Fil info
10:37 Bravo à tous 🥰✊🏼
10:30La pétition de soutien à Sylvie a dépassé les 6.200 signatures https://t.co/WVC4UFW4wr
10:26Article de ⁦⁩ de ce matin agrémentant les propos de à la mobilisation du 15 octobre 2019 https://t.co/iv0UMXDec7
10:26 rassemblement en cours devant le centre courrier de La rue Maurice Caquot pour soutenir Sylvie la fac… https://t.co/JLykix48Jz
10:22Siorac-en-Périgord : Le Département prévoit des perturbations du trafic -> https://t.co/howAcdaRUF
09:35# # - -Vienne : Une sommité pour ouvrir le cycle de conférences French tech -> https://t.co/TGr0Ig1MBU
09:31# # - -Vienne : De la liberté de déclarer sa couleur politique -> https://t.co/YvuNDpljlr
09:27# # - -Vienne : Autour du contournement Est de Limoges on refait le match -> https://t.co/imdPmhg396
09:25Région : Affaire Séréna : jusqu’au bout un cas de «conscience» -> https://t.co/nxSIpquzKa
09:22Région : Urgence POLT maintient le cap -> https://t.co/kbJ9GbbA1w
08:20RT : Plus de 6300 soutiens, avec toi Sylvie courage pour aujourd’hui 10h tulle centre de tri https://t.co/U2K0ZdKPBv
07:46Plus de 6300 soutiens, avec toi Sylvie courage pour aujourd’hui 10h tulle centre de tri https://t.co/U2K0ZdKPBv
06:25Marsac-sur-l'Isle : A 3 semaines d’avoir purgé sa peine… il en reprend pour 3 mois -> https://t.co/5NwDmvk2kw
23:04Périgueux : (VIDÉO) Les sapeurs pompiers de la Dordogne bien visibles à Paris -> https://t.co/4CVixnsJ5i
20:02Valençay : Au château, l’art de la diplomatie version Machiavel -> https://t.co/9zKvQvQovk
20:00Saint-Benoît-du-Sault : Un très beau festival de chants -> https://t.co/wT9AlTKY5h
19:58Châteauroux : Accueil en mairie : ce qui change -> https://t.co/hQKrAlsOXP
19:55Châteauroux : Nouvelle mobilisation pour la défense de l’hôpital public -> https://t.co/vPhkOSZmYY
18:57Périgueux : "Une réponse et demie au courrier adressé aux 557 maires de Dordogne" -> https://t.co/WRjcF0v8a0
17:10Sarlat-la-Canéda : Le collège s’équipe -> https://t.co/c8d2gt4tPb
17:06Sarlat-la-Canéda : Objectif bio et local dans les collèges -> https://t.co/tix6NLeiVk
15:45Périgueux : Fouilles archéologiques à Sainte-Marthe -> https://t.co/3yYfOepoQ5
15:37Périgueux : « Jusqu’à maintenant on a été gentils... » -> https://t.co/qcHDMfSwPj
15:32Périgueux : Isabelle Valode à la Galerie 66 -> https://t.co/jMP1A0n1of
12:45Périgueux : Des sapeurs pompiers de la Dordogne à Paris... et ils en ont gros sur la patate -> https://t.co/6ozimU2r6E
11:23# # - -Vienne : «Deux pruneaux dans le bocal» avec la compagnie Asphodèle à Jules-Noriac -> https://t.co/FJafOvtED1
11:21# # - : Création au théâtre de l’union, «Frida jambe de bois» -> https://t.co/C2lUL4h9Rd
11:19# # - -Vienne : Les Automnales, un festival de saison -> https://t.co/rDC7ZZJyA4
11:16# # - -Vienne : Amis du Musée de la Résistance de Limoges: ces objets qui nous parlent du maquis -> https://t.co/F4ffPVR3po
11:11# # - -Vienne : « Généalogie et histoire des Marchois et Limousins » à la chapelle de la Visitation -> https://t.co/e4YIh5K1nv

Un établissement neuf et du personnel en souffrance

Santé publique

L’Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (Ehpad) de Corrèze a été inauguré officiellement samedi matin en présence de nombreuses personnalités. Le moment opportun de parler accueil des aînés et moyens pour remplir ce devoir d’humanité.  

Le Président de la République François Hollande avait participé le 7 janvier 2017 à la pose de la première pierre de l’Ehpad de Corrèze. Ce samedi 14 septembre, l’ancien Président est revenu au «Paradis», nom du lieu-dit de la commune où a été construit un établissement flambant neuf, à l’architecture sobre, respectant le cadre patrimonial de la commune en mariant avec harmonie la pierre, le bois et l’ardoise selon les plans de l’architecte Philippe Peny.

L’établissement, en service effectif depuis le 14 septembre 2018, a une capacité de 74 lits dont 28 en unité Alzheimer, 8 places d'accueil de courte durée, un service de soins à domicile (SIAD) et un service de portage de repas. Il emploie 60 personnes s’occupant de résidents dont la moyenne d’âge oscille entre 83 et 85 ans, souvent originaires du pays. Cette construction aura été le fruit d’un long et compliqué processus d’instruction entre les différents intervenants.

Ce chantier à 8,9M d’euros   subventionné à hauteur de 2M d’euros aura bénéficié de l’aide exceptionnelle de 1,2M d’euros de la part du CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie)... Si la tendance a été un temps de réhabiliter des EHPAD existants, il fut décidé par les élus et
responsables de l’époque - dont l’ancien maire François Barbazanges -  d’en construire un à Corrèze au lieu de rénover celui implanté dans le bourg. Un choix qui s’est avéré payant au regard d’une réalisation qui répond au mieux au confort des résidents et à celui du personnel.

Un personnel soignant et encadrant qui à Corrèze comme ailleurs en France, souffre d’un manque de moyens chronique. Lors de la visite, le cortège d’élus,  de personnalités est passé devant un chariot à linge sur lequel une petite affiche était accrochée. On pouvait lire en lettres bleues «Personnel en souffrance» et en lettres vertes «Prise en soins dégradées» ; manque de personnel» ; «Epuisé sous tension»...

«Les deux niveaux d'hébergement sont très fonctionnels mais on travaille dans un contexte très très tendu. On est très fatigués. On ne peut pas être efficaces à 100 % pour les résidents. Il y a un manque d’effectif criant» lâche un employé contractuel, ASH faisant office d’aide-soignant.

Ils seraient quatre agents (ASH et AS) pour 46 résidents et deux agents (AS et AMP) plus un vacataire en contrat aidé pour l’unité Alzheimer. «On a un très bel établissement mais comme dans tous les Ehpad de France et de Navarre, on manque de personnel. On fait avec nos moyens. Les soins sont en danger. Les résidents sont en danger. On ne peut pas faire notre travail correctement. Il faudrait 2 à 3 agents supplémentaires par jour» dénonce  Raphaël Azevedo, aide-soignant, délégué syndical FO.

Le vieillissement de la population fait que les résidents intègrent les Ehpad tard avec des pathologies de plus en plus lourdes à traiter pour le personnel soignant. Le maire de Corrèze, Jean- François Labbat au sujet du personnel a parlé de «surchauffe», soulignant à leur encontre : «Je sais vos difficultés. L’outil ne règle pas tout mais c’est un bon commencement pour trouver des solutions à vos problèmes».

Sandrine Maurin, vice-présidente du Conseil départemental de la Corrèze a évoqué les importantes difficultés des collectivités dans le financement de la dépendance : «La Loi d’adaptation de la société au vieillissement votée fin 2015 n’a pas été suffisante face aux enjeux. C’est notre modèle de prise en charge de la dépendance qui doit être totalement repensé».

En Corrèze, le prix moyen de journée en Ehpad est de 60 euros pour des personnes aux pensions de retraite en moyenne de 33 euros... Le sénateur Chasseing a souligné que l’encadrement était au plan national de 0,7 personne par pensionnaire. Des pistes de financement, le parlementaire a évoqué les 9 Mards du RDS (Remboursement de la dette sociale) «qui pourraient être affectés à la dépendance» en cas d’équilibre des comptes de la Sécurité Sociale....

C’est dire si le Paradis, ce n’est pas pour tout de suite dans les Ehpad.  

 Serge Hulpusch