Fil info
09:12Bergerac : Opération de sensibilisation aux risques éléctriques auprès des agents de la Ville -> https://t.co/BfEVBPD4jy
09:12 du Cloître - -Vienne : Bellac. Théâtre du Cloître : on ouvre samedi -> https://t.co/Oe8aZkkdw2
05:30Enfin une bretelle pour accéder directement au parc d'activités de la Croisière. https://t.co/EhNKk6ZDAJ
05:27RT : Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:22Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:09Tulle : Un cross solidaire au collège Clémenceau -> https://t.co/vSDj4XoEy4
18:45Indre : Les communistes du côté des retraités contre la hausse de la CSG -> https://t.co/ylC2FMkyFn
18:42Une plaque commémorative a été installée en 2013 devant la médiathèque pour ne pas oublier https://t.co/OEb5gZc8yp
18:39Chaque année ville martyre se souvient du massacre des Algériens à Paris https://t.co/1IKFNRfSKE
18:17# # - -Vienne : «Petites machines à habiter» : le défi de l’«archi-récup» -> https://t.co/HZ4CVlcKhn
18:06Dordogne : « Je suis déjà condamné à perpétuité par ma conscience » -> https://t.co/S7cEaMGQ8J
18:03Région : Accès direct à La Croisière, enfin ! -> https://t.co/pT5qdN2GEx
17:57 Vous avez remarqué que qd vous mettez -Vienne ça ne prend que ? Et personne ne cherche ça...
17:53Arrivés mardi soir à Felletin, les participants à une des quatre marches pour la forêt, celle démarrée à Perpignan… https://t.co/GfVcrG7NkE
17:41# # - -Vienne : «Ils ont délibérément choisi la méthode de la chaise vide» -> https://t.co/RqS4qjwao6
17:38# # - -Vienne : Un lieu et des idées -> https://t.co/nqJId6qEQL
17:36# # - -Vienne : Quand le mérite porte bien son nom -> https://t.co/K5DhVpkE8X
17:21Dordogne : Les engagements de Soliha en faveur de l’amélioration de l’habitat -> https://t.co/E8uwmwewi6
17:06Châteauroux : Gilles Colosio raccroche son appareil photo -> https://t.co/VmCrjC6A3l
16:31Thierry Mazabraud, secrétaire général du SPF 87 a été fait chevalier de l'Ordre National du Mérite. La médaille lui… https://t.co/9n79RabMbc
15:35Périgueux : De la démonstration au geste technique -> https://t.co/uY0g2qNrVH
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx

Des amoureux de Ruffaud adressent une lettre ouverte à Pascal Coste

Environnement

Trente amoureux du site de l’étang de Ruffaud adressent une lettre ouverte à Pascal Coste, président du Conseil départemental. Ils lui demandent d’agir afin que le plan d’eau et ses abords soient de nouveau accessibles aux promeneurs et aux baigneurs.

La fermeture au public du site de Ruffaud cet été continue de faire des remous. Après une levée de boucliers sur les réseaux sociaux, la réactivation d’une ancienne pétition, des anciens usagers de l’étang, riverains et amoureux du domaine interpellent Pascal Coste. Dans une lettre ouverte de trois pages (accessible en intégralité ci-dessous), ils rappellent au président du Département la vocation touristique et environnementale des lieux prisés « depuis les années cinquante par les familles du pays de Tulle et du pays de Gimel comme par les touristes». Un endroit qui date d’au moins trois siècles puisqu’il figure sur la carte de Cassini et qui a séduit Gaston Vuillier, un site inscrit depuis 1943 et appartenant à une Zone naturelle d’intérêt environnemental, faunistique et floristique (ZNIEFF). Ils déplorent que «ce bien commun» ait été «distrait du domaine public à l’initiative du Département». La collectivité, propriétaire depuis 1972, a en effet vendu le domaine en 2017 à la société Iktus qui l’a transformé en un centre de pêche. «Une zone cadenassée et payante où baignade et promenades sont « strictement » interdites. Notons sur ce dernier point que la baignade est prohibée par un triple moyen : des barrières empêchent d’accéder à l’ancienne plage ; des pancartes comminatoires sont disposées en grand nombre tout le long des berges, une espèce de poisson très particulière et controversée dans le milieu de la pêche en raison de sa taille et de son agressivité, le « Silure mandarin », a été introduite par le nouveau propriétaire…», soulignent les amoureux de Ruffaud.
Ces derniers considèrent que le Département a «bradé» le Domaine vendu à 720.000 euros. «Nous estimons qu’à l’occasion de cette transaction, une chose au moins ne pouvait être perdue de vue : l’obligation de respecter un site doublement protégé, laquelle se transfère de propriétaire en propriétaire, bref l’interdiction de «livrer sans contrepartie un patrimoine qu'on a le devoir de sauvegarder», de « brader un territoire», ajoutent-ils.

"Un lieu de bain public et gratuit"

Les signataires de la lettre ouverte souhaitent que le site protégé redevienne «accessible aux promeneurs par la rénovation ou création de sentiers», «un lieu de bain public et gratuit, en veillant à ce que son cheptel halieutique permette une coexistence pacifique de l’activité de pêche et des baignades». «Les obligations de protection environnementales liées à son caractère de site inscrit et de son inclusion dans une ZNIEFF doivent faire l’objet de vérifications et être bien sûr honorées. Lors des vidanges de l’étang, des analyses devront être effectuées par des experts indépendants afin de vérifier qu’aucune pollution ne se trouve ainsi déversée dans les eaux de La Montane, et ces mesures rendues publiques», ajoutent-ils.
La nouvelle vocation commerciale de l’étang n’empêche pas non plus la cohabitation avec les promeneurs et les baigneurs. Le propriétaire d’avant 1972, «qui était tout autant que l’actuel un propriétaire privé, avait pris soin, lui, de respecter une coutume locale immémoriale en laissant le libre accès aux berges comme à l’eau».

Les personnes qui désirent se joindre aux signataires de cette lettre peuvent le faire en écrivant à sauvonsruffaud19@gmail.com.


Des panneaux tagués

Plusieurs panneaux de signalisation concernant le site de Ruffaud et l’indiquant comme «un domaine touristique» ont été tagués dernièrement le long de la RD1089. Les inscriptions en rouge dénoncent un «scandale».

Commentaires

Le président du Conseil départemental est une honte pour la Corrèze. Combien de temps allons-nous encore accepter cet individu ?

CETTE VENTE EST IGNOBLE CE BIEN APPARTIENT AU PEUPLE CORREZIEN ET NON A MONSIUER
COSTE LA VOIX DU PEUPLE EST SACREE ELLE EST MEPRISEE C4 EST VRAI LES POLITIQUE DELAPIDENT NOS BIENS UNPEUT PLUS CHAQUE JOUR HONTE AVOUS L4HISTOIRE SERA RENDRE JUSTICE!