Fil info
23:45France : Le cabinet de curiosité de Saint-Pardoux -> https://t.co/vV7qC0hGPF
19:30Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés -> https://t.co/Dy68bmW5qL
19:28Châteauroux : Des sportifs de l’extrême attendus à la Martinerie -> https://t.co/uoWq7XKQiS
19:23Indre : La ministre des Transports se veut rassurante sur le POLT et l’A20 -> https://t.co/u8JcL2TKc8
19:03Campagne : Un été d’animations à Campagne -> https://t.co/esGfgfTlHM
18:53Dordogne : Chez les pompiers la maison brûle | L'Echo https://t.co/f4ISQR8c76 via
18:27Dordogne : Chez les pompiers la maison brûle -> https://t.co/LRQ9PrlL19
16:13Sarlat-la-Canéda : Très beau spectacle de Peiraguda aux Enfeus -> https://t.co/27Ysxk7s1p
16:10Sarlat-la-Canéda : Ferveur pour la fête Nationale -> https://t.co/lTf90hZ07T
15:53Corrèze : Les postiers du département appelés à la grève ce mardi -> https://t.co/H2RvjPBAny

Les ambulanciers manifestent leur ras-le-bol

Secours

Les ambulanciers corréziens ont exprimé leur colère hier à Tulle. Ils demandent le respect de la convention du service d’urgence et de soins à la personne et la revalorisation de la garde préfectorale.

Ils n’étaient pas très nombreux mais très déterminés. A l’appel du Collectif Ambulancier des Transports Sanitaires et d’Urgences Départemental de Corrèze (Catsud 19*), les ambulanciers sont venus dire leur ras-le-bol à la Préfecture et à l’ARS, «dire que l’on n’est pas content et prêt à montrer les dents», insiste Michel Chaudy, délégué de Catsud 19. Partis de Brive en opération escargot jusqu’à Tulle, les manifestants ont passé une partie de la matinée d’hier devant la Préfecture, avant de se rendre à l’antenne locale de l’ARS. «On commence par une petite action afin de faire ressentir notre mécontentement, nous ne voulions pas mettre le bazar à Tulle». Par contre, s’ils ne sont pas entendus, les professionnels promettent de passer à la vitesse supérieure.

"Dans l'intérêt du patient"

Ils demandent que soit respectée la convention de service d’urgence et de soins à la personne par le SAMU et les Pompiers. «Elle n’est pas appliquée dans les faits et cela entraîne des délais d’intervention énormes et non tolérables en 2019 en France», déplore Michel Chaudy. «Là où une ambulance privée mettrait cinq à six minutes, les pompiers en mettent vingt. On parle des pompiers volontaires, qui ne sont pas en caserne à attendre les appels. Il nous faut des pompiers, on en a besoin, mais dans l’intérêt du patient, n’est-il pas plus important de faire sortir les ambulanciers privés plutôt que de les payer à dormir ?», s’interroge-t-il.
Les patrons ambulanciers réclament aussi la revalorisation de la garde préfectorale. Les nuits de semaine de 20h à 8h du matin, les week-ends jours et nuits, et les jours fériés, les ambulanciers privés ont pour mission de travailler en partenariat avec le SAMU. «Quand on compose le 15, le 18 ou le 112, on peut voir
arriver une ambulance privée.
Depuis 2003, lors de la mise en place de la garde préfectorale, on touche 346 euros d’indemnités que l’on sorte ou pas. Or tout a augmenté : carburants, salaires, charges sauf cette indemnité». Ce qui peut mettre en danger des petites entreprises. Sur le département, la garde est répartie en dix secteurs. «On en avait onze mais l’un d’entre eux a été regroupé au 1er avril. On veut que les secteurs restent en place y compris ceux où il y a peu d’activité, parce que les infarctus et AVC peuvent avoir lieu partout, y compris au fin fond de la Haute Corrèze !».

K.B.

(*) Le Catsud 19 est une antenne locale du Catsuf, l’association des ambulanciers de France fondée il y a six ans.  L’association a pour but la revalorisation du métier, la protection des
ambulanciers et de l’intérêt des patients.