.
Samedi vers 18h30, une centaine de personnes toutes générations confondues, de nombreux élus dont le maire de Chanteix, de Tulle, de Saint-Germain-les-Vergnes entre autres personnalités ont participé à une inauguration forte en émotion. Parmi l’assistance, Léon Bourgès, résistant FTP du Comité d’Argentat de l’ANACR, symbolisait cette France résistante.
Bernard Delaunay, co-président départemental de l’ANACR, a salué une cérémonie s’inscrivant «dans un devoir civique, de mémoire et d’histoire indispensable, souhaité par l’ANACR, pour éveiller les consciences des jeunes générations qui ne savent pas ce que furent le fascisme, le nazisme et le régime dit de l’Etat Français de 1940 à 1944».
Bernard Jauvion, le maire de Favars, a rappelé le contexte historique : «Le 27 mai est la date de création par Jean Moulin  du Conseil National de la Résistance, CNR. C’est à l’initiative de Jean Moulin que l’on doit l’unification des mouvements de résistance intérieure».
Du programme du CNR «Les Jours heureux», l’édile a souligné ses orientations : «Contrairement à ce que l’on pouvait penser, dans un pays exsangue, ce n’est pas l’austérité qui était imposée mais une perspective de jours meilleurs avec une politique au service de l’intérêt général avec une large place à l’éducation, la santé et des mesures sociales et économiques basées sur des valeurs de solidarité, de justice, de liberté, de fraternité sur lesquelles reposent encore aujourd’hui les fondements de notre société».
Sur un rocher, désormais une plaque stipule «Square du 27 mai 1943, création du Conseil National de la Résistance».
Un camélia et un rosier ont été plantés de chaque côté du rocher par des jeunes de Favars. La cérémonie s’est terminée en chansons avec la chorale «Retour aux 35h». Elle a interprété  «Le Chant des partisans» et «Amis dessous la cendre» le cœur à l’ouvrage.

Serge Hulpusch

UA Air VaporMax 2019 White Black lace