Fil info
16:19 ça commence à bien faire de s'en prendre aux syndicats de travailleurs
16:09La secrétaire générale de l'Union départementale CGT de la Creuse Catherine Baly est convoquée au commissariat de... https://t.co/mEUkOlyFAu
13:02RT : Suite aux violences survenues à l’encontre des arbitres lors de rencontres départementales de ces de… https://t.co/ZDLyLsB1KT
20:40 Merci 😊
20:36 Elle est superbe 😊
20:35 J'veux pas dire mais ma photo est tout aussi belle 😉 https://t.co/uSiCecvEvW
20:33 Voici pardon 😉 https://t.co/HyzoOHrCVb
20:21 Manque une photo... https://t.co/8FObRER1vu
17:40RT : le parquet a su raison garder et la mobilisation a p… https://t.co/y7i3uWLLgZ
17:39RT : Le parquet de abandonne les poursuites à l'encontre du réalisateur , qui a suivi les… https://t.co/H5rqmXy29J

La rentrée sur une note stable

Education

La rentrée des classes s’est déroulée dans le calme et en musique hier matin aussi bien dans le premier que le second degré. La musique était à l’honneur en ce jour J. Le président du Département ainsi que l’IA-DASEN ont commenté l’évolution d’une démographie en baisse.

L’appel du ministre de l’Education Nationale a été entendu en Corrèze. Un peu partout sur le département, la rentrée s’est déroulée en musique.
A Tulle, au Collège Clémenceau, les six classes de sixième ont profité du talent des élèves CHAM  (classe à horaires aménagés musique), lors d’un petit concert en salle (météo oblige). Jeunes musiciens et chanteurs leur ont interprété une pièce composée  par Camel Zekri, l’artiste fil rouge de la saison culturelle des 7 Collines l’an dernier. L’établissement compte cette année 74 élèves CHAM pour 614 collégiens environ. Un peu plus loin au lycée Edmond-Perrier, au cours de la visite guidée de l’établissement avec leur professeur principal, les 370 nouveaux élèves de 2nde répartis en onze classes (sur 1.100 lycéens) ont rencontré deux lycéennes de Terminale. Miranda Atherton et Joséphine Maury ont égayé leur matinée en chantant «Stairway to Heaven» de Led Zeppelin ou «Hallelujah» de Leonard Cohen  (entre autres) tout en s’accompagnant à la guitare et au violon.

Le président du Conseil départemental a lui aussi effectué sa rentrée en visitant cinq collèges. Pascal Coste a réaffirmé le virage numérique engagé par les collèges corréziens. «Nous sommes le seul département en France à avoir 100% de nos collèges raccordés au très haut débit. En plus de cela, l’ensemble des établissements sont dotés d’un wifi «intelligent» qui permet de pouvoir utiliser les outils numériques sans problème de connection» assure-t-il. De plus, l’Etat vient de confirmer son engagement pour prendre en charge à hauteur de 50% le financement des tablettes pour la rentrée. Le bon de commande est passé et les classes de cinquième devraient être dotées vers la Toussaint. «Ce sont trois millions d’euros qui ont été investis sur deux ans pour le numérique tandis que 2,4 millions sont consacrés tous les ans pour l’amélioration d’accueil et de confort au sein des collèges», a rappelé Pascal Coste. Sur cette enveloppe, outre les entretiens classiques, une priorité a été donnée aux collèges d’Egletons et d’Ussel. «Beaucoup de collèges sont trop grands par rapport au public accueilli aujourd’hui. Ces travaux viseront à les redimensionner pour les rendre plus fonctionnels et réaliser des économies d’énergie» a-t-il souligné.  Estimant cette rentrée «plutôt paisible au niveau local comme au national», Pascal Coste évoque déjà un «rééquilibrage des moyens» à venir notamment pour les 250 agents du département qui interviennent dans les collèges. «Un groupe de travail a été mis en place pour faire évoluer les dispositifs d’évaluation afin de les harmoniser» a-t-il déclaré.  Quant à la problématique de l’érosion des effectifs, si le président observe une densification sur la périphérie briviste, il note également «une perte de vitesse» en moyenne et haute Corrèze. «Nous restons très attentifs à ces évolutions mais il n’est pas question de fermer des collèges».

Une rentrée sereine

Le nouveau IA-DASEN de la Corrèze Daniel Passat a qualifié hier la rentrée des classes en Corrèze de «sereine» et de «réussie. C’est le premier jour. Donnons nous du temps mais en tout cas, c’est bien parti». Chiffres à l’appui, il constate la baisse de la démographie dans le 1er degré avec 17.906 élèves (-271) et moins 345 en prévisionnel pour la rentrée prochaine.   
Le nombre d’emploi (ETP) dans le 1er et second degré est respectivement de 1.095 et 1.156 ETP, +137,5 en personnel administratif.
De la carte scolaire, 21 fermetures sont enregistrées pour 24 ouvertures, soit des créations de postes à Sainte-Fortunade (1), Le Lonzac (0,5), 0,5 x 3 sur les trois conventions ruralité (Goulles, Mercœur, Sarroux-Saint-Julien), Allassac (1), RPI Condat-Eyburie (0,5) ;  2,5 postes liés aux mesures du
dispositif «CP» dédoublé à Brive (J-Romains, M.Curie, L.Aubrac) et un demi-poste à Peyrelevade pour la prise en charge des enfants des familles de migrants. «Des jeunes qui arrivent sur le territoire et qui ont droit comme les autres à une scolarisation complète» souligne l’IA-DASEN.
Dans les collèges, le solde est de deux classes supplémentaires par rapport à l’évolution de l’effectif des collégiens, soit 336 classes. «Les effectifs sont plutôt stables. La baisse des effectifs n’a pas impacté les collèges, à terme oui» constate Daniel Passat.
Le gel des contrats aidés n’a aucune répercussion sur les postes des AVS (auxiliaire de vie scolaire) «On maintient le nombre de contrats pour 2017-2018 et en plus on a une dotation de 45 nouveaux postes AESH (accompagnant d’enfant en situation de handicap NDLR) par transformation des contrats CUI (Contrat unique d’insertion NDLR). L’idée est bien que tous les CUI qui ont bien servi leur mission soient titularisés à terme. On n’a pas envie de s’en séparer»  annonce l’IA-DASEN.


Transport scolaire
Devenu compétence régionale depuis vendredi, le transport scolaire est l’autre sujet épineux de cette rentrée même si pour l’heure ce «déménagement» ne devrait pas encore affecter le service. «Globalement ça ne change pas grand chose pour les familles. Le personnel (8) reste in situ sur le département. Mais la Région a l’obligation d’harmoniser les transports scolaires dans les trois ans. Il risque donc d’y avoir des évolutions à venir» prévient Pascal Coste.


En chiffres
15.450 du second degré dont 10.000 collégiens environ effectuent leur rentrée cette semaine répartis dans 24 collèges et 17.906 élèves dans le 1er degré.

Commentaires

Aprés 1 semaine dans un <a href="http://www.loucastel.com/>camping à sarlat</a> la rentrée c'est bien passée par chance mais elle n'en est pas moins difficile car le manque de sommeil se fait sentir!

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.