Fil info
18:50Indre : Changer le regard sur Alzheimer pour mieux comprendre -> https://t.co/beuifJVFP1
18:49Châteauroux : [intégral] Adam et Eve entrent en scène -> https://t.co/B5pzdszS5h
18:33Périgueux : La cérémonie des pauvres -> https://t.co/NUQzzRvMDQ
18:311er match du les en grève sont présents pour les soutenir ! https://t.co/gJJ48CCFrq
18:31Périgueux : La suppression du Tode sera-t-elle la fin des saisonniers ? -> https://t.co/zN4kWBFT0Q
18:28Périgueux : Une association, pas une entreprise -> https://t.co/y9lpcQ63nn
18:25Périgueux : La santé, les impôts, les énergies renouvelables -> https://t.co/hYpZRJJd69
17:48Conseil municipal de Guéret : la vidéosurveillance un premier débat avant d'autres https://t.co/wqZxsvgOnE https://t.co/wqZxsvgOnE
16:50Bergerac : Les ordures au menu du conseil d’agglo de rentrée -> https://t.co/Tf4tQjepMZ
16:45Soulac-sur-mer : le désamiantage du Signal va pouvoir commencer - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/l7KcQqjZPn
16:31RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
16:25Le Pont-Chrétien-Chabenet : Être Pontcabanois rassemble 90 convives -> https://t.co/oZQnZ4C2cI
16:21 Si à vous découvrez cette taxe cela fait longtem… https://t.co/mVTNsIBN8q
16:10 Partenariat public-privé,ils disent.
16:00RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
15:26Périgueux : Un nouvel écrin pour la Vélorution -> https://t.co/4FNeOX5VBg
15:23Marsac-sur-l'Isle : Le cirque Falck pose sa piste aux étoiles au parc des expos -> https://t.co/t09m7UI5qs
12:56RT : L’Histoire retiendra qu’un continent de 500 millions d’habitants a regardé ses pieds lorsque 58 naufragés frappèren… https://t.co/abxWhFhYop
12:55RT : L' est le dernier bateau à secourir les migrant.e.s naufragé.e.s en Méditerranée. Et on veut l'en empêcher… https://t.co/dKpRGX6ur3
10:40RT : Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
10:35Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb

Demain, qui défendra les consommateurs ?

Social

L’AFOC Corrèze participe bénévolement à différentes commissions régionales et départementales pour défendre les intérêts des consommateurs. Elle assure 600 heures de permanence par an et participe à bon nombre de Commissions. La baisse de 40% des dotations de l’Etat prévue en 2018 affectera fortement cette mission de service publique.

Les bénévoles de l’association Force Ouvrière Consommateurs de Corrèze souhaitent alerter les citoyens de la menace qui pèse sur l’ensemble des associations de défense des consommateurs. Les réductions de crédits qui vont grandissantes chaque année, jusqu’à celle de 40% annoncée pour 2018, assurent un avenir catastrophique pour la continuité du travail engagé jusqu’alors par ces structures. L’AFOC 19 assure des permanences du lundi au jeudi de 14h à 17h et le vendredi sur rendez-vous. Ces permanences sont ouvertes à tous les consommateurs sans distinction. Les personnes ayant besoin d’un accompagnement ou d’une médiation pour régler un litige à l’amiable avec un professionnel quel qu’il soit doivent toutefois prendre une adhésion annuelle. Outre les 600 heures/an de permanence que les quatre bénévoles assument, l’AFOC 19 est sollicitée pour participer à des commissions préfectorales telles que la commission DALO (droit au logement opposable) ou la CCAPEX (commission de coordination des actions de prévention des expulsions). Elle siège également au Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERTS).

Baisse des APL

Près de 25 gros dossiers sont étudiés chaque année en plus des mails et des appels quotidiens. «Cette année, nous avons reçu plus de 400 appels de personnes qui se plaignent de harcèlement commercial par téléphone» décrivent Nicole Massat et Bernard Crozevialle, bénévoles de l’AFOC 19. Sur les villes de Brive et Tulle, des problématiques liées au logement sont souvent à l’ordre du jour.  L’AFOC 19 observe avec inquiétude les conséquences de la baisse des APL qui affectera sans nul doute la politique de construction de logement des bailleurs publics et privés. De l’inquiétude, il faudra bientôt faire face aux résolutions des problèmes engendrés voire entamer une grande réflexion sur la question du logement. Mais qui sera à même de participer, à même de s’investir si le monde associatif se voit sans cesse amputé du soutien des pouvoirs publics ? Quels bénévoles seront prêts à s’engager ?  La loi 1901 sera-t-elle pernicieusement sabotée comme le Code du travail fut sabordé récemment ? Qui sera garant de la justice économique et sociale si les associations de défense des consommateurs disparaissent ? Qui défendra leurs droits dans les domaines de la téléphonie mobile, d’internet et du commerce en ligne où le nombre de litiges ne cesse d’augmenter ?
Les arnaques aux panneaux photovoltaïques, dont les sociétés revendeuses fondent comme neige au soleil, qui les dénoncera aux côtés des personnes abusées ? Les escroqueries des vendeurs de voitures d’occasion que le manque de contrôleur de la DCCRF ne peut empêcher, qui saura les dénoncer et épauler les acheteurs bernés? Les avocats, les notaires, les huissiers ?

Science fiction et réalité

Ce 21ème siècle numérique et digitalisé va galopant et laisse des populations fragilisées sur le bord de la route. Certains rêvent d’installer dans les campagnes des cabines de santé connectées dites autonomes pour pallier les déserts médicaux. Ainsi, le patient devenu usager viendrait renouveler son ordonnance ou faire son bilan de santé sans l’expertise humaine et directe d’un médecin en capacité d’écouter et ressentir puisque
celui-ci se trouvera derrière un écran à des milliers de kilomètres ! De telles installations existent déjà à Paris sous le nom «Consult Station». Une perspective digne d’un roman dystopique façon Isaac Asimov qui verrait les nantis, les savants et les puissants vivre sur Mars gérant de pauvres hères restés sur leur planète dévastée, stérile, devenue radioactive par la force d’un président au nom de canard...
Redescendons sur Terre et posons-nous la question : mais jusqu’où ira cette déshumanisation ? Jusqu’où ira cette implacable austérité liée à une sempiternelle crise économique qui dure, qui dure, qui dure...

Sabine Parisot

L’AFOC 19 se situe au 21 de la rue Jean Fieyre à Brive. Les permanences sont ouvertes du lundi au jeudi de 14h à 17h, le vendredi sur RDV.
Renseignements et informations au 05 55 23 72 88 ou par mail : afoc.afoc@laposte.net

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.