Fil info
19:01# # - -Vienne : Les gilets jaunes sur l'air de "Y'en a marre" -> https://t.co/sEPRyMSihi
18:32Trélissac : Le Grand Périgueux inaugure sa série d’itinéraires alternatifs -> https://t.co/6IXnrTAYIo
18:28Sarlat-la-Canéda : Magnifique performance de Jacques Gamblin -> https://t.co/A4cVVGk7O7
18:25Sarlat-la-Canéda : Le palmarès des films du bac -> https://t.co/qEkkAvPYso
18:09Dordogne : Une marée jaune déferle sur la Dordogne -> https://t.co/Ra9pTzSJCm
17:46Sarlat-la-Canéda : Trois Salamandres pour Edmond -> https://t.co/Xv6XswXGJS
17:37Dordogne : Les communistes en reconquête -> https://t.co/QgONSR4zfM
17:05C’est une tradition ancestrale qui perdure malgré le classement du site en réserve naturelle : la pêche à l’étang d… https://t.co/8hHfcrhFeC
17:01Le réseau Aliso accueillait fin octobre l’organisation d’une Préjugix party à Guéret. Le projet Préjugix 200mg port… https://t.co/9F1SVRpF0G
16:50RT : Le constat de la FDSEA et les JA de la Creuse est sans appel : "L’augmentation des charges n’est plus tenable pour… https://t.co/jMOWvIeD8i
16:49RT : "La Convention internationale des droits de l'enfant : genèse, réalité et ambitions" assurée par Thierr… https://t.co/seHh49BK5j
16:45RT : Avec les nous déposerons un texte de de loi pour le prélèvement à la source des multinationales présent… https://t.co/eoGnwxwC24
16:45RT : Les riches polluent 2000 fois plus que les pauvres. En toute logique, on fait payer la transition écologique aux se… https://t.co/3cf9z4Syxk
15:49RT : à Mulatet. Passage toutes les 15 min environ. Barrages aussi à Naves et Seilhac. https://t.co/2uvw2O6Rgg
11:14don du sang Le 29/11/2018 de 16:00 à 19:00 salle des fetes - agonac 💻https://t.co/Ds9TMR7rwi https://t.co/27yE8ZNZCO
11:10don du sang Le 26/11/2018 de 15:00 à 19:00 centre de la communication - perigueux 💻https://t.co/v8x9ahWJBjhttps://t.co/ItaX2jib7s
11:06don du sang Le 24/11/2018 de 08:00 à 12:00 centre de la communication - perigueux 💻https://t.co/bKLC6tK71shttps://t.co/xe6O0xsUbQ
10:59don du sang Le 19/11/2018 de 15:30 à 19:00 centre gerard philipe - coulounieix 💻https://t.co/bcr56dGt8Bhttps://t.co/rWyL7S3Idr
10:50Le constat de la FDSEA et les JA de la Creuse est sans appel : "L’augmentation des charges n’est plus tenable pour… https://t.co/jMOWvIeD8i
09:30 12ème journée : Brive vs Oyonnax en direct A 14H https://t.co/0HdkffINfw
21:44Corrèze : Plus de 2.000 gilets jaunes expriment leur ras le bol -> https://t.co/HysZpjfPQQ
19:38RT : Dordogne : Une marée de gilets jaunes sur la Dordogne -> https://t.co/tUSBvfYYLI

L’unité contre la loi des marchés

Politique

Pendant deux jours ce week-end, les communistes corréziens se sont réunis au Pont des Angles pour leur traditionnelle fête estivale. Au programme expositions, concerts et débats politiques. L’occasion d’appeler à l’unité de la gauche et des luttes sociales pour donner une nouvelle orientation à l’Europe lors des prochaines élections.

Alors même que les conflits sociaux et notamment celui du service public ferroviaire se poursuivent, les militants communistes de la Corrèze recevaient hier, une représentante du Conseil National du parti  pour débattre des enjeux des futures élections européennes, bien souvent boudées par les électeurs. Mais à l’heure d’une France empêtrée dans le discours de la «start up nation» militants et représentants ont pointé tous les enjeux de cette prochaine échéance électorale sans en éluder ses dangers. «L’enjeu fondamental est de remettre en cause la manière dont s’est construite l’Union Européenne. On voit bien que les peuples sont les laissés pour compte au détriment de la finance qui est la principale bénéficiaire, ce qui conduit à un de très importants phénomènes de rejets et malheureusement à une montée de l’extrême droite en Europe, extrêmement dangereuse. Tout cela nous conduit vers des régressions civilisationelles très importantes. L’objectif de ces élections est bien de porter un projet alternatif à l’Europe actuelle et aux nationalismes parce que la réponse se trouve dans un projet qui met au cœur les intérêts populaires. Tout l’enjeu est de faire en sorte que l’argent qui est produit par la Banque européenne mais aussi par toute l’évasion fiscale permettent un investissement massif pour récupérer des droits et réinvestir dans le service public notamment après des années de politique d’austérité» détaille la responsable national du PCF.
Dans une France politique encore meurtrie par l’accession d’Emmanuel Macron au pouvoir autant à droite qu’à gauche Anne Sabournin ne peut que prôner le rassemblement le plus large possible «pour rester dans la compétition» malgré toutes les dernières turpitudes. «Face à Macron qui est pour l’instant en tête des sondages et au Front national qui grimpe, le rassemblement est plus que jamais nécessaire mais malheureusement il y a des portes qui sont fermées comme celle de la France Insoumise pour le moment. Il y a des discussions avec d’autres forces de gauche mais je pense profondément que pour réussir le rassemblement il faut que ce soit à la base, les gens qui luttent que ce soient les Français qui obligent les forces de gauche à s’unir en disant : nous avons besoin d’une gauche  qui soit capable d’envoyer beaucoup de parlementaires européens pour défendre nos intérêts».
Si des représentants corréziens de la France Insoumise étaient bels et biens présents à cette fête de la Fédération communiste  locale pour entendre cet appel du pied sans ambage,  c’est toute cette orientation européenne qui était hier au cœur du débat. «Macron et ses amis sont en train de dire aux fous de la finance que c’est open bar ! Mais non seulement ils sont irresponsables mais aussi criminels. Je pense que globalement, dans le monde politique français il y a une sous-estimation grave et une banalisation du risque fasciste. Nous sommes témoins de ces décisions avec la situation en Italie ou le débat sur les camps de réfugiés».
Ce débat était aussi l’occasion de souligner la «formidable détermination» des cheminots dans leur lutte qui eux-aussi étaient présents ce week-end. «Ce combat doit continuer jusqu’au niveau européen parce que le rail est menacé partout par les paquets ferroviaires. Mais aussi parce que  jamais les besoins de mobilités des personnes n’ont été aussi forts» a lancé la responsable nationale.
«Nous savons qu’il y a besoin d’unir les forces et politiques de gauche pour faire progresser un nouveau projet européen. Nous tendons la main à FI, à EELV, à Générations, au NPA mais soyons clair : le rassemblement ne peut se limiter à cela. Notre ambition est d’unir tous ceux qui ont lutté contre Macron et dont les combats se heurtent au mur de l’UE et de ses traités. L’unité populaire contre le pouvoir des marchés c’est la modernité, la seule façon de régénérer la gauche». Le candidat Ian Brossat désigné comme chef de file pour les européennes, la représentante du PCF a clairement rejeté tout option de «sabordage» du parti. «Nous avons parfois confondu avancée électorale et avancée politique. Ce faisant, nous avons laissé d’autres parler à notre place» estimait-elle en invitant militants et citoyens à «reprendre l’offensive» pour «prendre leurs rêves au sérieux».