Fil info
21:15Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/9ql4IKcjcl via
21:14Sarliac-sur-l'Isle : La preuve par l’exemple -> https://t.co/WNSVy1YIfv
21:12Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/9SP8yBiQ7k via
20:49Corrèze : A tire d'ailes à l'aéroport de Brive-Vallée de la Dordogne -> https://t.co/ZyElSS7EfE
20:21RT : Ce matin, un contrôleur de train originaire de Brive a été agressé dans le train aux Aubrais près d'Orléans. Les co… https://t.co/gHYrmurXPl
18:00 L ARS obéit sur ordre de l ÉTAT!!Encore une HONTE de la part de ce GOUVERN… https://t.co/S8amA2aWKk
17:45Ce matin, un contrôleur de train originaire de Brive a été agressé dans le train aux Aubrais près d'Orléans. Les co… https://t.co/gHYrmurXPl
17:42 😱😡😡😡
17:38Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/fjpzzWqWNM via 😳😤😤
17:34RT : Emmanuel Macron : "Si les Fennecs gagnent, les Français souhaitant se rendre sur les Champs-Elysées devront avoir u… https://t.co/LpBHy8ngET
17:33Châteauroux : La petite rue Grande de Stéphane Dubois -> https://t.co/gkoEAYEi2z
17:32Indre : Hommage aux martyrs et aux sauveurs -> https://t.co/vMUId6cCQ8
17:31RT : Lettre ouverte du Bâtonnier à Monsieur le Président de la République, à Monsieur le Premier Ministre, à Mesdames et… https://t.co/EVcm4iJHzi
16:50Domme : Aéromodélisme et délicates arabesques au meeting aérien -> https://t.co/H2yOXpMtmb
16:38Brive-la-Gaillarde : Le bloc rejette le projet... en bloc | L'Echo https://t.co/fKOgsTxOdR via
16:07Périgueux : A la Truffe, on se sent entre amis -> https://t.co/hQUeYMxXyf
15:26Argenton-sur-Creuse : Un groupe folklorique du Paraguay en visite à l'Ehpad du Clos du Verger -> https://t.co/8J27zsYZHz
15:22Eguzon-Chantôme : La fête du lac s’annonce époustouflante -> https://t.co/XoX8AUwgF5
12:15 ?????????????
12:12Tulle : François Hollande apporte son soutien aux facteurs grévistes -> https://t.co/gsxfRuIESK
11:16Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/joLKFrfoJ8 via
09:17Une décision injustifiable: Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/ekGgykBrxD via
08:54Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/ghdsvDC6Tt via
07:46# # - -Vienne : Nedde sera «celtico-médiévale» -> https://t.co/WMwJlmqIH0
07:42# # - -Vienne : Retour sur la pensée humaniste et universelle de Senghor -> https://t.co/zmawqv9U5Q
07:40# # - -Vienne : Partir l’esprit tranquille -> https://t.co/3475kHcz6g
07:33Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin -> https://t.co/oFWpqHR6sj
07:31Région : Valadon & Cie s'exposent au musée de la mine de Bessines (87) -> https://t.co/d282WqU23U
06:53 😍😍😍💐💐💐💐
23:06Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/aX0tB76gNW via

Vers une convergence des luttes autour des rond-points ?

Social

A l’appel de la CGT, une centaine de personnes étaient rassemblées autour du rond-point des horloges sur la zone de la Montane à Eyrein ce vendredi matin et également une centaine à Beauregard à Brive l’après-midi. Dans les rangs, il fut question de convergence des luttes.

L’intervention télévisuelle d’Emmanuel Macron ne les a pas convaincus et le froid ne les a pas arrêtés. A l’appel de la CGT, salariés et retraités se sont
retrouvés autour de deux ronds-points à Eyrein et à Brive hier pour réclamer la hausse des pensions et des salaires et la baisse des taxes.
Si la majorité des drapeaux étaient rouges, quelques Gilets Jaunes étaient présents aux abords de la zone de la Montane, hier matin. Les manifestants sont arrivés de Tulle et d'Ussel en opération escargot. Puis, une fois intallés au rond-point ils ont efffectué un barrage filtrant et distribué des tracts. Un feut de palettes et la sono ont réchauffé l'atmosphère avant de passer aux prises de parole. L'heure «est à la convergence des luttes», insiste Sylvain Roch, secrétaire de l’UD CGT. C’est dans cet esprit aussi que Maître Marche, bâtonnière du barreau de Tulle s’est jointe au rassemblement et a évoqué la réforme de la justice et le mouvement de lutte des avocats depuis quelques semaines pour réclamer plus de proximité. «Notre combat est aussi le vôtre
car tous les justiciables sont concernés», explique-t-elle. «Il faut rester mobilisé», martèle un retraité portant le gilet jaune et déplorant le «déséquilibre» de la République «au profit de l’exécutif». Il fut question également «des difficultés» au sein de l’usine BorgWarner et des «ouvriers à bout de souffle».
Un débrayage aura lieu dans l’entreprise ce mardi. Tour à tour, retraité, salariés dans l'énergie ou dans la fonction publique territoriale ont pris le micro et raconté leurs difficultés au travail. «Les salaires des territoriaux sont gelés depuis dix ans», rappelle Christine Souletie. La déléguée CGT à la Ville de Tulle pointe «la précarité des contractuels, avec des contrats de plus en plus courts, trois semaines, un mois, deux mois». Le rétablissement de l'ISF, la lutte contre la fraude fiscale sont nécessaires pour «récupérer le pognon qui se barre». Sylvain Roch appelle à faire des AG dans les entreprises, à se mettre en grève. «Pour faire céder Macron, il faudra plus qu'occuper des rond-points». 

"Un front commun"

Le pendant briviste s’est déroulé dans l’après-midi où là encore une centaine de personnes ont occupé le rond-point de Beauregard. «Nous ne sommes pas là ni pour récupérer ni pour soutenir le mouvement des gilets jaunes. Ce mouvement va être gravé dans la société française or, nous, cela fait 40 ans que nous portons ces revendications de justice sociale» observe Thierry Rousseau, secrétaire de l’UL de Brive. A propos des annonces présidentielles, il considère que «tout va être payé par l’impôt. En clair, les salariés se paieront leur propre pseudo augmentation de salaire net». Pourtant l’heure est bien à la convergence mais pas à n’importe quelle condition. «Le front commun ne peut se faire que sur des revendications claires comme la hausse des pensions, des minimas sociaux. Sur les taxes, si elles doivent être plus justes, il faut bien voir qu’elles servent aussi à financer les services publics» note le secrétaire de l’UL. Adressant un «bravo» à l’élan de solidarité jusqu’ici démontré par les gilets jaunes, Thierry Rousseau estime qu’il faut maintenant voir plus loin. «Il faut un front commun pour porter ces revendications car il serait dommage que ce mouvement se prive d’une organisation», analyse-t-il. Une porte ouverte.

Karène Bellina et Mathieu Andreau

nike air max 1 basketball