Fil info
16:45RT : Bonjour , ça vous fait quoi d'être le seul président qui gaze des manifestants pour le climat ? La… https://t.co/rj5HnrwV0g
15:56RT : Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
15:53Brive-la-Gaillarde : Images positives sur grand écran -> https://t.co/DKRqbSSLxC
14:53Périgueux : (VIDÉO) "Si, on va aller vers la désobéissance civile !" -> https://t.co/JidZh8UPlH
14:19Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
13:55RT : Lano, magnifique taureau du gaec Camus père et fils, prix de championnat mâle au National limousin à Périgueux
13:06Périgueux : Périgueux célèbre l'agriculture de la Dordogne -> https://t.co/5fpJgOVP1B
08:27# # - : Toques et porcelaine, du bon dans du beau -> https://t.co/BQvyq28tFL
08:24-Claude Leblois Guérin - -Vienne : Pour Jean-Claude Leblois, pas question de stopper les proj… https://t.co/ezOrFnoJve
08:18# # - -Vienne : Hercule : c’est non ! -> https://t.co/e7w2guEo85
08:14Région : La petite mercerie dans la prairie -> https://t.co/ffLySXtqCC
08:10Région : La compagnie Chalair Aviation prend son envol à Limoges -> https://t.co/pcKku41F2g
08:00Flaugeac : L'accident en entraine un autre -> https://t.co/PWqKwDDpEB
07:52Environ 100 employés de contraints de quitter leurs postes le tps de l'intervention des… https://t.co/fXgSrtUkpH
07:45Sarlat-la-Canéda : Evacuation de Coloplast : une centaine de personnels impactés -> https://t.co/05fXYLpC0G
06:58 Au service juridique qu'elle a créé au "en voit des vertes et des pas mûr… https://t.co/J8eO32naJw
06:51Périgueux : Nadia Zrari, l'ange gardien du SDIS 24 -> https://t.co/FYbUXgwLgh
20:37La Châtre : La fibre optique suscite satisfaction et questions -> https://t.co/IRc7rV0Nac
20:35Châteauroux : «Je pense que le théâtre sauve» -> https://t.co/aAHOjmAGNJ
20:33Châteauroux : Leur refus d’une planète dégradée -> https://t.co/G3b4pvSemx
20:21Annesse-et-Beaulieu : Le patient recherché a été retrouvé -> https://t.co/h35pEBoIur
19:26Périgueux : Découvrir le patrimoine meunier et son histoire -> https://t.co/2pr6xppp4L
19:24Périgueux : Patrick Palem avec la majorité présidentielle -> https://t.co/k9pVZ2xdy6
19:08Annesse-et-Beaulieu : Le patient sort du centre de rééducation... mais ne rentre pas -> https://t.co/74khWa6toV

Jour de gloire pour l'équipe de France qui remporte les ISDE

Enduro

Les six jours internationaux d’enduro se sont clôturés samedi avec le sentiment du devoir accompli au sein de l’équipe tricolore. Seniors et juniors s’emparent du trophée et les féminines du bronze. Il y avait foule, samedi, sur l’ex aérodrome de Brive-Laroche pour faire vibrer une dernière fois le village de la 92e édition des International six day of Enduro.
Pour son retour en France après seize ans d’absence, malgré de gros contingents étrangers, la compétition a été vécue intensément par un public tricolore venu soutenir son équipe. Après les premiers tours de pistes des équipes clubs puis vintage depuis huit heures jusqu’en début d’après-midi, les rangs des spectateurs s’épaississaient un peu plus au fur et à mesure des départs des différentes séries.
Vers 14h45, la fête était à son comble quand la grille de départ des féminines s’abaissait. Les Françaises, quasi certaines de terminer sur le podium, se devaient juste de finir les cinq tours impartis de cette dernière spéciale en évitant toute blessure. A l’arrivée, elles pouvaient enfin lever les bras. La médaille de bronze était dans la poche après une semaine compliquée, notamment après la blessure de Samantha Tichet, contrainte à l’abandon mercredi suite à l’infection de sa blessure contractée lundi dernier.
A peine le temps de savourer cette première performance que débutaient déjà les séries suivantes mêlant seniors et juniors. Les premiers avaient le titre presque en poche tandis que les seconds se devaient de batailler dur pour ne pas être repris par des Italiens distancés de seulement 28 petites secondes avant cet ultime départ.  Dans la première série, le junior Jérémy Miroir a fait le job même si les Transalpins regagnaient 8
secondes au terme des cinq tours. Dans la continuité, Hugo Blanjou prenait le départ aux côtés des Français Christophe Charlier et Loïc Larrieu.
Mais c’est finalement dans la dernière série que le suspense était à son comble. Pour ce dernier départ étaient alignés Anthony Geslin, Christophe Nambotin. Le premier devait aller chercher la victoire pour les juniors, tandis que capitaine Nambot’, avec une double fracture de la main, devait aller au bout en serrant les dents. Dans la poussière, tout le public français retenait son souffle durant ses dix interminables minutes. A l’arrivée c’est la délivrance avec le passage dans les temps de Geslin. Le junior décroche leur titre de champions du monde, devançant les Italiens de quinze petites secondes après six jours de course !  
Avant dernier de cette série, le capitaine courage français a tenu bon malgré un main droite ayant triplé de volume. Les drapeaux volent dans tous les sens. Les cornes de brume sonnent l’heure de gloire tandis que les tricolores, après avoir porté leur entraîneur en triomphe, s’offrent un tour de piste sous les acclamations du public.  
Séance de dédicaces et photos souvenir avec les champions pleuvent jusqu’à l’interminable remise de récompense. Le trophée est là. Les Français le saisissent enfin et la foule toute de bleu-blanc-rouge vêtue, exulte à nouveau.
La France a une nouvelle fois remporté les ISDE, ses neuvièmes. Ceux-ci ont pourtant une saveur particulière avec la possibilité de brandir le vase devant son public.  De telles sensations n’avaient pas été partagées depuis seize ans par le clan français et déjà c’étaient les terres corréziennes qui les avaient portées. A croire que l’air corrézien réussit à l’enduro français.

Larrieu en individuel

Si le capitaine de l’équipe de France Christophe Nambotin, a régné en maître jusqu’à sa blessure à la main le quatrième jour, c’est un autre Français qui a pris la relève. Loïc Larrieu n’a pas lâché la première place au classement depuis ce jour jusqu’à l’arrivée. Seul l’espagnol Josep Garcia (vainqueur du cross final) a réussi à lui voler la vedette en réalisant le meilleur temps lors de la quatrième journée. Au final la France boucle cette édition en 12h59’38’’ suivie de l’Australie à 6’14’’ et de la Finlande à 9’12’’.

Mathieu Andreau

Zoom Lebron XI 11