Fil info
21:49Très nombreux avec notre maire Vincent Millan pour défendre notre territoire de mobilité https://t.co/gCKHfA1Hga
20:16 Rétablissons les faits réels : a publié une image de cette cérémonie.
09:51L toujours avec nous et dans notre ❤️ le faire vivre une urgence !! https://t.co/WkKC72f5CT
09:20Aujourd’hui jour de soutien à Sylvie postière à qui passe en conseil de discipline ✊🏼… https://t.co/eRtiBqNEM9

Appel au rassemblement pour soutenir Sylvie

La Poste

Sylvie Auconie a rendez-vous avec sa direction mercredi prochain 16 octobre à Limoges pour un entretien, avant le conseil de discipline dont la date n'est toujours pas connue. La factrice du secteur de Tulle a été mise à pied pour avoir signé le récépissé d'un colis à la place d'un usager (qui lui avait donné son accord). Ce service rendu lui vaut une mise à pied en attendant une sanction disciplinaire (pouvant aller jusqu'au licenciement).

La situation de la postière âgée de 59 ans et au comportement impeccable en 27 ans de carrière, a suscité une vague de solidarité sur Internet. Une pétition en ligne sur Change.org lancée par des usagers a dépassé les 3.000 signatures. Des pétitions papier sont déposées dans les mairies de Saint-Germain-les-Vergnes, Saint-Mexant, Favars, Chameyrat. Le syndicat CGT-FAPT, réuni en congrès à Espagnac lundi et mardi, a voté une motion de soutien envers la factrice.  «La Direction porte l’entière responsabilité des dysfonctionnements à la distribution, pousse les agents à la faute par manque de moyens, par toujours plus de rentabilité», indique-t-il dans un communiqué. L’organisation syndicale condamne «cette démarche disproportionnée» et exige l’abandon de la procédure disciplinaire engagée. Elle va distribuer des tracts dans les centres courriers pour appeler les postiers à se mobiliser pour Sylvie. La CGT-FAPT y indique que : «la dernière réorganisation a sérieusement dégradé les conditions de travail des factrices et facteurs avec une forte baisse des effectifs. Pendant cinq semaines les postiers en grève s’y sont opposés. Aujourd’hui Sylvie est sanctionnée parce-que La Poste a fait le choix de ne plus donner les moyens aux facteurs de réaliser un travail de qualité». Le syndicat parle aussi de "repression" vis à vis des grévistes.

Deux rassemblements sont organisés mercredi prochain pour soutenir Sylvie. Le premier a lieu à 10 heures devant le Centre Courrier, au 46 rue Maurice-Caquot à Tulle et sera suivi d'un pique-nique, le second est à Limoges devant la direction, au 5 rue de la Céramique, à 14 heures. Les manifestants partiront en convoi. Le haschtag #TousAvecSylvie a fait son apparition sur les réseaux sociaux pour mobiliser le plus de monde possible.

Photo d'illustration AFP