Fil info
23:18France : Carlos Tavares s’octroie un million sur le dos des ouvriers allemands ! -> https://t.co/UFmKxizjZB
23:15France : Vincent Bolloré en garde à vue pour soupçons de corruption -> https://t.co/y5A14WMOrm
21:24 Structure qui ne sert à rien, malheureusement...
21:19Assises Creuse : plaidoiries bien menées... mais pas assez https://t.co/pNMD42OiOb https://t.co/pNMD42OiOb
21:18Région : Plaidoiries bien menées... mais pas assez -> https://t.co/u1bS0wOBY5
19:24Indre : CIO en danger, les fonctionnaires alertent -> https://t.co/iiWMOKQXaB
19:22Indre : Buzançais-Loches sur la bonne voie ? -> https://t.co/VrSq9rA5Sf
19:20Bugeat : Un trail technique dont la popularité augmente -> https://t.co/xLFmVQ24wv
19:18Indre : Festival des Capables : culture et spectacle pour tous ! -> https://t.co/FGWGc4MpeO
19:01Périgueux : Maltraitants contre leur gré -> https://t.co/Jdxdv4Pn3S
19:01Corrèze : Devoir de mémoire international -> https://t.co/triMrDL3Wv
18:59Périgueux : A la découverte du groupement -> https://t.co/L6V2z4GDLZ
18:00Annesse-et-Beaulieu : Une visite auprès des victimes de l’insécurité routière -> https://t.co/8moscRPHtC
17:22Bergerac : Ciné, gastronomie, expos... le mois de mai aux couleurs de l’Italie -> https://t.co/LuwsyJdwbt
17:21Région : Le parquet de Paris ne fait pas appel du jugement -> https://t.co/rxki1m9uZ7
17:03Saint-Léon-sur-l'Isle : Une réunion publique explosive -> https://t.co/kBZhNuk4nF
17:03Saint-Léon-sur-l'Isle : Une réunion publique explosive -> https://t.co/Cl7NCP3IpN
16:10Sarlat-la-Canéda : Le 1er mai ne restez pas sur le quai -> https://t.co/dEQnDFy0ie
15:56RT : Votre mobilisation est nécessaire https://t.co/9yZASTLLyG https://t.co/G4UwLdwZzM
15:49Trélissac : Lucien Chataignier, un homme d’écoute et de vérité -> https://t.co/y1jXNRiFRl
15:43Dordogne : Quinze jours de culture occitane -> https://t.co/c5g2bN1acH
13:58Comme le député creusois d'ailleurs... ... honte à eux ! https://t.co/TJ516URyhc
13:43Dordogne : Les cheminots chahutent le député LREM de la première circonscription -> https://t.co/BIIfcPiKNc
08:21RT : Région : Le fret ou l’erreur d’aiguillage -> https://t.co/eza8X0WfD1

Une stabilité mâtinée de craintes

Economie

Le rendez-vous désormais semestriel de la CCI destiné à prendre le pouls des entreprises corréziennes est dans la droite ligne du précédent exercice  et confirme les «signaux encourageants» entrevus en septembre dernier.
Après la publication de sa précédente étude la CCI de la Corrèze restait dans l’expectative «rebond ou reprise pérenne ?». Six mois plus tard alors  que l’Insee a annoncé une croissance du PIB de 1,9% en 2017 «soit son plus haut niveau depuis six ans» souligne Françoise Cayre, les signes de reprise semblent bien au rendez-vous au niveau national. L'accélération de l’activité en France en 2017 s’explique essentiellement par l’investissement : celui des entreprises (+4,3% en 2017) et celui des ménages (+5,1%).
Mais qu’en est-il en Corrèze ?
«L’activité est globalement en hausse avec une bonne tenue des investissements et les effectifs salariés sont stables voire en hausse» souligne la présidente de la chambre consulaire. «Nous notons une amélioration des chiffres d’affaires pour près d’une entreprise sur deux pour le deuxième semestre 2017 avec un solde positif de plus 10 points par rapport à notre précédente enquête»  détaille Anne Manbrini, responsable du pôle études et observation économique de la CCI. Au milieu de ce tableau réjouissant tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Si l’amélioration est nette dans l’industrie, le BTP et les services, les résultats sont plus mitigés dans le secteur du commerce.  
Une certaine érosion des marges est à nouveau constatée en particulier dans le commerce et le secteur des cafés-hôtel-restaurants. Une érosion qui ne manque pas d’avoir des impacts sur la trésorerie. Dans ce contexte, les dirigeants notent néanmoins un maintien des effectifs salariés et une légère progression dans une entreprise sur 5.
Les perspectives 2018 laissent entrevoir une certaine stabilité et une amélioration des chiffres d’affaires dans quatre entreprises sur 10. Ces  bonnes orientations restent beaucoup plus nuancées pour le commerce et l’hôtellerie où le maintien des marges demeurent une grosse préoccupation.
«Au final si l’amélioration du solde d’opinion reste positif, elle l’est moins qu’au précédent semestre» précise Anne Manbrini.
«La croissance ne se traduit pas dans la hausse des prix. Nous sommes confrontés au problème persistant de la croissance française qui reste inférieure à celle de la zone euro. C’est le reflet de la déficience structurelle» note Jean-Michel Nogue, directeur départemental de la Banque de  France.
Si la croissance est globale au sein de la Nouvelle Aquitaine, elle l’est grâce à l’export des produits alimentaires et d’alcool vers la Chine. Un dernier secteur dans lequel la Corrèze ne pèse pas lourd. Idem pour le BTP qui connaît à l’échelle de la région une croissance de 5,3% «essentiellement porté par l’arc atlantique» précise son adjoint, Fabrice Bugnon-Murys.
Représentant 5% du poids économique de la nouvelle région, la reprise corrézienne tarde à se faire ressentir.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.