Fil info
22:08RT : Lubersac : Rencontre émouvante des collégiens avec Robert Hébras -> https://t.co/N9Y5MvN4FI
20:17RT : Le Lardin-Saint-Lazare : Lecta louche sur les fonds publics -> https://t.co/adGIjN6a26
20:11Chamberet : La joie de vivre au pied des Monédières -> https://t.co/yLo4ihv04P
19:35Bassillac : « Un petit festival sympa où on mange bien » -> https://t.co/spTHoueJzs
19:04Le Blanc : Fermeture définitive de la maternité du Blanc : et après ? -> https://t.co/chckaG5H2K
19:03Châteauroux : L’atelier de la poisonnerie sort de ses murs -> https://t.co/2IFlEkNCZ6
19:00Bouesse : Guillaume Cotreau a été le plus véloce -> https://t.co/q9DqKKwsrt
19:00Saint-Marcel : [intégral] Le 37e borlot des vendanges dans la pure tradition pantagruélique -> https://t.co/OLfr1ANasO
18:44 Poste - : La Poste  rien n est arrange -> https://t.co/X1IVy2C5ao
18:13Sarlat-la-Canéda : Un comité de pilotage pour le centre de santé -> https://t.co/fJvoWY1wxE
18:11Périgueux : « Quand on aime les animaux, il faut les respecter » -> https://t.co/24fuwDp2yv
16:47La fête de la citrouille bat son plein à Saint-Laurent. https://t.co/iv2XTiXvZq
16:21Lubersac : Rencontre émouvante des collégiens avec Robert Hébras -> https://t.co/N9Y5MvN4FI
16:04Le Lardin-Saint-Lazare : Lecta louche sur les fonds publics -> https://t.co/adGIjN6a26

Action Climat Brive veut éveiller les consciences

Climat

Regroupant une quinzaine d’associations de la région, le collectif Action Climat Brive organisera, comme son non l’indique, une action pour sensibiliser le grand public au réchauffement climatique. Pour éveiller le plus grand nombre de consciences cette action symbolique se déroulera en parallèle de la Foire du Livre de Brive.

A Brive, un coup d’œil au lit de la Corrèze pourrait suffire à démontrer les conséquences du réchauffement climatique. Mais malgré l’urgence d’une
action globale que peu de dirigeants aujourd’hui n’osent contester, peu de choses évoluent ou alors ne sont certainement pas à la hauteur de l'enjeu tandis que la situation générale de la planète continue de s’aggraver et que les projections sur notre avenir se font de plus en plus inquiétantes. Face à cette problématique mondiale, le lit de la Corrèze pourrait sembler anecdotique sinon anodin. Mais pour le collectif Action Climat Brive,
le choix d’une sensibilisation citoyenne au cœur de la cité du Riant Portail du Midi a sa raison d’être à plus d’un titre. D’abord parce que la cité gaillarde est directement impactée par ce réchauffement avec plusieurs records nationaux enregistrés depuis les années 2000 et des sécheresses récurrentes. Ensuite parce que, si nul n’attend d’une action symbolique un effet direct sur le processus lui-même, sa portée médiatique peut, en
revanche, permettre d’apporter de l’eau au moulin de la cause... à défaut du lit de la Corrèze. Et sur ce point, Brive possède un rendez-vous tout indiqué : la Foire du livre. Avec ses dizaines de milliers de visiteurs, ses auteurs, ses «people», ses politiques et autres VIP...  l’événement littéraire à portée nationale pourrait offrir une caisse de résonance au message véhiculé par le collectif. «Le 11 novembre c’est aussi l’Armistice. Le symbole est de dire stop à la guerre avec la Terre» indique, l’initiateur de cette action, Dominique Gaudefroy, fin connaisseur de la biodiversité locale et président de l’association du Jardin Sauvage. «Aujourd’hui le changement climatique tout le monde en parle mais chacun se sent démuni pour agir. C’est pourquoi nous allons distribuer des badges pour que tous ces gens se reconnaissent et aient envie de lutter ensemble».
Car en fin observateur du territoire, les constats de Dominique Gaudefroy ne sont pas rassurants : «Près de 70% des insectes ont disparu en Europe et on constate depuis des années une remontée des espèces vers le nord. Rien qu’à Brive déjà, on voit par exemple que le brun du géranium (un papillon) prolifère. Les agriculteurs constatent aussi une inquiétante dégénérescence des chênes. Du jamais vu sur le territoire. Les pins envahissent les collines de Brive ce qui montrent bien que le changement est là».
C’est avant tout cet éveil des consciences que veut partager le naturaliste. «Les gens qui sont au courant de ces choses ne doivent pas être les seules à s’en préoccuper. Cela concerne tout le monde et c’est ensemble que nous arriverons à faire quelque chose». Quant aux climatosceptiques qui freinent des quatre fers pour envisager une évolution des comportements, le botaniste rappelle un fait tout simple : «Aujourd’hui 97% des scientifiques certifient que l’homme est à l’origine du changement climatique. Or, la science n’est pas faite de certitudes mais seulement de probabilités»...

Mathieu Andreau


Au programme de l’action climat
Après un premier accueil des auteurs à l’arrivée du train du livre en gare de Brive, vendredi, le collectif profitera, le lendemain, des longues files d’attente se formant des abords de la halle Brassens jusqu’à l’avenue de Paris pour informer et échanger avec les visiteurs lecteurs. Près de 2.500 badges seront distribués à cette occasion. Le second temps interviendra entre chien et loup vers 18h devant le théâtre où des bougies représentant la Terre seront disposées. Le collectif exprimera alors sa volonté de faire face au changement climatique au travers de quelques gouttes d'eau
éteignant les flammes symbole de l'incendie qui gagne la planète. Après cette première action, le collectif organisera des conférences, des débats  avec des personnes compétentes pour expliquer le changement climatique et proposer des solutions locales et des actions plus globales.

Plus de renseignements sur bioclimat19.fr