Fil info
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).

Installation d’une cellule de veille « loup »

Environnement

Dans le cadre du plan d’action national sur le loup, le préfet de la Corrèze a installé, le jeudi 22 février dernier, une cellule de veille dans le département.

Le dernier loup tué en Corrèze l’a été en 1918 à Meilhards. Les derniers animaux seront aperçus sur la commune de Saint-Hilaire-Luc en 1947. Soixante-dix ans plus tard, serait-il de retour sur le département ?
Sa présence est attesté dans le Cantal et le Puy-de-Dôme depuis quelques années déjà. «Depuis le début d’année 2017, un certain nombre de signalements ont été faits, mais aucun indice prélevé n’a pu confirmer la présence du loup sur le territoire corrézien», indique la Préfecture dans un communiqué. Pourtant Bertrand Gaume, le préfet, a souhaité mobiliser l’ensemble des acteurs concernés par le sujet afin d’anticiper une éventuelle détection de l’animal en Corrèze. Ainsi, dans le cadre du plan d’action national sur le loup 2018-2023 de Nicolas Hulot, le préfet de la Correze a installé, jeudi 22 février dernier, une cellule de veille. Elle est composée de représentants des services de l’Etat, des collectivités territoriales, des professions agricoles et forestières, des associations de protection de la nature, des représentants des chasseurs et des lieutenants de louveterie.
Elle a pour missions principales le suivi de la présence du loup en effectuant des relevés d’indices, une expertise des témoignages, la création éventuelle d’un réseau d’observateurs, puis l’échange d’informations et la diffusion d’une information transparente et objective auprès du public.
La Canis Lupus a recolonisé la France depuis le début des années 1990, à partir de la population italienne. Elle est maintenant présente dans 35 départements du Sud-Est, du Massif Central et des Pyrénées mais aussi dans le massif vosgien et en Lorraine. En 2017, l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage a estimé la population de loups en France à 360 individus. En comparaison, 2.000 loups vivent en Espagne et entre  1.000 et 1.500 en Italie.
Les loups présents dans notre pays ont un pelage à dominante beige-gris, avec un liséré noir sur les pattes antérieures. Ils présentent un masque facial clair. Le dos montre des nuances plus foncées que la partie inférieure du corps, notamment en hiver*.

Que faire en cas d’observation de loup ou d’indices de sa présence ?  Contacter rapidement un agent de l’ONCFS du département au 05 55 26 48 15.

(*) Pour tout savoir sur le loup en France : http://www.loup.developpement-durable.gouv.fr.