Fil info
15:03Dordogne : Entre colère et exaspération -> https://t.co/NCUw6GWJO9
15:02Dordogne : Dominique Bousquet, pour un dernier mandat à la tête des Républicains -> https://t.co/OPVJXzHbQp
14:54RT : Partons à la rencontre de qui se bougent pour améliorer notre quotidien. Adil, entraîneur de jeunes à… https://t.co/yTLQbQ2euk
14:49Périgueux : Partir des besoins des chômeurs et des entreprises -> https://t.co/XFbbbE1Sbg
10:15MAIRE DE CULAN EN COLERE : depuis une semaine le bureau de poste est fermé, cette situation risque de perdurer… https://t.co/3goxhKCdWH
10:13Guéret : RPG, la radio en plein développement | L'Echo https://t.co/kicpJST4fG via
09:07Cublac : Contre la venue du FN: «Se rassembler autour de projets» | L'Echo https://t.co/hxXDU4c5Bj via
09:00RT : Gros bordel sur . Intercité 3604 supprimé et 3614 50 mn retard. Motif. Panne train de nuit
23:13France : PCF : à la recherche des voies de l’unité -> https://t.co/28ZMfG4B7X
22:46France : Mémorial Charles de Gaulle : dix ans d’expos sur la France libre -> https://t.co/EjJsD9YAPD
22:25Neuvic : La santé sur le territoire en débat -> https://t.co/CgAIFdRuAc
22:22Boulazac : Un chantier pour leur mettre le pied à l’étrier -> https://t.co/qMCFIb43Rl
19:51Indre : Le Racc s’impose et respire -> https://t.co/vd0rgay3Wp
19:49Châteauroux : Sur la piste des traces familliales avec les généalogistes -> https://t.co/68jSMmYNZh
19:46Indre : 130 personnes marchent dans la rue pour alerter sur le climat -> https://t.co/sIXMuuqYbC
19:34Tulle : Le plus court, du champ à l’assiette -> https://t.co/uN24SiiWee
19:32Bassillac : Une journée pour créer des vocations -> https://t.co/rVWen0LE0p
19:27Lissac-sur-Couze : Grand vent et petites foulées -> https://t.co/g0UgSJUZxB
18:43Région : Régénération et modernisation -> https://t.co/9aNci6sZRS
18:39Sarlat-la-Canéda : Municipales : Appel à l’unité des gauches et des écologistes -> https://t.co/KhHdx3f933
18:33# # - -Vienne : Ils ont marché pour continuer à jouir d’une planète durable -> https://t.co/4IWl5i2DY5
17:53# # - -Vienne : Le marché du goût fait la part belle à la saisonnalité -> https://t.co/omyxsnS3eV
17:27Les rencontres de la sécurité, plus de photos sur ce lien https://t.co/mAF7AyIFxl https://t.co/mAF7AyIFxl
17:21# # - -Vienne : Les grandes craintes des petits maires -> https://t.co/yhgzhSYwsr
16:05France : Les Rencontres de la sécurité avec le SDIS 23 -> https://t.co/r1c6k2Qllr

Le projet de l’unité de production de pellets torréfiés inquiète des habitants

Bugeat-Viam

L’association «Non à la montagne-pellets» organise une réunion publique ce soir soir à 20 heures au Foyer rural de Bugeat pour parler du projet d’usine à pellets torréfiés sur la zone bois de Bugeat-Viam.
Ce projet est porté par Carbon’Ingen’R Bugeat-Viam (CIBV), une filiale de la société SOMIVAL cofinancée par le fonds régional Dynalim et par le groupe Eiffage. Il consiste à broyer du bois vert pour produire des pellets torréfiés afin de fournir en combustible des centrales électriques fonctionnant au charbon. A terme, il devrait aboutir à la première unité industrielle en Europe de production de pellets torréfiés à partir de bois énergie.  L’objectif est de produire 45.000 tonnes par an dans une première phase en prélevant 100.000 tonnes de «biomasse» provenant de souches, branchages, rémanents forestiers ou de taillis dans un rayon de 80 km autour du site.
La SOMIVAL souhaite implanter son unité de production sur la zone bois de Bugeat-Viam, à proximité de la gare de fret. Cette plate-
forme de 27 hectares avait été créée dans les années 2000 par les collectivités locales pour accueillir une aire de stockage bois. Dans le cadre de ce projet, elle pourrait être valorisée. La société met en avant les créations d’emplois potentiels : vingt pour le stockage et la transformation et entre trente et quarante en forêt pour la collecte et la logistique. Elle souligne aussi le développement économique local de la filière bois et agricole assurant «la valorisation des fonciers traités soit par une replantation soit par une remise en état pour exploitants agricoles». Ce projet ne fait pas l’unanimité parmi les habitants de la montagne limousine. Une association a vu le jour dernièrement pour s’opposer à l’implantation de l’usine. «Non à la montagne-pellets» s’inquiète de la pollution générée par «les poussières, le bruit, les odeurs permanentes», les emplois menacés «par la dégradation des conditions de vie locales dans le sport et le tourisme», par exemple. Elle regrette «le peu d’informations qui circulent auprès des habitants» et dénonce «un discours écologique douteux». L’association s’interroge sur l’impact environnemental sur les forêts, les sols et l’eau et craint «un problème de santé publique». «Il nous semble que ce type de projet a tout d’une entreprise mensongère et dévastatrice, mêlant captation d’argent public, enjeux boursiers, intérêts à court terme et destruction de l'environnement social et naturel», indique-t-elle. Elle ne veut pas voir «un désert en lieu et place de la montagne limousine» !

contact : nonalamontagnepellets@riseup.net.