Fil info
23:39Creuse : FNE 23 : nouvelle association qui préserve la nature creusoise, y compris des éoliennes | L'Echo… https://t.co/Qa3j5YQ9rF

La petite reine en fête à Chaumeil

Tour du Limousin

Après la Creuse, le Tour du Limousin a fait étape hier en Corrèze entre Saint-Pantaléon de-Larche et la commune de Chaumeil dans les Monédières, un lieu marqué par la petite reine et son «Bol d’Or» de légende. Retour sur cette belle étape longue de 184 km. C’est à Saint-Pantaléon-de Larche, que cette troisième étape du  Tour du Limousin a débuté, direction Chaumeil. «Cette 50ème édition s’annonce à tous les égards comme un cru de grande qualité, c’est une très belle manifestation que notre commune a l’occasion d’accueillir», note le maire Alain Lapacherie.
Ce n’est sans doute pas pour rien que la cité Saint-Pantaléonnaise reçoit une étape du tour du Limousin. En effet, elle a été reconnue comme commune la plus sportive du département : «en étant ville départ de cette troisième étape, Saint-Pantaléon-de-Larche fait une nouvelle fois preuve de
dynamisme et montre une grande capacité de mobilisation», se réjouit le maire.
En collaboration avec le Comité de soutien du Tour du Limousin qui organise la course, le maire et ses adjoints municipaux ont créé  une association spécialement dédiée à cette  épreuve, soit «Le Comité Saint-Pantaléonnais d’organisation du départ du Tour du Limousin» présidé par Jean-Jacques Gouygou.
Le Comité a réussi à fédérer quatre-vingts bénévoles issus de la commune et de diverses associations. Parmi eux, on retrouvait hier matin Valérie, l’épouse du président du club de foot, au stand crêpes. Elle constatait : «C’est une très belle manifestation, positive et ça fait parler de la commune». Le comité avait organisé un programme d’animations et de festivités avant le départ. Les Pastoureaux du Pays de Brive et l’accordéoniste Fernand  Chevalier  étaient présents ainsi que le Club VTT  Aventure Causse-Vézère.
Une heure avant le départ, place à la présentation des équipes animée par la voix légendaire de Daniel Mangeas, dans le village départ. Ce temps fort de l’événement a été également l’occasion pour les enfants de décrocher un autographe de leurs idoles en cette journée ensoleillée. Le coureur briviste, Romain Feillu, membre de l’équipe HP-BTP Auber 93 s’est présenté à la foule en coureur mais également en père de famille, ses deux enfants sur le guidon...
Le maillot jaune Elie Gesbert, benjamin du Tour de France et vainqueur de la première étape du Tour du Limousin était attendu en héros par ses fans. A 12h30, l’heure du départ a sonné. Le peloton entame cette étape «reine» de 184,7 km passant par Le Lonzac et Sarran avant d’arriver à la
première difficulté : la Côte de Vaysse au kilomètre 94 avant de rejoindre le pays des Monédières et Chaumeil.

Vélo et musette rois de Chaumeil

Au cœur des Monédières, sur  ses pentes fleuries de bruyères, la petite reine a écrit une nouvelle page de sa longue histoire au pays de Jean Ségurel et de son Bol d’Or mythique. Ils étaient des milliers de spectateurs installés le long des  petites routes  et dans le bourg de Chaumeil. Le centre-bourg bouillonnant de vie s’était transformé en une immense salle de bal musette à ciel ouvert. Sur la scène, des centaines de couples ont dansé au rythme musette de valses, tangos, bourrées, paso doble... interprétés par une vingtaine d’accordéonistes du cru et d’ailleurs, installés sur une petite scène couverte.
Une ambiance champêtre et populaire était au rendez-vous des noceurs d’un jour, toutes générations confondues. De nombreuses personnes étaient chapeautées de bleu grâce aux cadeaux de circonstance offerts par le Conseil départemental de la Corrèze. A quelques mètres de la scène, sous un arbre abrité, la manufacture Maugein avait installé un stand où trônaient des merveilles de pianos du pauvre, fabriquées dans ses ateliers tullistes. En ce jour de fête, tout était réuni pour vivre une belle étape du Tour. Au menu sportif, une boucle de 21 kilomètres à effectuer trois fois avec son mythique Col des géants. «C’est un haut lieu du cyclisme Chaumeil. C’est une belle course même s’il n’y a pas de cadors»  commentait un touriste venu à vélo de Seilhac.
Une course sécurisée par huit motards de la gendarmerie : «On encadre toute la course. Nous plaçons des hommes  sur le bord des routes, aux carrefours dangereux. Concernant la bulle motocycliste, l’escorte, on encadre les cyclistes de la voiture de tête jusqu’à la fin de course. On
travaille sous convention avec l’organisateur. La route n’est pas privatisée. On a juste une priorité de passage» explique le chef d’escadron Lhomme, Commandant de l’EDSR de la Haute-Vienne.

Eva Battut et Serge Hulpusch

Kampanjer! 100% Autentisk Menns Under Armour Karri En Basketball Nike Sko St?rrelse 10 Fullf?rt 846588beL