Fil info
15:34RT : Le conseil d’État refuse de suspendre la circulaire qui recense les dans les centres d’acc… https://t.co/tE0JA2M7Jt
15:29RT : Le conseil d’État refuse de suspendre la circulaire qui recense les dans les centres d’acc… https://t.co/tE0JA2M7Jt
15:29RT : En raison du déménagement de votre agence, nous avons quelques soucis avec notre numéro de téléphone mais vous... https://t.co/p5Q3waIona
15:27RT : Rue de la Boucherie. Circulation interdite. Lire communiqué mairie https://t.co/icyzoBwuuy
15:08RT : Le Kid's Foot... C'est reparti !!! Destinée aux enfants nés en 2013 et 2014, cette "mini section" a pour objectif… https://t.co/uRa9mM66d9
14:10En raison du déménagement de votre agence, nous avons quelques soucis avec notre numéro de téléphone mais vous... https://t.co/p5Q3waIona
13:38Rue de la Boucherie. Circulation interdite. Lire communiqué mairie https://t.co/icyzoBwuuy
12:42RT : ⚠️ Attention ⚠️ Communiqué de presse et dossier de décryptage du projet de prés… https://t.co/vYKiQWifUn
12:42Et dans l’Écho Dordogne aussi https://t.co/5dxsQRWD2u
12:40RT : Je serai ce soir en Creuse et demain en Correze pour présenter le livre https://t.co/c2ng4gJMgA
12:20RT :  : des proches de Nétanyahou placés en garde à vue dans une nouvelle affaire de corruption https://t.co/oDUgWHtc1k
12:15RT : Je serai ce soir en Creuse et demain en Correze pour présenter le livre https://t.co/c2ng4gJMgA
12:14RT : « Il est aujourd’hui le président des riches » à lire dans l’. https://t.co/OgjVoL2ThL
12:10RT : ⚠️ Attention ⚠️ Communiqué de presse et dossier de décryptage du projet de prés… https://t.co/vYKiQWifUn
12:10RT : Au fond a de la suite dans les idées. Il veut remplacer les petites lignes par ses bus! https://t.co/zjC8BlwaTH
12:10RT : 9 000 km de lignes à abattre au nom de la rentabilité, «départs volontaires» et fin du statut de cheminot.. Le rapp… https://t.co/haPLXkygHz
12:08RT : Les attaques portées à la et aux usagers sont inacceptables. Nous la défendrons car elle est notre bien commu… https://t.co/72efBy5auw
12:08RT : NOUVEAU ! La Maison de la Nouvelle-Aquitaine ouvre sa boutique éphémère - 21 rue des Pyramides - Paris 1er… https://t.co/F3RIh9Q4M8
12:08RT : Brive-la-Gaillarde : Olivier Dartigolles -> https://t.co/85JguN5LFx
11:39SPA : Un refuge de bonnes volontés https://t.co/9kMcJgvMYE
11:07Brive-la-Gaillarde : Olivier Dartigolles -> https://t.co/85JguN5LFx
10:55France : Un refuge de bonnes volontés -> https://t.co/DMrvQcLWld
10:54« Il est aujourd’hui le président des riches » à lire dans l’. https://t.co/OgjVoL2ThL
22:42France : Entre rachat et Cuillère de bois -> https://t.co/1Jq4fsxsWj
22:42France : Amazon fond sur la santé... américaine -> https://t.co/AMVlXxGM0s
22:40France : Procès à huis-clos pour le repenti -> https://t.co/lHBpFQHftO
22:39Sport : Très investis dans la création trahis par leur costume -> https://t.co/Wa1sav37oP
22:38France : Corvéables les cadres ? C'est tout l’enjeu des négociations sur le statut -> https://t.co/yjALgnvS1B
20:23Région : Rue de la Boucherie, enquête et évaluations se poursuivent -> https://t.co/pd1sqnutba
19:25RT : Tulle : Tous unis contre les idées extrêmes -> https://t.co/07UM5yQwkl
18:32Incendie rue de la Boucherie à Limoges. Modification de la circulation autour du site. Le communiqué de la Ville de… https://t.co/oMw9D8Zr19
18:32Argenton-sur-Creuse : Commune nouvelle : les élus font le point avant les réunions publiques -> https://t.co/FV7EzoxlIc
18:31Châteauroux : La Vallée d’Ebbes s’inscrit dans le paysage -> https://t.co/KrMZUdpmGN
18:29Indre : PME : comment être plus visible sur le web ? -> https://t.co/iVGwXkHsOi
18:27RT : Incendie meurtrier de la rue de la Boucherie à : l'enquête avance. Le premier homme placé en garde-à-vue a… https://t.co/9RhcFkr2g9
17:52RT : L’Entente du football aubussonnais a organisé ce week-end son tournoi de foot en salle pour les U13 samedi, les... https://t.co/5lVkKq8Cnd
17:40L’Entente du football aubussonnais a organisé ce week-end son tournoi de foot en salle pour les U13 samedi, les... https://t.co/5lVkKq8Cnd
17:27Incendie rue de la Boucherie à Limoges. Evaluation des dégâts en cours, à l'aide d'un drone. Modification de la cir… https://t.co/NlDbRDrJ26
16:38RT : Prochaine édition du Festival des du 29 juin au 1er juillet 2018 !
16:30 Y a personne qui leurs à dit que ça fait bien longtemps qu' il n' y a plus personne à la préfecture ..… https://t.co/GCgX4xZeer
16:11RT : Suite accident RN141, trafic stoppé dans les 2 sens de circulation jusqu'à 17H30 Sens Limoges - S… https://t.co/XTPZMRItl2

Ressource en eau : l'adaptation coule de source !

Climat

Quelles conséquences le réchauffement climatique aura sur la ressource en eau sur le bassin de la Dordogne d’ici 2050 ? Tel était l’enjeu du forum local organisé dernièrement par l’Agence de l’eau qui regroupait les différentes parties prenantes de l’eau, des collectivités aux agriculteurs.

Ressource en eau moins abondante et plus variable, dégradation de la qualité de l’eau des rivières, biodiversité aquatique fragilisée, sécheresses et inondations plus fréquentes et plus intenses, les perspectives à l’horizon 2050 imposent d’agir au plus vite et plus fort dans l’ensemble du bassin Adour Garonne. «Si nous ne changeons pas nos pratiques nous irons au devant de difficultés majeures» avance Françoise Goulard, experte en recherche et prospective au sein de l’agence de l’eau. L’enjeu est de taille. En ce sens l’agence de l’eau a réalisé un diagnostic de vulnérabilité du bassin de la Dordogne avant de mettre tous les acteurs autour de la table avant d’élaborer de concert un plan d'adaptation. Que se passerait-il sur le bassin si on avait le climat de demain avec nos activités d’aujourd’hui. Tel est le postulat de départ de ce diagnostic.
Un diagnostic «assez sévère» sur le Sud-Ouest même si le bassin de la Dordogne reste moins touché par le réchauffement climatique qu’ailleurs, notamment grâce à ses multiples affluents et ses réserves d’eau. «Sur tous les sous-bassins du territoire on s’attend à une élévation de la température de l’air de l’ordre de 2° C en moyenne annuelle avec des épisodes caniculaires l’été, suivis d’une arrière saison plus chaude. Cette hausse de la température va automatiquement provoquer un renforcement de l’évapotranspiration des végétaux naturelle qui aura des conséquences sur le cycle de l’eau. On peut s’attendre à une baisse de l’ordre de 30% des débits des cours d’eau combinée à une hausse de la fréquence des sécheresses» détaille l’experte de l’agence de l’eau. Ces tendances «lourdes et robustes» sur les températures laissent place à moins de certitudes sur la pluviométrie, même si une fois encore la Dordogne n’est pas la plus mallotie en la matière. Mais hausse des températures et baisse des débits font mauvais ménage et font peser des risques réels sur la qualité de l’eau. «Ces facteurs combinés entraînent des problèmes sanitaires en favorisant le développement de cyanobactéries. Un risque particulièrement pris au sérieux sur le bassin de la Dordogne qui compte énormément de plans d’eau, donc d’eau stagnante» souligne l’experte, sans oublier la sensibilité des eaux souterraines. «En terme de recharge des nappes phréatiques, en amont de bassin, une vulnérabilité particulière existe autour de la Corrèze et du Cantal qui peut questionner sur la sécurisation de la ressource en eau potable» ajoute-t-elle.
L’autre inquiétude concerne évidemment la préservation de la biodiversité dans un bassin qui sert de réserve avec ses tourbières, ses zones humides et Natura 2000. «Des écosystèmes qui fonctionnent moins bien ce sont des écosystèmes moins résiliants qui sont moins capables d’encaisser des chocs» indique Françoise Goulard. Fort de son constat, l’heure est à la réaction et vite. «Dans six mois, un groupe de réflexion aura élaboré des pistes d’actions pour voir ce qui peut être fait sur chaque  territoire et mettre en place un plan d’adaptation au réchauffement climatique. L’idée est de récupérer toutes les bonnes idées» explique Bruno Leménager, directeur territorial Atlantique Dordogne de l’Agence Adour-Garonne.
«On ne peut pas avoir que des retenues d’eau ou des changements de pratiques. La solution passera forcément par les deux. Reste juste un équilibre à trouver».
Contributions des collectivités, élus, associations, et acteurs de l’eau vont donc venir compléter ce diagnostic qui sera présenté en décembre au comité de bassin. Adopté en juin prochain, le plan d'adaptation au changement climatique du Sud-Ouest regroupera ces mesures permettant peut-être de faire face aux incidences du changement climatique.

Mathieu Andreau

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.