Fil info
22:44International : Gênes : derniers espoirs pour trouver des survivants -> https://t.co/X0fRad7Swd
22:40International : Tunisie : projet de loi pour l’égalité homme-femme -> https://t.co/9Vv7h9uXiF
20:47 Bravo à la Fondation. On ne sait plus quoi… https://t.co/BMEuydKenx
19:58Neuvic : Le revenu des producteurs en débat -> https://t.co/JTLNaLugAJ
19:41Atur : En mémoire des martyrs de la brigade Alsace-Lorraine -> https://t.co/wHO9v114e1
19:36Bassillac : La mémoire d’André Debet honorée -> https://t.co/Z1clq7lB5D
18:35Indre : [intégral] Rendez-vous nocturne avec les professionnels du Bien-être -> https://t.co/FVuEzFTWr6
18:33Indre : Il raconte le stage vu de l’intérieur -> https://t.co/IUd4PG9Zb4
12:35 Bravo aux personnes qui ont su expliquer e… https://t.co/9tuDJI9CfA
12:00 cérémonies du 15 août. Nathalie Marcillac interpréte le Chant des Partisans https://t.co/MXjx7zpgmt
11:34 cérémonies du 15 août défilé avec l'harmonie Sainte Cécile https://t.co/1OFVeU0BuU
11:25Un nouvel article sur le chantier d'Eymet 😃 Merci ! https://t.co/15uxHbgEFG(p%C3%A9rigueux/LEcho-Dord… https://t.co/TSlKHuIGbD

Un carton vert pour calmer les nerfs

Football

«Veiller au respect de tous et à l’éthique de notre sport». Cette phrase de Jean-François Bonnet est venue clore son discours introductif au séminaire contre la violence dans les stades de football. Il réunissait samedi dernier les instances départementales, des joueurs, éducateurs, capitaines d’équipes, dirigeants et arbitres.
Le début de saison du football corrézien s’était vu entaché de gestes et de paroles violentes envers deux membres du corps arbitral entraînant un certain nombre de jours d’ITT pour ces derniers. Des attitudes qui avaient engendré le gel des rencontres des 9 et 10 décembre.
Un cortège de 120 personnes avait marché symboliquement dans les rues de Brive le même week-end pour exprimer son indignation et s’opposer à la montée des incivilités dans les stades.
Après quoi le District de Football de la Corrèze avait entamé une réflexion collégiale qui a abouti à l’organisation de plusieurs actions dont un  séminaire afin de «trouver ensemble des actions pour endiguer la violence sur et autour des terrains. Associer dans un même effort et la même solidarité toutes les parties qui le souhaitent -les instances du football, l’amicale éducateurs, l’UNAF, l’Association des Présidents des clubs de Football de la Corrèze, les arbitres et les clubs- aidé par les différents représentants de l’état. Car chacun de nous doit travailler, chacun de nous doit s’améliorer, pour veiller au respect de tous et à l’éthique de notre sport». C’est ainsi que Jean-François Bonnet, président du District de Football de la Corrèze a entamé ledit séminaire avant d’enchaîner avec les trois ateliers prévus au programme.
Alex Boudet s’est fait le rapporteur du premier dont la thématique était «Soyons Sports en départemental 2 et 3». Une nouvelle charte sera rédigée et signée avant chaque match pour remettre le code de bonne conduite du sportif et de ses supporters au cœur de chaque rencontre. «Plaisir, respect, engagement, tolérance et solidarité» seront les valeurs fondamentales qui devront être portées très solennellement par chaque membre de la famille du football. «C’est l’histoire du colibri, chacun doit faire sa part du travail. Seul on est rien» a ponctué Alex Bonnet.
Et pour allier le geste à la parole,  moyens coercitifs mais aussi et surtout, encourageant l’attitude positive sur la pelouse comme dans les tribunes seront mis en place dès le 16 mai prochain à Perpezac-le-Noir à l’occasion des finales jeunes. L’usage du carton blanc et du carton vert était déjà d’actualité pour les matchs des U11 et U13, il sera étendu à l’ensemble des catégories jusqu’aux seniors.
L’arbitre ajoutera un carton blanc à son panel. En cas de contestation il sera en mesure de sortir un joueur dix minutes.  Cinq référents «carton vert» seront choisis parmi les dirigeants de clubs, le corps arbitral, les éducateurs, joueurs et partenaires. Ils seront chargés d’observer le terrain dans son ensemble pour repérer gestes et attitudes de bon aloi. Supporters, joueurs, éducateurs, arbitres pourront se voir attribuer un carton vert. «C’est à rôder» a conclu Jacky Baussian, membre du club de Tulle et rapporteur de l’atelier «Carton vert».
«Sur les 300 matchs par semaine que compte la Corrèze, il y a et il y aura forcément des dérapages» reconnaît Gérard Lenoir, secrétaire général du Comité Olympique Départemental et Sportif.
Le troisième atelier avait la délicate mission de plancher sur le «Suivi des matchs à risque et équipes à «problèmes»». La commission éthique  jouera pleinement son rôle : repérage de joueurs régulièrement sanctionnés, un troisième arbitre sollicité, un référent sécurité par club, une veille des propos sur les réseaux sociaux, un banc de touche accompagné, un appui des forces de l’ordre pourra être sollicité.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.