Fil info
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).
06:30[Revue de Presse] Ça se passait comme ça à … Procès : les salariés n’ont rien oublié ! De p… https://t.co/SH46Xxvdal
00:31[Europe] Homologues danois reçus par l'école hôtelière du Périgord ! 👉 https://t.co/byHmj6wWCM

Le bio pointe son bout du nez vert !

Agriculture

L’agriculture en bio se développe. La forte demande du marché pourrait accélérer le mouvement. Du 26 au 30 mars, la chambre d’agriculture  valorise  ses pratiques :  7 exploitations en bio ouvriront leurs portes au public.
Les chiffres font saliver. Si la part du bio ne représente que 4% du marché alimentaire national, il connaît une progression constante de +16% par an  dont une année record en 2016 à +21,7%. Par conviction ou par opportunisme, la filière bio pourrait attirer de nouvelles vocations et pourquoi pas en
Corrèze, un département très peu concerné par le bio (lire encadré) avec seulement 6% de ses exploitations. Passer en bio, et plus globalement tendre vers une agriculture durable, nécessite des connaissances techniques, de nouvelles compétences, une toute nouvelle façon de penser son
travail «Il faut avoir envie d’y aller. Une fois qu’on attaque cette conversion, il faut y rester» insiste Serge Borie éleveur bio en veau de lait sous la mère à Ladignac-sur-Rondelle. Son cheptel est composé d’une soixantaine de mères pour une ferme d’une soixantaine d’hectares. Il s’est converti au bio en 2013.
«La valeur ajoutée est faite sur la technique parce qu’on vise l’autonomie alimentaire. En bio ce qu’il faut, c’est faire un produit fini
sinon ce n’est pas la peine» explique Serge Borie. Il vise la vente chaque année de 40 veaux de lait, 10 veaux rosés ou broutards et une douzaine de vaches. Production de fourrages, valorisation des prairies font partie de sa démarche globale qui ressemble par bien des aspects à ce que des générations de paysans ont pratiqué avant le virage de la mécanisation et de la production intensive d’après-guerre. Afin de valoriser des «itinéraires
bio-logiques» et de partager des expériences de conversion, la Chambre d’agriculture de la Corrèze organise la première édition d’une semaine départementale du bio. Sept exploitations ouvriront leurs portes du 26 au 30 mars.
«Le bio fait partie aussi des parcours intéressants pour l’envie des agriculteurs, la valorisation technique et la reconnaissance environnementale de nos territoires. On a intérêt à rentrer dans cette démarche car ce sont des attentes sociétales. On n’oppose personne. Il y a de la place pour tout le monde» constate Tony Cornelissen, le président de la chambre.  
Serge Hulpusch

L’agriculture Bio en Corrèze en 2016
- Nombre de fermes : 232 sur un total de 3.730, soit 6,2%.
- Surfaces certifiées : 6.324 ha
et en conversion : 2.840 ha
- Total surfaces bio : 9163 ha (10e rang régional sur 12)
- % SAU bio : 4% (8e rang
régional sur 12)
- Nombre de transformateurs : 50 et de distributeurs : 14
- Productions végétales :
- Céréales 5,67% ; Oléagineux 0,47% ; Protéagineux 0,13% ; Fruits 6,97% ; Légumes frais 0,41% ; Vigne 0,17% ; Cultures fourragères et prairies
temporaires 16,67% ; Surfaces toujours en herbe 69,15% ; PPAM (Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales)  0,36%.
- Productions animales bio  
en equivalent UGB (unité
de gros bétail) :
- Vaches viande 55% (2.880 bêtes) ; Vaches lait 8% (357) ; Poulets 16% (89.679) ; Poules 1% (2.896) ; Porcs 11% (1.921) Truies 1% (142) ; Brebis viande 7% (1.939) ; Chèvres 1% (339).
Rens. portes ouvertes au 05.55.21.55.58.