Fil info
19:24 : le 3e marché de Noël a lieu tout le week-end. On y découvre la superbe fresque vivante "Noël en 1900", ré… https://t.co/RlgMReZRDH
16:28RT : Ouverture de la fête foraine. Les Limougeauds sont nombreux à être venus profiter des 70 manèges et stands installé… https://t.co/j9bq784JVK
16:27Ouverture de la fête foraine. Les Limougeauds sont nombreux à être venus profiter des 70 manèges et stands installé… https://t.co/j9bq784JVK
13:31📢 Communiqué du président du sur le dossier https://t.co/DnBCs7EpbP https://t.co/DbBSVIVHsk
12:08 "Et un oui massif des populations concernées" ⁉ Des populations concernées ? Dans un rayon de 80… https://t.co/X1iijrOEAX

Douleur et handicap abordés lors du colloque de l'ADAPEI

Santé publique

L’ADAPEI de la Corrèze a organisé samedi à Tulle un colloque portant sur le thème de la douleur et du handicap. Physiologie et évaluation de la douleur des personnes en situation de handicap, tables-rondes sur  la douleur au quotidien,  la prise en compte de la douleur dans la politique de santé publique, le colloque animé par des éminents spécialistes a permis de mettre des mots sur des maux divers.
La gestion de la douleur chez les personnes en situation de handicap communicantes ou dyscommunicantes constitue une réelle problématique qui met en difficulté à la fois les parents mais également les équipes professionnelles.
«La problématique de la douleur n’est pas forcément plus prise en compte qu’avant mais elle est plus fine dans son évaluation. On en a fait un axe de travail extrêmement fort au sein de l’Adapei» souligne  Gérard Restouex, son directeur général.
Le colloque est venu formaliser ce travail de fond au sein des différentes structures. La difficulté première chez la personne handicapée (pas exclusivement) reste la formulation de la douleur. «Le handicap présente des spécificités au niveau de la prise en compte de la douleur. Jusqu’à maintenant, la communauté médicale et aussi éducative n’étaient pas assez formées. A partir de ce constat, on s’est mis en quête d’un travail de recherche pour trouver des solutions»  précise Gérard Restouex. Améliorer les relations entre les familles et les équipes des établissements sur cette problématique, réaliser des bilans somatiques plus fréquents font partie des axes de travail. Parmi les intervenants, le Dr Djea Saravane a ouvert à Etampes  un Centre Régional de Soins Somatiques et Douleur en Santé Mentale et Autisme qui fait école.  

Serge Hulpusch

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.