Gilets Jaunes : la CGT dénonce "les répressions du gouvernement"

Social

L’Union Départementale CGT de Corrèze dénonce « l’attitude du pouvoir en place qui porte atteinte aux droits de manifester et, donc, à la liberté d’opinion et d’expression ». « Ne voulant pas remettre en question sa politique au service des plus riches, le gouvernement n’hésite pas à remettre en cause les principes fondamentaux d’une démocratie ». Ici en Corrèze des manifestants « gilets jaunes » sont inquiétés pour des manifestations auxquelles ils auraient participé. Pour la CGT, ceci est « inacceptable ! »
Le syndicat estime que « l'ambiance créée par ce gouvernement est faite pour tenter de régler les problèmes sociaux par la répression et la peur ». Les annonces faites par Edouard Philippe, l’intimidation policière et judiciaire, les violences d’Etat causant de nombreuses victimes chez les manifestants sont « autant d’attaques contre le droit d’expression et de manifestation ».
L’Union Départementale CGT de Corrèze ne peut accepter cela, elle refuse cette régression démocratique. Elle s’opposera à ces « restrictions de manifester et de liberté d’expression car elle sait que ces atteintes sont toujours un des outils des puissants contre les exploités (travailleurs, rretraités, privés d’emploi, étudiants, etc).

Photo d'archive MA. Nike Zoom Kobe IV