Fil info
20:57 : un accident s'est produit ce soir sur la route de Lissac : ne voiture avec 4 personnes à bord, seule sur l… https://t.co/fTiHSA75v1
20:19Un accident a impliqué un poids lourd et un véhicule léger mercredi peu avant midi sur la RN145 dans le sens... https://t.co/jkeaj6qssy
18:33Indre : Quatre nouvelles destinations depuis l’aéroport de Châteauroux -> https://t.co/8Oabjx7gMS
18:06Indre : RESF mobilisé contre une expulsion vers le Portugal -> https://t.co/yKZUTfx9Fs
17:58Dordogne : Un opposant à la déviation de Beynac poursuivi pour diffamation -> https://t.co/veFHApZQYw
17:39RT : Sarlat-la-Canéda : Les salariés de Rougié sont toujours aussi mobilisés -> https://t.co/sXL7BqawzG
17:35Dordogne : Des demandes simples et précises -> https://t.co/059l0bAr9e
17:32Sarlat-la-Canéda : Une réfection très attendue -> https://t.co/G6TkBOCcdL
16:50# # - : CFPPA: quand la formation est pertinente -> https://t.co/gyQhig5Syr
16:48# # - -Léonard-de-Noblat : Remise de maillots U11M (poussins) -> https://t.co/D0WfP1uvsw
16:44# # - -le-Long : Adieu 2017, bonjour 2018 -> https://t.co/PENVH9evG9
16:34RT : Corrèze : A20 : Fermeture successive des bretelles des échangeurs n°47 «Donzenac» à n°52 «Noailles» -> https://t.co/ASPwf9dhAI
16:25Corrèze : A20 : Fermeture successive des bretelles des échangeurs n°47 «Donzenac» à n°52 «Noailles» -> https://t.co/ASPwf9dhAI
16:24RT : ✖ Et si les plus jolis villages de France ❤ étaient en ? Encore un doute ? Alors jetez un oeil sur notre a… https://t.co/MA4AZWDPH0
16:23RT : François Guénoc , vice-pésident de l' : « Monsieur Macron, vous avez décidé de mener une guerre d’… https://t.co/lw2isT9F1e
15:59Saint-Capraise-de-Lalinde : Aucune dotation de l’Etat depuis deux ans pour la commune -> https://t.co/9IdGbPIpss
15:48Sarlat-la-Canéda : Les salariés de Rougié sont toujours aussi mobilisés -> https://t.co/sXL7BqawzG
15:21RT : ✖ Et si les plus jolis villages de France ❤ étaient en ? Encore un doute ? Alors jetez un oeil sur notre a… https://t.co/MA4AZWDPH0
14:41RT : ✖ Et si les plus jolis villages de France ❤ étaient en ? Encore un doute ? Alors jetez un oeil sur notre a… https://t.co/MA4AZWDPH0
13:49Douzillac : De victime au banc des accusés -> https://t.co/bDsxNdDxv6
12:55✖ Et si les plus jolis villages de France ❤ étaient en ? Encore un doute ? Alors jetez un oeil sur notre a… https://t.co/MA4AZWDPH0
12:53RT : 🚩INAUGURATION🚩RDV le jeudi 25 janvier 18h Salle Latreille pour un moment musical et gourmand, suivi du concert de N… https://t.co/2nGw2FT40O
12:50RT : mercredi 14 et dimanche 18 février à et : défilé de chars et fête foraine ! 🤡🤖… https://t.co/6l1EMqaLDa
11:02RT : Corrèze : Treignac, une cité qui a du caractère -> https://t.co/q08u6rkPmy
01:52International : La réplique à la « claque » de Trump | L'Echo https://t.co/kGhekzrsp9 via
00:00International : La réplique à la « claque » de Trump -> https://t.co/zB3r3BhE0f
22:53France : Opération autour du burn out -> https://t.co/sHV4vZF3fv
22:52France : Macron flatte les forces de l’ordre et stigmatise les associations -> https://t.co/AlksqZp7zH
22:49France : Les nouveaux contrats aidés vont choisir les employeurs -> https://t.co/zHef32iK3G
22:35 Le bilan 2017 de vice champion de France en Vivement 2028 😉https://t.co/MlYBEIGNdA
21:54Corrèze : Treignac, une cité qui a du caractère -> https://t.co/q08u6rkPmy

Quand la cueillette des champignons vire à l’aventure !

Publication

Spécialiste ès mycologie Benoît Peyre présentera cette année son onzième ouvrage à la Foire du livre. Un carnet de route et d’aventures sur les traces des morilles de feu dans le Grand Nord.

La cueillette des champignon, une grande aventure ? Le parallèle a de quoi laisser sourire. Et pourtant c’est le tour de force qu’a réalisé le spécialiste des champignons, Benoît Peyre, qui a délaissé la Corrèze pour les grands espaces de nos cousins canadiens. Adieu souvenirs et anecdotes de cueillettes, relatés dans Aventures et Mésaventures d'un chercheur de Champignons en 2016, place au grand frisson avec A la poursuite des Morilles de Feu dans lequel Benoît Peyre  retrace sous la forme d’un carnet de route, un étonnant voyage sur un phénomène tout aussi surprenant et méconnu. Les vastes étendues de forêts canadiennes sont victimes chaque année d’innombrables incendies. Dans ces paysages dévastés faits de cendres et de bois calcinés la nature réserve pourtant quelques surprises. Le vivant y reprend peu à peu ses droits et l’une des pionnières en la matière est la rare et très prisée morille.
Un phénomène qui n’a pas manqué d’attiser la curiosité de notre expert qui pendant dix jours, en juin 2016, s’est lancé dans l’aventure accompagné d’un ingénieur forestier local, passionné des morilles de feu et d’une baroudeuse amatrice de grands espaces. «Cette quête était pleine d’incertitudes. Avec plus de 2,66 Mha ravagés par les flammes chaque année au Canada encore fallait-il trouver une zone propice à ce phénomène. Car celui-ci ne survient qu’une seule année après l’incendie». Autant dire que le morilleur n’a pas le droit à l’erreur dans le choix de la zone à explorer au risque de ne crapahuter pour rien, si ce n’est pour entretenir sa condition physique. «Encore plus qu’une cueillette traditionnelle celle-ci avait tous les atours d’une chasse au trésor» commente l’auteur.
Aiguillé par un ami ingénieur spécialisé de l’analyse infra rouge des feux «pour trouver la concordance entre le feu et la pousse», c’est finalement sur la chaîne côtière au Sud de Vancouver, que l’équipe a tenté sa chance dans une zone où 12.000 ha de forêt étaient partis en fumée.   Un périple à la dure, dans les bois,  le froid, au milieu des ours et pas âme qui vive à des kilomètres à la ronde. Sur les traces de ces précieuses morilles de feu, l’auteur a réuni plus de 300 clichés mis en mots par ses soins pour conter cette palpitante aventure d’une cueillette hors du commun. Soixante-douze kilogrammes de morilles cueillies plus tard, si c’est  d’abord l’aventure humaine que retient l’homme, c’est bien ce phénomène que voulait capter l’auteur photographe. Car au delà d’un cercle de «morilleurs» initiés qui se limitent à quelques milliers de personnes, seuls peu de livres avaient abordé ce mystère fongique. Une cueillette qui peut même s’avérer plus que lucrative pour certains qui en trois mois font des morilles leur beurre pour l’année. Mais dans ces vastes étendues de Colombie-Britannique, le pragmatisme de notre aventurier cueilleur corrézien ne tarde pas à refaire surface. «Ce sont des milliers de tonnes qui ne sont pas exploitées chaque année. Et dieu sait que ce n’est pas lourd une morille».

L’auteur sera présent les 10, 11 et 12 novembre au kiosque 21 de la Foire du livre.

Mathieu Andreau

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.