Fil info
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw
15:40Périgueux : FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt -> https://t.co/KZcQydTMex
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU
08:48Marsac-sur-l'Isle : Dixième salon animalier du Périgord : coup d'envoi au parc des expo' ! -> https://t.co/p6CLIkLE08
07:47France : Nouvelle exposition au musée de la Résistance, regard sur les brigades internationales -> https://t.co/caNMHLqoaD
07:44# # - -Vienne : Les Petits Ventres, un succès sans cesse renouvelé! -> https://t.co/TTzFlA4Xuk
07:41Région : A la découverte de l’architecture contemporaine -> https://t.co/OSBGQvtF79
07:37Région : A Limoges, la voie du «faire pour apprendre» -> https://t.co/SqNTZduZAH
04:00La Douze : Un motard gravement blessé au sud de Périgueux -> https://t.co/MsiSO6cCfK
21:47 Un fait'div ! Vous ne vous sentez plus à Limoges...
20:36Périgueux : Juste "une pension digne du travail effectué" -> https://t.co/WJfjd1lZNU
20:29Le Blanc : Concert exceptionnel du chœur Mikrokosmos à Saint-Génitour -> https://t.co/NGRUEp7bS2
20:26La Châtre : La gauche se positionne et élabore dix propositions -> https://t.co/QVKtmmPuHT
20:22Châteauroux : Le nouveau quartier sur le site des 100 000 Chemises prend forme -> https://t.co/3YLUgPgWbG
20:19France : La question des enjeux alimentaires fait son cinéma -> https://t.co/FNy0X1qgvB

Les retraités toujours actifs

Social

Environ 200 personnes ont défilé dans les rues de Brive pour réclamer la réindexation totale et pour toutes les pensions sur l’inflation. Malgré les reculs du gouvernement, les retraités ne lâchent rien sur leur pouvoir d’achat en berne et comptent maintenir la pression avant le vote de la loi de financement de la Sécurité sociale 2020. 

Le recul du pouvoir exécutif sur la hausse de la CSG n’y a rien changé.
Les retraités ont de nouveau manifesté hier dans les rues de Brive pour revendiquer «la dignité pour les gens qui ne sont plus au travail» comme le soulignait un jeune retraité de l’Education nationale.  «Ce gouvernement, manifestement, ne s’intéresse pas aux gens qui sont à la retraite» ajoutait-il.
Une mobilisation, la huitième depuis 2017, qui intervient au moment même où le gouvernement a mis sur la table son projet de réforme du système de retraites qui suscite déjà bon nombre d’inquiétudes.
«Toujours moins»
Deux combats qu’il ne faut pas dissocier pour ce retraité. «Il n’y a pas le problème des retraités et le problème des retraites. C’est exactement la même chose. Au bout du bout, le projet est toujours de donner moins. Les problèmes des futurs retraités sont donc aussi nos problèmes» insiste-t-il.
Pour Dominique, les coups portés aux pensions de retraites «passés et à venir» est surtout «une menace qui pèse sur des pans de l’économie». «Avant, le retraité pouvait se faire un petit voyage, un restaurant. Mais à force de gratter, et comme nous allons être de plus en plus nombreux c’est aussi toute l’économie qui va en pâtir car les retraités viennent aussi en aide à leurs enfants ou leur petits enfants. C’est une donnée qu’il ne faut retirer de l’équation. Si on se retrouve tous avec 1.000 euros de pension, on n'aidera plus personne !» glisse-t-il avant d’ajouter «Les retraités sont considérés comme une charge, on entend de plus en plus parler de la retraite comme d'une aide sociale, alors qu'il s'agit tout simplement d'un salaire différé».
Colette, 66 ans, elle aussi ne baisse pas les bras et a choisi de poursuivre la lutte. «On se sent un peu démunis par rapport à notre pouvoir d’achat. J’étais une personne qui faisait beaucoup de bénévolat et qui avait à cœur d’apporter mon soutien à des œuvres caritatives mais aujourd’hui à force de réduire les pensions je ne peux plus le faire» explique-t-elle. Et ce n’est pas la suppression de l’ISF qui contribuera à contrebalancer le phénomène !
Les têtes grisonnantes n’étaient pourtant pas les seules à prendre part à cette lutte. Quelques jeunes actifs s’étaient également joints à la manifestation.
Défendre nos acquis
Parmi eux, Valentin 23 ans. «La retraite c’est aussi notre avenir. Il faut y penser. Il s’agit aussi de défendre des acquis qui se perdent au fur et à mesure. Aujourd’hui les jeunes semblent de plus en plus résignés et ça me choque un peu».
Pour l’intersyndicale (CGT, FO, FSU, Solidaires, FGR, CGC, LSR de la Corrèze, CFTC, Ensemble et solidarité) «Si Emmanuel Macron promet le retour à une revalorisation des pensions pour tout le monde en 2021, cela n’empêchera pas la baisse du pouvoir d’achat des pensions contrairement à l’indexation des pensions sur le salaire annuel moyen que nous réclamons».
De son côté Michel Planche, représentant de l’USR CGT de la Corrèze reprenait le saisissant contraste entre le pouvoir d’achat des retraités «en chute libre depuis 25 ans» et «l’augmentation de 22% de la richesse des 500 plus grosses fortunes depuis ces deux dernières années». «Il ne serait que justice que nous aussi nous ayons droit à ces 22% d’augmentation» estimait-il. Lorsque beaucoup dans le cortège faisait de la lutte contre l’évasion fiscale une priorité pour résoudre le problème...

Un hommage aux policiers tués
Devant la sous-préfecture, le cortège a observé une minute de silence en hommage aux quatre policiers tués lors de l’attaque du 3 octobre à la Préfecture de Paris. En même temps, un hommage aux policiers a été rendu par leurs collègues corréziens devant le commissariat de Brive.

Mathieu Andreau