Fil info
19:01# # - -Vienne : Les gilets jaunes sur l'air de "Y'en a marre" -> https://t.co/sEPRyMSihi
18:32Trélissac : Le Grand Périgueux inaugure sa série d’itinéraires alternatifs -> https://t.co/6IXnrTAYIo
18:28Sarlat-la-Canéda : Magnifique performance de Jacques Gamblin -> https://t.co/A4cVVGk7O7
18:25Sarlat-la-Canéda : Le palmarès des films du bac -> https://t.co/qEkkAvPYso
18:09Dordogne : Une marée jaune déferle sur la Dordogne -> https://t.co/Ra9pTzSJCm
17:46Sarlat-la-Canéda : Trois Salamandres pour Edmond -> https://t.co/Xv6XswXGJS
17:37Dordogne : Les communistes en reconquête -> https://t.co/QgONSR4zfM
17:05C’est une tradition ancestrale qui perdure malgré le classement du site en réserve naturelle : la pêche à l’étang d… https://t.co/8hHfcrhFeC
17:01Le réseau Aliso accueillait fin octobre l’organisation d’une Préjugix party à Guéret. Le projet Préjugix 200mg port… https://t.co/9F1SVRpF0G
16:50RT : Le constat de la FDSEA et les JA de la Creuse est sans appel : "L’augmentation des charges n’est plus tenable pour… https://t.co/jMOWvIeD8i
16:49RT : "La Convention internationale des droits de l'enfant : genèse, réalité et ambitions" assurée par Thierr… https://t.co/seHh49BK5j
16:45RT : Avec les nous déposerons un texte de de loi pour le prélèvement à la source des multinationales présent… https://t.co/eoGnwxwC24
16:45RT : Les riches polluent 2000 fois plus que les pauvres. En toute logique, on fait payer la transition écologique aux se… https://t.co/3cf9z4Syxk
15:49RT : à Mulatet. Passage toutes les 15 min environ. Barrages aussi à Naves et Seilhac. https://t.co/2uvw2O6Rgg
11:14don du sang Le 29/11/2018 de 16:00 à 19:00 salle des fetes - agonac 💻https://t.co/Ds9TMR7rwi https://t.co/27yE8ZNZCO
11:10don du sang Le 26/11/2018 de 15:00 à 19:00 centre de la communication - perigueux 💻https://t.co/v8x9ahWJBjhttps://t.co/ItaX2jib7s
11:06don du sang Le 24/11/2018 de 08:00 à 12:00 centre de la communication - perigueux 💻https://t.co/bKLC6tK71shttps://t.co/xe6O0xsUbQ
10:59don du sang Le 19/11/2018 de 15:30 à 19:00 centre gerard philipe - coulounieix 💻https://t.co/bcr56dGt8Bhttps://t.co/rWyL7S3Idr
10:50Le constat de la FDSEA et les JA de la Creuse est sans appel : "L’augmentation des charges n’est plus tenable pour… https://t.co/jMOWvIeD8i
09:30 12ème journée : Brive vs Oyonnax en direct A 14H https://t.co/0HdkffINfw
21:44Corrèze : Plus de 2.000 gilets jaunes expriment leur ras le bol -> https://t.co/HysZpjfPQQ

Scène Nationale Brive-Tulle : L’empreinte vous tend la main

Culture

La Corrèze comptait deux scènes conventionnées distantes de quelques kilomètres l’une de l’autre ; elle sera, désormais, le berceau de la 76ème scène nationale de France et la 7ème de Nouvelle Aquitaine. Labellisée depuis avril 2017, elle a été baptisée par son conseil d’administration après un vote et une sollicitation publique.

Un nom inspiré par un livre signé Pierre Bergounioux et illustré par Henri Cueco : L’empreinte.    
«Je suis de Brive. Si j'ai mis longtemps à concevoir qu'on puisse naître ailleurs, vivre autrement, ce fut par la force des choses. Une officieuse main y avait travaillé dès l'âge permo-carbonifère, tandis que nous étions encore dans les limbes, à attendre. Elle avait disposé, en rond, des collines égales ou alors taluté le pied de la montagne limousine, au bord de l'Aquitaine, puis enfoncé le pouce à leur jointure». Ce sont les mots de Pierre Bergounioux tirés de son livre L’empreinte paru en 1993. Le peintre Henri Cueco l’avait illustré de lithographies. Le choix s’est fait parmi les 400 propositions auxquelles 200 personnes avaient participé. Les 24 membres du conseil d’administration de l’EPCC Brive-Tulle ont tranché avec 13 voix pour L’empreinte, 7 pour celui de
Route 89 et 4 «pages blanches». Au-delà du nom, il y a des missions qu’une scène nationale doit porter : l’offre d’une programmation de spectacles vivants en lien avec son temps, avec la multiplicité des expressions artistiques contemporaines et des publics. La première saison donnera 200 représentations de 65 spectacles sur l’ensemble du territoire. Parmi lesquelles trois noms d’artistes corréziens, Marie-Pierre Bésanger du Bottom Théâtre, Karelle Prugnaud de la Cie L’envers du décor et Simon-Pierre Bestion de la Tempête. D’autres issus de la Grande Région : Les Indiscrets, Kristoff  Hiriart, Fidel Fourneyron, la Cie Vous êtes ici, Florence Lavaud, Marion Conejero.
Une programmation accessible à tous, économiquement parlant également. La politique tarifaire prévoit un abonnement Famille avec 21 spectacles dédiés à ce profil, des plus jeunes jusqu’aux ados qui verront des spectacles venir dans leurs collèges et lycées.
Sur le champ de la recherche, elle se doit de soutenir la création des artistes, leur résidence. De ce côté, des nouvelles figures arrivent : Barbara Métais-Chastanier, autrice dramaturge et maîtresse de conférence en littérature française contemporaine. Elle s’attachera à la programmation jeune public pour trois saisons. Sylvain Creuzevault, comédien metteur en scène nouvellement installé en Haute-Vienne, à Eymoutiers où il installe dans les anciens abattoirs, un nouveau lieu de théâtre. il présentera quatre pièces lors de la première saison. Christian Rizzo sera le parrain de DanSe en Mai 2019. Christian Rizzo est directeur de l’institut chorégraphique international basé à Montpellier. Ce toulousain fut rocker, créateur de vêtement, plasticien avant de danser définitivement. Ses chemins de traverse lui dictent une vision transversale de la création, de la formation et de l’éducation artistique.
Du beau monde débarque en Corrèze. Mais c’était déjà le cas avant. Alors où est la différence ?
Un nom, des missions et... du «pognon» ! Elle est là. L’Empreinte bénéficiera d’une enveloppe de 500.000€ de la part de l’État. Son budget est parmi les trente scènes nationales les mieux dotées du territoire français. Au total, l’Empreinte pèse 3.150.000€. Un chiffre auquel toutes les strates administratives contribuent : Région (339.000€), Ville de Brive (1.340.000€), Ville de Tulle (273.000€) et département (230.000€ dont 80.000€ de subventions complémentaires qu’ «il» octroiera à la condition de remplir deux objectifs  : la culture pour tous les Corréziens et la qualité des relations partenariales avec les artistes du département. Fichtre, diantre ! Molière était corrézien ?

Sabine Parisot

 


L’empreinte, c’est...
6 représentants de la Ville de Brive,
3 représentants de la Ville de Tulle,
2 représentants de l’État,
2 représentants de la Région Nouvelle Aquitaine
2 représentants du Département de la Corrèze
8 personnalités qualifiées
1 représentant du personnel
28 salariés permanents
Une 30aine d’intermittents