Fil info
22:14 La Corrèze s'incline devant son groupe préféré https://t.co/SHfLEErjCG
20:51 Trop de places assises vendues ce soir pour le concert aux Trois Provinces. Les organis… https://t.co/KMqLYwzL2K
20:46 . Trop de places assises vendues... Les organisateurs demandent à ce que les plus… https://t.co/tvs7v12Ers
20:01 Salle comble ce samedi soir à salle des Trois Provinces. 4000 personnes venues de toute… https://t.co/b2kedDQSTH
17:55Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/Bjy7a3Guk5 via
13:00Région : Le chocolat, un produit courant et pourtant si méconnu | L'Echo https://t.co/yBddTy4LcE via

TBN, des courses et des heureux

Sport Nature

La 9e édition de la Tulle Brive Nature a vu beaucoup d’inscriptions de dernière minutes. Le temps de ce dimanche allait-il jouer en la faveur des organisateurs ? La réponse fut positive, les nuages ont plié devant l’engagement des bénévoles à rendre cette course performante et plaisante. Ils étaient plus de 3.300 sur les circuits.

Entre sport et patrimoine, la TBN poursuit son ascension en fréquentation.
Cette neuvième édition aura en effet attiré plus de 3.300 participants de toute la région et de plus loin. L’an dernier ils étaient 2.911. La météo a  réservé une très belle surprise puisque le soleil a chassé les nuages, laissant les sentiers et les coureurs, marcheurs, cyclistes et vététistes au sec.
La version 2019 réservait d’autres belles surprises mettant en avant le patrimoine naturel et architectural du territoire. Ainsi, à Sainte-Fortunade, le  départ du trail long de plus de 40 km, s’est déroulé autour du château et du Barry Bas.  A Aubazine, le ravitaillement a eu lieu pour la première fois  dans l’enceinte de l’abbaye cistercienne. Côté nature, le Puy de Pauliac à Aubazine fait toujours son bel effet, de même que l’étang du Coiroux. La  traversée de la forêt de Palazinges, une première, aura aussi séduit. Le parcours de randonnée de 11 km partait lui aussi d’un site exceptionnel,  celui des Pans de Travassac. Les marcheurs ont traversé le fameux site des carrières d’ardoise à rebours.

La "gagne" et le "plaisir"

Derrière les grilles ouvertes au son de la fanfare de Juillac, un petit chemin herbeux en pente douce invitait les randonneurs à s’immiscer dans les entrailles grises irisées de lichens, de fougères et de mousses rousses. Deux heures plus tard, Fabienne et Jean-Pierre franchissaient d’un pas  alerte l’arrivée sur la plaine des Bourriottes à Brive, rendus à l’ambiance sportive, ses podiums, ses coupes, son speaker. «La Tulle Brive Nature,  c’est ça. Il y a ceux qui viennent pour la gagne et ceux qui prennent du plaisir» commente la voix amplifiée. Éric et Raphaël sont de ces derniers. Père et fils ont toutefois remporté leur trophée : une casquette estampillée du logo de l’événement. «Le tracé est mieux que l’an passé. Moins de route,  plus de chemin. Nous sommes passés du côté de Sainte-Féréole, Les Saulières, Malemort pour arriver à Brive» observe Éric.

"J'ai rien lâché"

Du côté des trailers, la performance est au rendez-vous, 44 kms courus en trois heures chez les hommes et en moins de quatre heures chez les femmes. «Tout s’est joué avant Dampniat. J’étais 4ème au Coiroux. J’ai bataillé avec le 3ème et repris Laurent Diot. Il y a eu quelques duels dans les côtes. Je suis passé en tête et j’ai rien lâché» décrit Samuel Thomas vainqueur de la Tiada Verda, l’empreinte verte en occitan.
Un clin d’œil à la Scène Nationale symbole de l’union culturelle des deux villes. Les dénivelés corréziens n’auront pas effrayé Diana Combelle,  mexicaine devenue cantalienne, membre de la team UTPMA pour Ultra-trail du Puy Mary. «Je n’ai pas senti de difficultés, j’ai pu lâcher les chevaux. J’avais les jambes. C’était très roulant. Des chemins bien tracés sans caillou ni racine où tu peux aller vite» explique la traileuse. Interrogée au  micro, elle révèle son atout  «À Mexico, j’habitais à 2500 mètres d’altitude!»
À l’arrivée, l’heure est aux embrassades joyeuses. Il arrive que des menottes se glissent dans les mains de coureurs pour franchir ensemble la  ligne d’arrivée. Issu d’une famille de sportifs bien connue par ici, Benjamin Murzin, premier du 25 kms, la Testarda, reçoit en même temps que sa coupe le regard admiratif de son père, Gaby.  «Je cours depuis 6 ou 7 ans. C’est la première fois que je fais cette distance». Comme dans la  chanson :Y’a d’la joie !

K.B et S.P


En chiffres
3.377 participants à la TBN 2019.
Trail Mia (12 km) : 338 coureurs,
Trail Testarda  (25 km) : 427 participants,
Trail La Tiada Verda  (44 km) : 207 coureurs,
972 traileurs en tout entre Tulle et Brive.
1.803 randonneurs : 1.029 marcheurs sur le circuit de 11 km,
574 marcheurs sur celui de 24 km,
200 marcheurs sur le circuit de 33,5 km.
337 vététistes : 232 sur le 37 km et 105 sur le 73 km.
265 cyclistes : 29 sur le 40 km et 236 sur le 83 km.
19 communes traversées lors de la manifestation,
14 clubs sportifs réunis pour l’organisation.


 

Tulle Brive Nature 2019